La persécution perd de son élan – Justice et Courage prévalent dans le cœur des gens

Evoquer le sixième anniversaire de la persécution contre le Falun Gong
 

Six ans se sont écoulés depuis le début de la persécution initiée par le Parti communiste chinois, sous les ordres du dictateur Jiang Zemin, le 20 juillet 1999, contre le Falun Gong. Bien que la persécution n’ait pas encore pris fin, on peut déjà voir que la dictature, en dépit de son contrôle absolu des médias, son emploi de la violence et ses décennies d’expériences de répression et d’asservissement de la population, ne peut plus prétendre à la victoire sur le groupe de croyants à la popularité unique du Falun Gong.

"Pourquoi est-ce que le PCC persécute le Falun Gong ?" Voilà six ans que les gens posent cette question. Récemment, à une conférence de presse au Canada, Li Xun, le président canadien de l’Association de Falun Dafa a dit, l"'Authenticité, la Bienveillance et la Tolérance 'sont en contraste direct avec tous les mensonges, la violence et la corruption du PCC. Plus il y a de gens qui pratiquent le Falun Gong, plus le contraste est grand.”

En 2002, Li Xun et nombre d’ autres pratiquants de Falun Gong de différents pays sont allés en Islande manifester pacifiquement lors de la visite de Jiang Zemin. Un diplomate a dit à Li que les dictatures ont habituellement besoin d'un sentiment d'autorité pour contrôler le peuple et rester au pouvoir. Le Falun Gong suit l"Authenticité, Bienveillance, Tolérance" et constitue donc une autorité morale.

Il est clair que Jiang Zemin et le PCC ne possédaient ni les qualités pour gouverner ni l’autorité morale, mais ils étaient jaloux de n'importe quel autre groupe ayant cette autorité. Agissant de connivence en employant la violence, les mensonges et les incitations financières pour découvrir les faiblesses des gens. Ils ont tiré profit des faiblesses des gens pour éliminer leur foi et leur conscience. D'une part, ils ont forcé des gens qui cultivaient et pratiquaient à renoncer à leur croyance. D'autre part, ils ont menacé le public leur faisant accepter et même participer à la persécution.

Pendant six ans, le PCC a utilisé tous les moyens pour obtenir que ces gens qui cultivaient et pratiquaient renoncent à leur foi. « Éliminez les physiquement, épuisez les financièrement et ruinez leur réputation," est devenu la politique du bureau 610 de type Gestapo, lé de voûte de ce génocide. Les pratiquants de Falun Gong ont été physiquement maltraités ou tués, menacés, ont été mis dans des situations économiques extrêmement difficiles. Les fonctions les plus basiques de la société, telles que la graduation, l'emploi, la promotion, le bien-être, le logement et les salaires, ont tous été directement liées à la persécution. A l’intérieur et à l’extérieur de la Chine, ils emploient des agents spéciaux pour harceler, calomnier et surveiller les pratiquants de Falun Gong. Ces six dernières années, le PCC mené par Jiang Zemin a perpétré une persécution totale sans précédent.

Pour justifier la persécution aux yeux des Chinois et de la communauté internationale, et donc les réduire au silence, Jiang Zemin et son groupe ont dépensé d’énormes sommes pour répandre la propagande de haine et soumettre le public à un lavage de cerveau. De plus, ceux qui n'ont pas participé à la persécution ont été confrontés au risque de perdre leurs emplois ou d’être rétrogradés. Des étudiants aux membres de comité de voisinage, des fonctionnaires des camps de travail aux policiers, ce mouvement n’a épargné personne.

