Info sud Organes prélevés sur des détenus en Chine ? L'ONU va enquêter

31 mars 06

Manfred Nowak, rapporteur sur la torture, annonce une investigation sur la détention de 6000 adeptes du Falun Gong dans un hôpital, qui seraient victimes de mutilations. Pékin dément.

Y a-t-il un " camp de concentration " en Chine qui extermine ses prisonniers après les avoir dépouillés de leurs organes ? Le rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, Manfred Nowak, va examiner de près les accusations du mouvement spirituel Falun Gong, qui manifestait le 27 mars sur la Place des Nations à Genève. Le mouvement affirme que 6000 pratiquants de Falun Gong seraient détenus dans l'hôpital de Sujiatun, une banlieue de la ville de Shenyang, au Nord de la Chine. Citant la femme d'un médecin de cet hôpital, ainsi qu'un journaliste chinois travaillant pour une agence japonaise, le groupe ajoute que 4000 détenus auraient déjà péri après le prélèvement d'organes et de tissus humains, notamment en étant brûlés dans un " four crématoire. "

" Organes revendus "

Les organes seraient revendus sur le marché chinois et le marché international, indique le journal Epoch Times, proche des milieux dissidents chinois en Occident. Les témoins, qui réclament l'anonymat, auraient fui aux Etats-Unis où ils ont alerté des parlementaires et des agents gouvernementaux.

A Pékin, un porte-parole du gouvernement a démenti ces accusations en les qualifiant de " mensonge absurde " et en invitant les journalistes à visiter les lieux.

" Je suis maintenant en train de faire une investigation aussi poussée que possible sur ces allégations, a précisé jeudi à Genève Manfred Nowak. Si j'arrive à la conclusion que ces allégations sont sérieuses et fondées, alors je les soumettrai au gouvernement chinois. " Si elles se vérifiaient, ajoute le rapporteur, ce serait une " violation très grave de nombreux traités internationaux, des droits humains fondamentaux et du droit à la vie. "

[...]


Source :
http://www.humanrights-geneva.info/article.php3?id_article=147

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.