Les impressions et les expériences d'un pratiquant européen pendant sa visite à New York

Partagé à la conférence de partage d'expérience de Falun Dafa autrichienne.

Estimé Maître, chers compagnons de pratique,

Je me trouvais être à Boston l'été 2004, lorsque lors d’une de leurs réunions régulières les pratiquants locaux ont parlé de la perversité des autres dimensions qui se concentrait sur Manhattan et sur Beijing. On nous a dit que chaque pratiquant qui avait les moyens d’un tel voyage devrait venir dans ces régions respectives et exposer la persécution du Falun Gong en Chine aux habitants et à ceux qui la visitent. J'ai décidé de me rendre à New York, étant donné que je pensais que je n'aurais probablement pas d'autre opportunité pour visiter l'Amérique. Par conséquent, j'ai pris le premier bus quittant Boston dans la matinée, et suis arrivé au China Town de Manhattan quatre heures plus tard.

Avant d'entrer à New York, j'ai commencé à développer un mal de tête, un enrouement de la gorge et une pression derrière les yeux. C’était comme si je regardais derrière des verres teintés toute la journée, comme si je voyais du coin de mes yeux un voile sombre, qui couvrait tout. A la différence des deux semaines passées à Washington DC et Boston, j’avais du mal à m’adresser aux gens et personne ne voulait accepter les dépliants d'information ou les journaux à propos du Falun Gong que je leur tendais, sans parler d’écouter ce je voulais leur dire à propos du Falun Gong et de la persécution. J'ai finalement abandonné et j'ai envoyé des pensées droites toutes les demi-heures. Je suis retourné à Boston dans la nuit, bien que légèrement frustrée et désillusionnée.

Mon séjour en Amérique, spécialement le temps que j'ai passé à Boston a été bien plus mémorable. Pendant quatorze jours je n'ai rien fait d'autre que de parler aux gens de la persécution, les avisant de lire les livres du Falun Gong et de pratiquer les exercices de Falun Gong. J'ai vu pour la première fois notre estimé Maître et j'ai pu écouter son enseignement des principes du Falun Dafa en personne. Cela était non seulement touchant mais j'ai aussi rencontré beaucoup de pratiquants du monde entier avec qui j'ai pu partager des expériences de ma cultivation. Autan que je m'en souvienne, le séjour entier a été une précieuse période pour moi. Seule cette journée à New York a été quelque chose d'autre et pas du tout agréable.

Après mon retour en Autriche, je ne pouvais pas enlever cette journée décevante de mon esprit. Je continuais à penser que je n'avais pas assez bien fait lorsque j'étais à New York et que quelque part j'avais déçu Maître Li, mes compagnons de pratique et ces personnes que nous sauvons. D'une manière ou d'une autre, les forces anciennes m’avaient manipulée ce jour là. Par conséquent, j'ai développé le souhait de retourner à Manhattan afin de faire mieux.

A ce moment, la situation de mon travail s'est détériorée. J'avais eu des moments difficiles en début d'année, mais à présent ma situation s'était empirée. Le volume des ventes n'était pas là non plus et la marge de profit était encore pire. Ma belle soeur m'a dit quelle avait besoin de plus de temps pour son enfant et que je devais prendre un peu de son travail. Mon cousin, qui est aussi mon partenaire et moi ne nous est pas payé de salaire pendant trois mois. Il devenait clair pour moi que des vacances dans un proche futur étaient hors de question y compris mon voyage planifié pour New York. Étant donné tout cela, j'avais perdu l'élan obtenu pendant ma visite aux États-Unis. J'ai essayé deux fois de partir pour New York. Premièrement j'ai eu une chance d'y aller avec un compagnon de pratique en Novembre et la chance suivante est venue après Noël, mais avant le Nouvel An. Hélas, j'étais bloqué en même temps avec d'importants rendez-vous qui ne pouvaient pas être changés. A ce moment j'ai finalement compris qu'il y avait obstruction par les forces anciennes, pour m'empêcher de faire le voyage à New York. Elles voulaient s'assurer que je ne puisse pas aller à New York une nouvelle fois, et juste empêcher que je me rachète. Il est devenu clair que les forces anciennes ont très peur de chaque pratiquant et qu'elles feront tout pour les empêcher de faire ce pour quoi ils sont nés.

