Informer le monde entier au sujet des camps de travail, centres de détention, prisons et hôpitaux de la Chine continentale

Depuis l'exposition publique des actes inhumains du parti communiste chinois (PCC) à propos du prélèvement des organes de pratiquants du Falun Gong vivants et de l'incinération des corps, l'Association Falun Dafa et le site Web Minghui ont établi « la Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine (CEPFG) » le 4 avril 2006. Depuis lors, le CEPFG a très activement enquêté sur la question du prélèvement d'organes, rassemblant les preuves et exposant les faits sur les camps de travail, les centres de détention, les prisons et les hôpitaux en Chine continentale.

  • 1) Menaces au premier camp de travail forcé des femmes du Shandong et meurtres " loin dans le nord-ouest "
  • 2) Analyses de sang forcées sur des détenus du camp de travail forcé de Wanjia
  • 3) L'autopsie suspecte du pratiquant Zhang Zhenggang
  • 4) Situation à la prison Gongzhuling Xinsheng de Jilin
  • 5) Révéler la collection d'échantillons de sang provenant des pratiquants du Falun Gong illégalement détenus à la prison du camp de travail forcé de Wangcun
  • 6) Prison secrète au camp de travail forcé de Wangcun

1) Menaces au premier camp de travail forcé pour femmes du Shandong et meurtres « loin dans le nord-ouest »

J'ai été amenée et détenue sans raison à Jiangshuquan, premier camp de travail forcé pour femmes du Shandong, dans la ville de Jinan en 2002. Le chef du camp de travail forcé et les personnes responsables de « nous transformer » nous menaçaient : « Si vous refusez d'être transformées, vous serez emmenées 'loin dans le nord-ouest'. Les bâtiments ont déjà été construits. Si vous y êtes envoyé, votre mort est certaine. Ne pensez même pas à en revenir vivant. » À ce moment-là, j'ai soupçonné que nous devrions subir une torture cruelle et inhumaine. Hélas, après la révélation du camp secret de Sujiatun et du prélèvement d'organes dans les camps de travail, les centres de détention, dans les prisons et dans les hôpitaux à travers le pays, j'ai compris tout à coup ce que leur menace sous-entendait réellement.

2) Analyses de sang forcées sur des détenus du camp de travail forcé de Wanjia

Après avoir entendu les nouvelles terrifiantes des crimes inhumains – du prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong vivants – dans les camps de travail, centres de détention, prisons et hôpitaux à travers la Chine, je me suis rappelée mon expérience au camp de travail forcé de Wanjia.

En mars 2005, on avait ordonné que tous les détenus, y compris les pratiquants du Falun Gong, aient une prise de sang et un examen. Ils ont dit qu'ils nous examinaient pour des maladies contagieuses. Tout le monde avait un tube d’examen plein, qui était de la largeur d'un pouce, rempli de notre sang. Chaque tube était numéroté. Lors du processus, le directeur de l'hôpital de la prison était très agressif et en même temps il avait peur que quelqu’un puisse refuser. En y réfléchissant, j’imagine – est-ce qu’en réalité ils établissaient leur banque de données pour le prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong ?

3) L'autopsie suspecte du pratiquant Zhang Zhenggang

L'exposition récente du prélèvement d’organes des pratiquants du Falun Gong dans les camps de travail, prisons et dans les camps de concentration, leurs greffes chez les patients et l'incinération des corps, a éveillé mes soupçons sur ce qui est arrivé à Zhang Zhenggang, qui a été inhumainement battu à mort.

M. Zhang Zhenggang était un pratiquant du Falun Gong et le directeur du site de pratique du Falun Gong de Huaian. Les employés du bureau de la sécurité publique de Huaian l'ont arrêté et détenu entre le 2 et le 25 mars de l’an 2000. Bien que la loi existante interdise clairement la torture, Mr.Zhang a été gravement battu par les fonctionnaires du bureau de la sécurité publique de Huaian le 25 mars 2000. Puis, il a été envoyé d’urgence au Premier Hôpital du Peuple de Huaian. Dans la soirée du 30 mars, Zhang était encore inconscient. Un électrocardiogramme a indiqué un ralentissement des battements du cœur et des difficultés respiratoires.

Après une courte discussion parmi les fonctionnaires de la sécurité publique, quarante à cinquante fonctionnaires supplémentaires sont arrivés à l'hôpital. Ils ont fermés le couloir et la salle d'hôpital, et ils ont trompé la famille de Zhang, qui était au chevet de Zhang, pour leur faire quitter la salle. Ils ont dit qu'ils voulaient discuter de la mort de Zhang. Mais, en réalité ils les ont isolés et les ont surveillés soigneusement. Plusieurs policiers ont forcé le médecin à enlever les intra-veineuses et l'oxygène à Zhang et à lui faire une injection. Puis les policiers ont violemment renvoyés tous ses amis et les membres de sa famille, puis ils ont transporté le corps de M. Zhang au four crématoire.

