Un pratiquant de la ville de Jiyuan, province de Henan, contraint à se faire sectionner l’oesophage pour faciliter le gavage est présentement dans des conditions critiques

Le pratiquant de Falun Dafa M. Yuan Shengjun de la ville de Jiyuan, province de Henan a été arrêté le 30 mars 2005 par les membres du bureau 610 et de la brigade de sécurité nationale. Pour protester contre sa détention illégale, il a débuté une grève de la faim et a été par la suite envoyé à l’hôpital public No1 de Jiyuan où il a été forcé à subir une opération sur son œsophage qui a permis à ceux qui le tenait en captivité de le gaver à l’aide d’un tube. Cela fait maintenant quarante jours que Yuan Shengjun est en grève de la faim; sa vie est en danger.

Des rapports énoncent que lorsque cette torture barbare a été exposée au monde extérieur, les policiers sans loi ont transféré Yuan Shengjun à l’hôpital Tiantan et ont strictement bloqué toute diffusion d’information le concernant. Présentement, il n’est même pas permis aux membres de sa famille de le voir. Sous les ordres de Wang Mingli, chef de la brigade de la sécurité nationale de la ville de Jiyuan et Wang Guoyou, commissaire de la brigade, Yuan Shengjun a tout d’abord été menotté puis strictement surveillé par cinq personnes.
M. Yuan Shengjun détenait auparavant un poste de responsabilité professionnel dans la ville de Jiyuan, province de Henan. Lorsqu’il a débuté sa pratique de Falun Dafa, sa santé et son standard moral se sont améliorés. Au mois de juillet 1999, lorsque le régime de Jiang Zemin a débuté sa persécution du Falun Gong, M. Yuan a voulu s’exprimer en tant que représentant de Falun Dafa. En novembre 2000, il a écrit une lettre publique adressée à Jiang Zemin pour clarifier la vérité sur le Falun Dafa. Pour cette raison, il a été par la suite illégalement condamné à trois ans de prison par le département de la maintenance des lois et il a été détenu au centre de détention de Jiyuan pendant les deux années qui ont suivi. Durant sa détention, Yuan Shengjun s’est vu expulsé de son poste au gouvernement de la ville de Jiyuan. Par après, il a été transféré à la prison de Zhengzhou et il a été illégalement emprisonné pendant une année supplémentaire. Aux mains des gardes et de l’administration de la prison, il a été sujet à des passages à tabac, a été frappé avec une matraque électrique utilisé pour torturer les prisonniers et a été soumis à un lavage de cerveau forcé; il a été remis en liberté au mois de novembre 2003.
À 11h30 le 30 mars 2005, Wang Mingli, le chef de la brigade de la sécurité nationale de la ville de Jiyuan, le commandant politique ainsi que d’autres membres du bureau 610 ont pénétré de force chez M. Yuan Shengjun pour procéder à une fouille surprise. Bien qu’ils n’aient trouvé aucun document se rapportant au Falun Gong, ils ont néanmoins tenté d’enlever Yuan Shengjun, ils ont appelé la police 110 pour leur venir en aide (appeler 110 revient à appeler le 911 au Etats-Unis) et les intervenants du 110 ont envoyé quatre ou cinq policiers supplémentaires pour enlever Yuan Shengjun par la force. Le jour suivant, M. Yuan a été illégalement envoyé dans le centre de détention de la ville de Jiyuan.
Dans le centre de détention, Yuan Shengjun a débuté une grève de la faim pour protester contre son emprisonnement illégal. Le huitième jour de son incarcération, Yuan Shengjun a été envoyé à l’hôpital public No1 de Jiyuan où il a été forcé à se faire opérer : on lui a coupé l’œsophage de sorte à faciliter le gavage. Le vingtième jour de sa détention illégale en prison, les policiers qui le gardaient lui ont injecté un sédatif qui lui a fait perdre la mémoire.
La famille de Yuan Shengjun ne l’a pas vu depuis le 29 mars. Depuis son arrestation illégale par le bureau de la sécurité publique de Jiyuan, il ne leur a pas été permis de lui rendre visite.
Cela fait à présent presque quarante jours que Yuan Shengjun fait une grève de la faim et il se trouve présentement dans des conditions critiques.
Listes des auteurs des crimes dans la ville de Jiyuan, province de Henan
Zhou Chunyan, Secrétaire du Comité du secrétariat du Parti de la ville de Jiyuan, province de Henan (sœur de la femme de Luo Gan)
Liang Dagui, assistant secrétaire du Comité du secrétariat du Parti de la ville de Jiyuan, province de Henan: 86-13903892789 (portable), 86-391-6613985 (Bureau)
Hao Qingnen, secrétaire du Comité juridique et politique et du comité juridique de la ville de Jiyuan, province de Henan,le ministre de la propagande de la ville de Jiyuan avant 2004 : 86-13903891289 (portable), 86-391-6693388 (Résidence)
Zhao Zhongjun et Yu Wuzhong, assistants secrétaires du Comité juridique et politique de la ville de Jiyuan. Ils ont torturé les pratiquants de Falun Dafa contre les conseils d’autres gens depuis 2003.
Li Baoxing, Chef du Bureau de la sécurité publique de la ville de Jiyuan, province de Henan: 86-13838900001 (portable), 86-391-6693389-21111 (Bureau)
Chen Jiali, assistant chef du Bureau de la sécurité publique de la ville de Jiyuan, province de Henan: 86-13603899368 (portable), 86-391-6693389-21116 (Bureau), 86-391-6611236 (Résidence)
Wang Qingzhu, un membre clé du Bureau 610 de la ville de Jiyuan
Wang Mingli, de plus de 40 ans, Capitaine des gardes de la sécurité national de Jiyuan. Elle est cruelle, sinistre et sournoise. Elle n’est jamais indulgente lorsqu’elle persécute les pratiquants de Falun Dafa. 86-391-6699181, 86-13507678219 (portable)
Wang Guoyou, approximativement 50 ans, Commissaire politique, et la brigade de la sécurité nationale de la ville de Jiyuan: 86-391-6669911, 86-13838929911 (portable)


Traduit de l’anglais au Canada le 28 mai 2005
Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm
Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2005/5/23/61092p.html
Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2005/5/9/101453.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.