Maintenant ce que j’avais à faire devenait tout à fait clair pour moi. Je devais fondamentalement nier les arrangements des forces anciennes. Cela est plus facile à dire qu'à faire. Comment nier une baisse des ventes ? Comment nier des difficultés financières ? Même aujourd'hui, je n'ai pas trouvé la réponse correcte à la question. J'ai finalement décidé de changer l'un des mes rendez-vous et j'ai enregistré mon vol. Je pense que ma décision ferme de partir pour New York, quoi qu’il en soi, a été la raison pour laquelle je n'ai pas rencontré de problèmes à ce moment. Maintenant croyez moi, cela ne signifie pas que je n’allais plus rencontrer de problèmes par la suite. Bien au contraire ! Ma situation financière a empiré, et j'ai fait face avant mon départ à beaucoup de difficultés et de tests dans mon coeur. Le problème le plus difficile que j'ai rencontré a été que j'ai du laisser partir deux de mes employés et énergiquement réduire les heures de travail des autres. Je ne sais toujours pas si j’ai vraiment bien traité cette situation. Bien que j'ai essayé de m’acquitter de ce qu’implique la vie d’un petit patron dans les affaires avec autant d’honnêteté, de compassion et de tolérance que possible.


Après être arrivé à New York j'ai traversé de nombreuses difficultés concernant mon lieu de résidence. Personne ne répondait au téléphone du domicile du pratiquant avec qui j'étais en contact. Cependant, je ne perdais pas courage. J'ai décidé de ne pas perdre mon temps pour trouver « un logement bon- marché », mais j'ai commencé à faire les choses pour lesquels j'étais venu ici en premier. Cela n'a pas pris beaucoup de temps avant que je ne trouve le premier groupe de pratiquants. Ils étaient près de Wall Street et ils avaient organisé une exposition anti-torture. J'ai décidé de me joindre à eux. Dans la soirée ils m'ont amené à une rencontre avec les pratiquants de New York. Là j'ai été informé de leurs activités dans la ville. Le reste de mon séjour j'ai passé mon temps dans différents lieus dans Manhattan, principalement en distribuant des flyers d'information, en disant la vérité à propos du Falun Dafa et en exposant la persécution.

Pendant ce temps j'ai rencontré beaucoup de pratiquants intéressants du monde entier, y compris Taiwan, le Japon, la Russie, la Suisse et Singapour. Je n'ai mentionné que ceux avec qui j'étais en contact proche. Ils sont tous venus à New York pour une période courte ou longue, pour aider à expliquer la vérité au gens, sauver les vies et détruire la perversité dans les autres dimensions. Le pouvoir de tant de coeur purs, la détermination et l'immuabilité a touché une corde sensible chez de nombreux New Yorkais. L'atmosphère était complètement différente d'il y a six mois. Beaucoup de passant sont venus me parler et dire » J'en ai déjà entendu parler ou je l'ai lu. Je vous soutiens totalement ! » Ou » C'est absolument magnifique ce que vous faite là. Je souhaite qu’il y ait plus de personne comme vous dans ce monde! »Il y avait encore plus de gens qui me parlaient, mais le temps est trop court pour vous dire toutes les choses que les gens ont dit en soutien.

Bien sur il y avait des choses qui n'était pas plaisantes, mais pas trop souvent. Chaque humain se positionnait lui-même elle même, soit du côté de la bonté, soit du côté de la perversité. Nous pouvons seulement tendre la main au gens, mais ils doivent l'attraper et saisir l'opportunité. Cela dépend de la situation au moment où l'on tend le dépliant. Chacun peut réaliser pour lui-même que plus la pensée est droite, plus forte et pure la volonté de sauver ceux qui nous font face, plus grande sera la bonne volonté à accepter le déliant, ou à écouter ce que nous avons à dire.