Selon l'épouse de M. Zhang, ses parents et ses compagnons de pratique, après que la police et les fonctionnaires du bureau 610 aient amené le corps de Zhang au four crématoire, ils ont mené une autopsie sans la présence et le consentement par écrit de la famille de Zhang. Ceux-ci ne sont pas certains si la police et les fonctionnaires du bureau 610 ont enlevé les organes de M. Zhang. Mais les circonstances entourant cette autopsie sont très suspectes. La police et les fonctionnaires du bureau 610 n'ont donné aucune explication ou rapport d'autopsie.

4) Situation à la prison Gongzhuling Xinsheng de Jilin

Nous croyons qu'il y a un certain nombre de grandes salles souterraines à la prison de Xinsheng, avec tout l’équipement requis dans un hôpital. Une source interne a révélé que plus de 300 personnes y sont détenues. On ne sait pas combien de pratiquants du Falun Gong y sont détenus. Apparemment, la prison de Gongzhuling Xinsheng est beaucoup plus grande que la prison de Jilin et elle est toujours en construction. De plus, on dit qu’ils ont besoin de plus de fonctionnaires. L'instructeur politique Wang Songlin, un nouvel employé, est responsable des salles souterraines.

Le pratiquant Yang Huiyong a été transféré de la prison de Tiebei à Changchun à la prison de Gongzhuling Xinsheng. Sa poitrine et son dos étaient couverts de blessures suite aux raclées avec une matraque électrique, ses pieds et ses jambes étaient enflés et il avait des blessures à la tête. Après de fortes protestations, les membres de sa famille ont finalement réussi à le voir. Pour cacher les blessures subies par M. Yang sous la persécution, ils lui ont mis un grand chapeau sur la tête. Ils ne voulaient pas que sa famille voit les blessures.

Pour le téléphone cellulaire, svp composez le code du pays + le numéro du téléphone cellulaire ; pour tout autre numéro de téléphone, svp composez le code du pays + code régional + numéro de téléphone; code du pays: 86, code régional: 434

Numéro de téléphone des fonctionnaires de rang élevé à la prison Gongzhuling Xinsheng dans la province de Jilin :

An Ping: 13944461399 (cell); Chen Zhongbin: 13943487099 (cell); Su Baochen: 13944472399 (cell); Fu Guodong: 13944473299 (cell)
Numéro de téléphone des fonctionnaires du niveau moyen à la prison Gongzhuling Xinsheng dans la province de Jilin:
Fonctionnaire du personnel Wanf Yanji: 6287428 (rés.), 13804470344 (cell);
Inspecteur du droit: Yang Guanjun: 6289623 (rés.), 13040305063 (cell);
Agent à la propagande et à l’éducation Zhang Shuyuan: 6217224 (rés.), 13504446118 (cell)
Fonctionnaires en chef: Dong Jun, 6155916 (rés.), 13044434205 (cell); Dong Ruihua, 6287099 (rés.), 13943483454 (cell)
Gardes: Zhang Guofu, 6289743 (rés.), 13504441819 (cell); Zhao Xiaoyan, 6276378 ; (rés.), 13843421010 (cell); and Fan Honglin - 6238681 (rés.), 13894469066 (cell)
Agent à la production: Wang Wenchao, 6225958 (rés.), 13500841752 (cell); Tai Yongshan, 6287923 (rés.), 13694495093 (cell); Wang Zhenhe, 6288835 (home), 13804470385 (cell)
Agent à l’approvisionnement: Wang Guiying, 13843420150 (rés.);
Agent des finances: Chen Guiru, 6288835 (rés.), 13844467610 (cell);
Garde de sécurité: Zhou Haiping, 6211405 (rés.), 13504443388 (cell);
Agent de la santé: Jiang Defa, 6287828 (rés.), 13134349359 (cell)
Agent des comptes: Tian Qingmei

