Russie : Exposer les atrocités du PCC dans le centre de St Petersbourg

L’après-midi du 3 juin, les pratiquants de Falun Gong russes ont tenu une activité à la Maison du Film de la Mer baltique pour exposer les atrocités de prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong vivants par le Parti communiste chinois dans des camps de concentration secrets, des camps de travail et des prisons pour les vendre pour le profit et d’incinération des corps pour détruire les preuves.

Simuler les crimes de prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois Le public prête attention à la persécution qui se produit en Chine

Cette activité a été autorisée par le conseil municipal. Un représentant de départements gouvernementaux et une personne responsable de la police sont venus à l’activité personnellement et en ont découvert davantage à propos du Falun Gong.

Sur les lieux de l’activité, des pratiquants ont simulé les crimes de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants du Parti communiste chinois. Il y avait aussi des panneaux d’information, des bannières avec les messages « En Chine, les organes de pratiquants de Falun Gong vivants sont prélevés et vendus », « Tout le monde devrait aider à faire cesser ce crime. » , et un pratiquant expliquant tout du long aux gens à travers un haut parleur les faits du prélèvement d’organes pratiqué en Chine et toute la scène s’adressant aux yeux touchait directement les cœurs.

Lire attentivement l’information sur les panneaux et demander à en savoir davantage Les pratiquants parlent plus en détail de la persécution aux passants.

Les gens s’arrêtaient l’un après l’autre pour écouter et regarder la reconstitution de prélèvement d’organes vivants. Interloqués et bouleversés, beaucoup demandaient : « Est-ce possible ? Ces choses se produisent-elles vraiment en Chine ? Pour répondre à ces questions, des pratiquants s’adressaient aux gens plus en profondeur. Au cours de la conversation, certains indifférents au départ étaient touchés.

Après avoir écouté l’explication d’un pratiquant, un groupe de jeunes personnes ont signé leurs noms sur une pétition condamnant le PCC et demandant une enquête internationale. Durant les trois heures des activités, il y a eu souvent des gens faisant la queue pour signer.

Signer la petition pour condemner le pCC et appeler à une enquête internationale pour faire cesser les crimes Des jeunes gens attendent pour signer la pétition

Version Chinoise disponible sur :
http://www.yuanming.net/articles/200606/52800.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.