Par exemple, il y a eu une situation que j'ai trouvée très touchante. J'ai passé du temps dans une exposition anti-torture sur la 7ème Avenue qui est occupée principalement par des pratiquants Japonais. J'étais en pleine conversation avec un passant lorsque j'ai remarqué trois jeunes filles nous dépassant. Je ne sais pas pourquoi j'ai remarqué ces trois filles parmi la vaste foule. Elles sont passées et j'ai pensé, dommage qu’elles n'aient pas pris un dépliant. Je les ai encore remarqué un peu plus loin, après avoir fini ma conversation. J'ai pensé que ce n'était pas fortuit !je suis venu de si loin pour vous parler de la persécution contre Vérité, Compassion et Tolérance. S'il vous plait, prenez au moins mes dépliants. Vous devez entendre parler de Falun Dafa. J'ai marché dans leur direction en maintenant cette pensée et je leur ai donné un dépliant. Elles sont revenues quelque minutes plus tard et ont regardé de plus près l'exposition anti-torture et les panneaux. Alors, elles sont reparties. Une demi heure plus tard elles sont revenues. Cette fois elles m'ont approché directement, me donnant l'opportunité de leur en dire plus à propos de la situation. Elles étaient profondément choquées et elles ont immédiatement signé la pétition. Une d'entre elles a demandé si il lui était permis de prendre des photos. Elle a tout filmé et elles nous ont tous interviewés, les uns après mes autres Elles m'ont dit qu'elles montreraient le film à l'école. Elles voulaient que leurs camarades étudiants entendent parler de la brutale persécution du Falun Gong en Chine.

.
J'ai conçu le plus profond respect envers mes compagnons de pratique après avoir vu leur comportement. Il est facile de rester jour après jour dans une activité si, comme moi vous êtes là seulement pour une courte période de temps.. C'est vraiment différent si quelqu'un reste ici 24 heure sur 24 dans la rue et principalement à la même place, pendant un mois entier, spécialement si l’on doit travailler, étudier et prendre soin de sa famille et d'autres responsabilités. Ils n'ont jamais cessé d'essayer de m'aider, malgré que j’étais moi venu les aider

Je me souviens d'une autre occasion lorsque j'ai décidé d'aller au consulat chinois pour envoyer des pensées droites. Je ne savais pas à ce moment que les moments des autres activités étaient différemment arrangés. Par conséquent, je suis arrivé peu de temps avant que le groupe ne rentre chez eux. Le groupe suivant était supposé arriver d'ici deux ou trois heures. Comme j'étais là, j'ai décidé de passer le temps jusqu'à qu'il arrive avec quelque activité. Un homme âgé qui parlait chinois a proposé de rester, pour me tenir compagnie. Je n'ai pas compris jusqu'à plus tard ce qu'il s'était vraiment passé. Je peux dire de mon expérience personnelle, que le lieu en face du consulat est le plus froid de Manhattan. Un vent perçant gelé souffle de la rivière Hudson vers le consulat. Cela ne prend pas beaucoup de temps pour que vous soyez gelé jusqu'aux os. Aussi, il a commencé à neiger peu de temps après. Il ne m'a pas fallu beaucoup de temps pour me sentir littéralement gelé. Ce vieil homme déterminé était déjà là depuis trois ou quatre heures. Alors soudainement, un groupe de chinois est arrivé qui ont chanté une chanson. Nous nous sommes mis de coté et nous leur avons montré les exercices et nous avons envoyé les pensées droites. Je n'aurai pas pu répondre à aucune de leurs questions curieuses sans son aide.

Il y a tant d'histoires intéressantes à raconter. Hélas, étant donné le temps limité et la longueur de cet article, il est impossible de raconter toutes mes expériences. Avant que je ne finisse mon partage, je voudrais noter, que je n'ai plus avoir l’impression de n’avoir pas bien fait cette fois-ci. Pour moi personnellement, les séjours à New York et les activités ultérieures, y compris la Conférence de Falun Dafa à Londres ont été une précieuse opportunité. Je remercie notre estimé Maître du fond de mon coeur, de m'avoir donné l'opportunité de participer à ces activités. J'ai un profond sentiment d’espoir que je continuerai à m’améliorer et ferais mieux dans tout ce qu'un pratiquant de Falun Dafa de la période de la rectification est supposé faire.

Version originale allemande :
http://de.clearharmony.net/articles/200503/23067.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.