Section politique de la prison: Wang Zhichun, 6268856 (rés.), 13596686998 (cell); Bi Chunhui, 6210043 (rés.), 13504356096 (cell); Peng Yujie, 6232029 (rés.), 13894463968 (cell)
Fonctionnaires du système pénitencier: Jin Shuchen, 6287271 (rés.), 13904351037 (cell); Liu Zhen, 13943480816 (rés.)
Agents à l’éducation: Yang Yuwen, 6216174 (rés.), 13504746998 (cell); Wang Yutong, 6238192 (rés.), 13134340455 (cell)
Employés à l’hopital: Zhang Ping, 6258781 (rés.), 13504441350 (cell); Wang Dongshi, 6287979 (home), 13843429998 (cell); Li Chong, 6270800 (rés.), 13894449955 (cell)
Gardes: Hao Lingguo, 6288545 (rés.), 13944457095 (cell); Liu Ning, 6268786 (rés.), 13314342020 (cell)
Fonctionnaire à la salle des visiteurs: Zhang Xuelin, 6288524 (home), 13179186881 (cell)
Premier District: Liu Haitao, 6258220 (rés.), 13844469277 (cell); Liu Bing 6291840 (rés.), 13500841961(cell)
Deuxième District: Wang Qing, 6251808 (rés.), 13843423458 (cell); Yang Dongsheng, 6266910 (home), 13039027267 (cell)
Troisième District: Chen Huaiyu, 6289351 (rés.), 13514341431 (cell); Wei Zhaotie, 6271608 (rés.), 13943486186 (cell)
Quatrième District: Liu Jingbo, 6288694 (rés.), 13894428199 (cell); Wang Songlin, 6245068 (rés.), 2689306 (cell)
Cinquième District: Yang Yujiang, 2686009 (rés.), 13596680090 (cell); Li Wanjiang, 6291055 (rés.), 13504353910 (cell)
Sixième District: Cheng Min, 6287099 (rés.), 13943488918 (cell); Zheng Lifeng, 6288865 (rés.), 13514340256 (cell)
Septième District: Jiang Fengtao, 13689743818 (rés.); Xu Fengrong, 6265160 (rés.), 13689720058 (cell); Du Changjun, 13844420715 (rés.)
Huitième District: Li Xiaoping, 6234023 (rés.), 13943483515 (cell); Wang Liqing , 6299608 (rés.), 13894469288 (cell)
Neuvième District: Guo Xiangdong, 6287075 (rés.), 13844464067 (cell); Guo Wei, 6232046 (rés.), 13844462080 (cell)
Dixième District: Zhao Yantian, 6289928 (rés.), 13504356865 (cell); Liu Dehui, 6211834 (rés.), 13944452267 (cell)
Autres fonctionnaires: Wang Zhiping, 6288868 (rés.), 13894468868 (cell); Wei Ruiqi, 6289559 (rés.), 13894446622 (cell); Zhou Jianchang; 6289770 (rés.), 13894428691 (cell)
Employés à la construction: Liu Shanquan, 6287689 (rés.), 13634342343 (cell); Hao Xudong (pas de numéro de téléphone)
Chef des employés: Lu Hailiang, 6287285 (rés.), 13944453567 (cell); Wang Renjian, 6269800 rés. (), 13331556618 (cell)
Employés à la cuisine: Liu Chengquan, 6287469 (rés.), 13944471915 (cell); Cui Jianguang, 6288999 (home), 13596688566 (cell)
Employés dans la sale de récupération: Yang Yongcheng, 6287898 (home), 13504443265 (cell); Zhang Jiatao, 13504441017 (rés.)
Employés à l’entrepôt: Xiu Jun, 6287092 (rés.), 13689741998 (cell); Wang Jungang, 6283877 (rés.), 13843453877 (cell)
Employés à la réparation mécanique: Chen Jinglin, 6216807 rés. (), 13804476958 (cell); Chang Guozhong, 6225065 (rés.), 13944463527 (cell)
Autres employés: Zheng Jianyuan, 6289160 (rés.), 13894460718 (cell); Liu Weidong, 6289864 (rés.), 13844423990 (cell); Gao Fengcheng, 6270142 (rés.), 13843453328 (cell)

5) Révéler la collection d'échantillons de sang provenant des pratiquants du Falun Gong illégalement détenus à la prison du camp de travail forcé de Wangcun

Je suis un pratiquant de Falun Dafa de Shandong. J'ai été détenu sans raison pendant trois ans au camp de travail de Wangcun – de 2002 à 2005. Après la révélation du prélèvement d'organes des pratiquants du Falun Gong vivants dans les camps de concentration, je me suis rappelé un incident qui s’est produit lors de ma détention et persécution au camp de travail de Wangcun.

Au début de janvier 2005, le camp de travail a forcé tous les pratiquants de Dafa qui refusaient « d'être transformés » à avoir une analyse de sang. On a soutiré un grand tube de sang à chacun et après ils se sentaient faibles et avaient froid. On leur a dit que c'était une analyse de sang. J'ai pensé à ce moment-là qu’ils vendaient notre sang pour de l'argent. Quelques gardes dépravés m'ont transporté du troisième étage à la clinique de santé, qui était en bas. Ils ont pris mon sang à la porte de clinique. Seul, le peu de gens qu'ils pensaient être « complètement transformés » et qui étaient déjà leurs instruments dans la persécution des pratiquants, ont été dispensés de la prise de sang.

6) Prison secrète au camp de travail forcé de Wangcun

Il y a une prison secrète près du camp de travail de Wangcun. Elle est située près du centre de détention de la jeunesse et est extrêmement bien cachée. Il y a des gardes hors de la vue à cet endroit et les gens ordinaires ne peuvent pas s’en approcher. Selon les personnes qui travaillent au camp de travail, cet endroit a été construit pour loger les pires criminels. Il n'appartient pas au même système gouvernemental que les camps de travail et même le personnel des camps de travail ne peut pas pénétrer dans cette zone.

NDT: Pour les envois de courrier en Chine, veuillez vous référer à la version anglaise des adresses.

Traduit de l’anglais au Canada le 6 mai 2006
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/6/72915p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.