Un peu de bonté dans nos cœurs

Hier, dans le cadre de l’ activité de notre classe pour promouvoir « Vérité, Compassion et Patience » aux enfants, notre professeur a donné à chacun dans la classe marque-page avec les inscriptions, « Avez-vous été bon avec les autres aujourd’hui ? » Après la classe, Andy (un nom que j’ai donné à un garçon dans ma classe) a attrapé le marque page et l’a froissé avec ses doigts. Je lui ai dit de ne pas faire cela, mais il ne m’a pas prêté attention et est parti. Ne réalisant pas ce qu’il faisait au moment où il est sorti de la classe, il est dès son premier pas tombé dans un trou creusé pour un arbre. Il est sorti du trou en gémissant et se frottant le derrière et nous avons remarqué que le trou était rempli de fourmis. Les deux côtés de ses fesses étaient piqués par les fourmis.

Je me suis rapproché de lui et lui ai dit encore une fois, « Chéris ce marque page que ton professeur t’a donné. » Toujours en colère, il s’est éloigné, ne m’accordant aucune attention. Etrangement, il avait à peine fait quelques pas lorsqu’il cria très fort de nouveau. Il avait trébuché sur une petite barrière cette fois-ci. J’étais surpris. La barrière était basse et tout le monde pouvait la voir. Il aurait pu passer facilement par-dessus. Son nez saignait suite à la chute. J’ai pensé que cela devait être plutôt douloureux.

De retour en classe, Andy semblait agité; il gémissait et grognait. Le professeur lui a alors demandé, « Que t’es-t-il arrivé Andy ? » Il répondit, « Rien. » Mais dès que le cours fut terminé, il bondit de sa chaise. Une fourmi tomba de son corps. Il était très en colère et souleva son pied pour l’écraser. Je l’ai tout de suite arrêté. Je ne voulais pas qu’il fasse une autre erreur. Par la suite, lorsque j’ai parlé des deux incidents qu’avait vécu Andy au professeur, elle fut elle aussi surprise de ce qui s’était passé. De retour en classe, le professeur rappela l’importance d’être bon avec les gens et nous a demandé de chérir ces petits marque-pages qu’elle nous avait donné précédemment.

Après avoir écouté le professeur, nous avons pensé qu’Andy avait sûrement retenu la leçon. Mais au lieu de cela, il prit une paire de ciseaux et coupa le marque-page en deux. Nous étions tous en colère face à son attitude. Mais alors, il reçut une punition immédiate – il coupa ses propres doigts.

Des choses étranges sont encore arrivées par la suite. Après le repas, Andy se joignit à nous pour jouer au foot. Il se trouvait sur ma gauche. Lorsque j’ai passé le ballon à un autre garçon situé sur ma droite, le ballon changea bizarrement de direction et frappa Andy au visage, faisant une nouvelle fois saigner son nez. Chacun était surpris de ce qui venait de se produire. Cependant, Andy n’était pas en colère cette fois-ci.

Durant le cours d’éducation physique, Andy m’a dit qu’il était profondément désolé d’avoir coupé le marque-page. De retour en classe, je l’ai aidé rapidement à recoller le marque page et lui ai dit que même ce petit marque page était vivant.

Lorsque j’ai raconté l’histoire à ma mère par la suite, elle m’a encouragé à écrire cette histoire et à l’échanger avec d’autres enfants. Je pense que la personne qui a le plus bénéficié de cette expérience était Andy.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.