En dehors de la Chine, les pays occidentaux étaient principalement intéressés par leur relation avec la Chine et le commerce. Jiang Zemin et le PCC ont utilisé les relations diplomatiques et l'intérêt économique comme amorce, entraînant ces pays loin des préoccupations pour la démocratie et les droits de l'homme. Les politiciens s’intéressant aux votes, le PCC a alors contrôlé quelques personnes pour propager la haine contre le Falun Gong au nom "de la communauté chinoise," afin d'influencer l'opinion publique. Les hommes d'affaires s’intéressant au commerce, les organisations du PCC outre-mer les ont menacés de la perte d'intérêts économiques pour les empêcher de soutenir le Falun Gong. Les gens s’inquiétant de la sécurité et de la liberté, le PCC a alors utilisé la terreur et le harcèlement pour faire taire ceux qui avaient une conscience.

La persécution a tenté d'inciter les gens à changer d'avis par des forces externes. En revanche, la force de la résistance pacifique pratiquée par les pratiquants de Falun Gong provient de leur foi intransigeante et inébranlable.

Un avocat de Montréal a dit un jour que si le gouvernement chinois a du utiliser l'emprisonnement et la torture pour changer les pratiquants de Falun Gong, cela prouvait que la foi des pratiquants est indestructible et puissante. La foi est ce qui leur donne la force d’être ferme face à la violence. Falun Dafa a inspiré chaque pratiquant à explorer la beauté de la pratique.

Ce sont vraiment les principes du Falun Gong, "Authenticité, Bienveillance, Tolérance" qui ont inspiré les pratiquants de Falun Gong à clarifier la vérité au public tout en étant persécutés. Avec l’espoir que leurs efforts pourraient faire fondre la haine dans l'esprit du public, de sorte que celui-ci puisse retourner à sa nature originale et bonne et choisir la justice au lieu des intérêts personnels.

Aucune force externe n'a pu changer la droiture dans le cœur des gens. Cela a été démontré par le changement des pratiquants de Falun Gong en expliquant activement la vérité de la situation, les citoyens ordinaires prenant parti pour la justice, et les forces du mal qui persécutent les pratiquants de Falun Gong devenant de plus en plus faibles.

Au cours des six dernières années, chaque jour, les pratiquants de la Chine continentale ont inlassablement clarifié la vérité aux gens. Ils ont distribué dépliants, CD-ROM, brochures et plaquettes chez les gens. Bien que certains aient hésité sous la pression de la persécution, la vérité leur a donné la force de reprendre courage et de se relever. Le 18 juillet 2005, 276.234 personnes avaient publié "des déclarations solennelles" sur le site Web Clearwisdom pour exprimer leur souhait de revenir à la cultivation et la pratique. Hors de Chine, les pratiquants de tous les pays, de toutes les origines, ont constamment fait appel au public et aux divers gouvernements, ont percé le blocus de l’information du PCC et créé diverses nouvelles façon de faire connaître la vérité.

A travers les efforts des pratiquants, les citoyens ordinaires ont également commencé à se réveiller. Presque 3,5 millions de Chinois ont publiquement déclaré leur retrait du parti communiste chinois et de la ligue communiste de la jeunesse. De plus en plus de membres de la communauté internationale ont commencé à condamner la persécution.

Le noyau des persécuteurs s'effondre. Les perpétrateurs, y compris Jiang Zemin et Luo Gan, ont été accusés de crimes contre l'humanité et de génocide. La persécution perd du terrain et de plus en plus de gens se sont positionnés du côté de la justice.

Les pires sont souvent les plus faibles et les méchants ceux qui ont le plus peur. Ce qui les attend ne peut-être que l’élimination totale. La persécution de six ans a complètement exposé la nature perverse du PCC, alors que la persistance, la compassion et la tolérance des pratiquants de Falun Gong ont démontré le pouvoir de la vérité, montrant aux gens un futur lumineux. A mesure que la vérité se sait de plus en plus largement, la persécution menée par le PCC et le groupe de Jiang a perdu son élan et les gens ont retrouvé leur conscience, leur sens de la justice et leur courage.

Version Chinoise disponible a :
http://www.minghui.org/mh/articles/2005/7/19/106439.html

Traduit de l’anglais au Canada le 1 août 2005

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/8/1/63478p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.