Lettre de Cecilia Malmström Membre du Parlement Européen à l’Ambassadeur d’Islande aux Communautés Européennes

CECILIA MALMSTRÖM

M. Gunnar Snorri Gunnarsson
Ambassadeur d’Islande aux communautés Européennes
74, rue des Trèves
1040 Bruxelles

Brussels, 18 June 2002

Cher Monsieur l’ Ambassadeur,

La semaine dernière, le président Chinois, M. Jiang Zemin, a visité l’Islande. La veille du son arrivée, j’ai été contactée par de nombreux pratiquants de Falun Gong essayant d’arriver en Islande pour des manifestations pacifiques contre les violations des droits de l’homme commises par le gouvernement Chinois. J’ai aussi entendu parler de ces événements dans les médias Islandais. Selon certaines sources, de nombreux pratiquants de Falun Gong se sont vus refuser l’entrée en Islande et d’autres encore n’ont pas pu embarquer sur les avions à destination de l’aéroport de Keflavik. Beaucoup de ceux qui ont réussi à entrer en Islande ont été arrêtés et détenus dans une école. D’après ce que j’ai compris, ces actions ont été prises par le gouvernement Islandais pour empêcher des manifestations critiques envers le dirigeant Chinois.
Les critères hautement démocratiques de l’Islande et le plein respect envers les droits de l’homme et les libertés fondamentales de la part du gouvernement Islandais m’ont souvent impressionnés. C’est pourquoi j’ai été particulièrement surprise par l’information que j’ai reçue concernant le refus de laisser entrer des citoyens de l’Union Européenne et de pays- tiers dont le but était de promouvoir les droits de l’homme, en accord avec les principes démocratiques.

Selon les acquis de l’Union Européenne et la convention de Schengen, l’Islande doit garantir le libre déplacement de personnes arrivant de la zone de Schengen, sans contrôle de passeports. Et en ce qui concerne les citoyens de pays-tiers franchissant les frontières extérieures, il est difficile de croire que la législation de Shengen permette le refus d’entrée ou la détention sur la base de projets de manifestations démocratiques.

Depuis les deux dernières années, le gouvernement Chinois poursuit une répression systématique contre les pratiquants de Falun Gong. Des milliers de personnes innocentes ont été envoyées en camps de travail sans procès équitable et d’autres encore ont été torturées ou même tuées par la police. Considérant cela, je trouve légitime que des pratiquants du monde entier aillent protester pacifiquement contre le gouvernement Chinois, également lorsqu’il est représenté à l’étranger.

Je m’inquiète de l’action entreprise en Islande à cet égard et serais intéressée à en savoir plus sur ces événements qui ont eu lieu la semaine dernière. Je serais également reconnaissante d’avoir une explication sur les raisons qui ont amené votre gouvernement à choisir de détenir des pratiquants de Falun Gong et de refuser l’entrée à beaucoup de ceux qui projetaient ces manifestations pendant la visite de M. Jiang Zemin à Reykjavik. Il serait aussi intéressant de savoir si le gouvernement considère que ces actions sont en accord avec la législation applicable de Schengen.

Sincèrement vôtre,

Cecilia Malmström
Membre du Parlement Européen

Folkpartiet liberalerna, Sweden – European Liberal Democrats
Office: ASP 11G153 – B-1047 Bruxelles – Belgium
Tel. +32 2 2845541 – Fax: +32 2 2849541
E-mail: cmalmstrom@europarl.eu.int - Web: www.cecilia.nu

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.