Melbourne, Australie : Une exposition anti-torture dénonce les atrocités de prélèvements d'organes vivants

Le 10 juin 2006, les pratiquants ont organisé une exposition anti-tortutre à Melbourne en Australie. L'exposition dénonçait les crimes de prèlèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois pour d'énormes profits. Les pratiquants ont mis en place des bannières, des panneaux d'information et des hauts parleurs afin de clarifier les faits. De nombreux passants ont été choqués et ont signé leurs noms sur une pétition en soutien aux pratiquants et exhortant le Premier ministre (qui visitera bientôt la Chine) à s'exprimer en faveur de la justice.

C'était une journée froide et venteuse, mais les pratiquants n'ont pas été découragés. Ils ont poursuivi avec l'exposition, la démonstration des exercices, l'exposition de photos et la distribution d'imprimés. Ils ont clarifié les faits sur la persécution longue de sept ans à l'encontre du Falun Gong et de la révélation récente des crimes de prélèvement d'organes vivants.

La paisible démonstration des exercices formait un contraste frappant avec la cruauté montrée un peu plus loin à l'exposition anti-torture. De nombreux passants se sont arrêtés pour regarder. Des gens ont demandé aux pratiquants les raisons et des détails sur la persécution. Certains voulaient faire quelque chose pour aider et beaucop ont signé leurs noms sur le formulaire de pétition.

Un vieil italien a dit qu'il pensait que le Parti communiste chinois se portait bien après avoir lu des reportages dans la presse. Il ne savait pas qu'il commettait encore des choses aussi mauvaises. Il était en larmes en parlant. Un homme travaillant pour le gouvernement a lu l'imprimé et dit qu'il était déjà au courant de la situation. Il a dit qu'il signerait une lettre de pétition et la faxerait au Premier ministre. Il croit que le gouvernement australien devrait prendre position publiquement.

Horvard, le Premier ministre australien visitera la Chine à la fin du mois. Les pratiquants ont collecté quelques milliers de signatures et contacté les représentants locaux leur demandant d'insister auprès de M. Howard pour qu'il soulève la question du Falun Gong en Chine. Pour les régions éloignées, les pratiquants ont organisé des visites en bus afin que les gens puissent connaître la beauté de Falun Dafa aux quatre coins du continent.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.