Belgique: Un porte parole du Falun Gong prend la parole à une conférence interparlementaire sur les droits de l’homme et la liberté de religion

M. Le Président, Mesdames et Monsieur,

J’aimerais remercier l’Institut de la Religion et de la Politique Publique d’avoir organisé cette importante conférence et de m’avoir donné l’occasion d'y prendre la parole afin de parler du mouvement spirituel Falun Gong et de sa situation difficile en Chine. Comme vous le savez peut être, la persécution du Falun Gong par le régime Chinois dure depuis plus de cinq ans. Pour ceux qui la subissent, la répression a été implacable, violente et systématique.

Le Falun Gong est un mode de vie traditionnel chinois. En tant que système de méditation, il a été d’abord introduit au public en 1992 par M. Li Hongzhi. Cette méditation inclut cinq séries d’exercices doux, qui contrôlent et purifient l’énergie pour qu’elle s’harmonise avec la nature ; l’enseignement est libre et ses activités sont spontanées. Plusieurs études cliniques faites par le gouvernement ont montré que les exercices du Falun Gong quand ils sont faits régulièrement sont bénéfiques à la santé. Selon ces rapports, le taux de guérison pour la plupart des maladies est de 95% ;

Le US News et World Report a publié une histoire en février 1999, dans laquelle un fonctionnaire de la Commission Sportive disaitt « Le Falun Gong et d’autres types de qi gong permettent d’économiser 1 000 yuans en frais médicaux. Si 100 millions de personnes le pratiquent, ce sera 100 milliards de yuans économisés par personne. Le Premier Ministre Zhu Rongzhi en est vraiment heureux. Le pays pourrait utiliser l’argent immédiatement” Cela revient à plus de 10 milliards US – loin d’être une petite somme !

En 1998, les statistiques du gouvernement chinois ont montré qu’il y avait entre 70 et 100 millions de personnes qui pratiquaient le Falun Gong. Ces pratiquants sont de tous milieux, de tous age et de toutes régions géographiques. Jusqu’en juillet 1999, le gouvernement chinois a promu le Falun Gong pendant sept ans et l’a reconnu “pour les bénéfices qu’il apporte à la santé et pour sa contribution dans l’élévation des vertus morales dans la société”. En conséquence le gouvernement chinois a remis plusieurs certificats honorifiques au Falun Gong et à son fondateur.

Un autre aspect, et peut être le plus important, est sa composante spirituelle – les principes de Vérité, Compassion et Tolérance. En persécutant le Falun Gong, le Parti Communiste piétine des milliers d’années d’histoire intellectuelle chinoise. Dans les principes du Falun Gong, nous entendons le « Zhen » ou Vérité de Lao Tseu, fondateur du Taoïsme, le « Shan » ou Compassion du Bouddhisme et le « Ren » ou Tolérance enseignée par Confucius. Nous pouvons entendre des milliers d’années de mode de vie et de pensée spirituelle chinoise dans les idées d’unification du corps et de l’esprit, de rétribution karmique ou de vertu, et de la vie de l’esprit après la mort. Ce ne sont pas des idées nouvelles ; ce sont des idées qui ont nourri la culture chinoise, ainsi que d’autres cultures, aussi loin que quiconque puisse se le rappeler. Ce sont les idées qui forment la pierre angulaire de la foi humaine. Ce n’est pas parce que ces idées ont été bannies de la Chine les 50 dernières années que ça veut dire qu’elle ne résistent pas ou ne résisteront pas aux épreuves des années qui passent. En fait les principes de Vérité, Compassion et Tolérance enracinés dans le Falun Gong représentent l’essence de la culture chinoise. Dr Frantz Susman, Professeur de l’Histoire des Eglises Catholiques en Australie a dit que « Juste comme le plus fameux groupe de philosophes d’il y a 2000 ans – bouddhistes, pythagoriciens, esséniens – le mouvement Falun Gong est aujourd’hui le plus grand espoir de l’humanité, parce que ses enseignements sont en harmonie avec la vie ».

Pourtant, l’ancien Président Chinois Jiang Zemin s’est senti menacé par la popularité croissante du Falun Gong, parce que les 100 millions de pratiquants ont dépassé en nombre les membres du Parti (estimés à cette époque à 40 millions). D’autre part, depuis plus de 50 ans, l’idéologie communiste importée de l’ex Union Soviétique a toujours été en conflit avec la culture et les valeurs chinoises. Par exemple, la Révolution Culturelle dans les années 60 a détruit quasiment tous les temples bouddhistes, les reliques culturelles ; la campagne lancée contre Confucius en 1970 a dénoncé les philosophes classiques chinois ; et aujourd’hui cette persécution initiée contre le Falun Gong est devenue le pire cauchemar de la population chinoise, parce que l’espoir de revenir à leur racine culturelle a de nouveau était piétiné. De telles attaques ont toujours été brutales et violentes. Jiang Zemin a eu peur que le réveil d’une culture traditionnelle telle que le Falun Gong risque de nuire à la dictature communiste athéiste.

Chaque ère a ses moments déterminants, ses mouvements déterminants. Je pense que le Falun Gong est précisément une de ces questions qui affectera l’héritage de l’humanité d’aujourd’hui. Le directeur d’Amnesty International Asie Pacifique, T. Kumar a dit « Des dizaines de millions de membres du Falun Gong ont été arrêtés en Chine tout simplement parce qu’ils pratiquaient leur propre croyance. Ce sont des gens qui sont citoyens chinois. Ils n’ont jamais fait de mal à qui que ce soit…ce ne sont pas des criminels…Il est choquant de savoir que toute cette dernière année, la Chine a pu s’en tirer … arrêtant, emprisonnant, torturant et harcelant même les gens qui osent parler de cette persécution »

Les groupes pour les droits de l’homme ont rapporté que plus de 100 000 personnes ont été envoyées dans des camps de rééducation sans procès, au moins mille ont été condamnées à un emprisonnement de plus de 18 mois et plus de 1000 personnes sont mortes suite à la torture pendant qu’ils étaient en détention. Ce ne sont que les cas rapportés et confirmés officiellement.

Mais les chiffres ne racontent pas toute l’histoire. Il y a d’innombrables rapports de témoins sur les tortures et les humiliations que les pratiquants ont subies ces derrière années alors qu’ils étaient enfermés dans des camps de travail. Les policiers utilisent des tortures inhumaines comme insérer des piques de bambous sous les ongles et des instruments appelés « Dilao » où les prisonniers sont enchaînés dans les postures les plus pénibles. Ils ont envoyé plus de 1000 personnes normales et en bonne santé dans des institutions psychiatriques, où ils font taire les prisonniers grâce à des injections qui endommagent les nerfs et des sédatifs.

Les femmes ont été particulièrement visées dans cette campagne de persécution. Par exemple, des femmes enceintes ont été forcées à des avortements tardifs, jusqu’à huit mois de grossesse, au lieu d’être relâchées pour pouvoir accoucher. Pendant les gardes à vue les pratiquantes ont souffert des agressions sexuelles, comme d’être dénudées et jetées dans des cellules de criminels mâles, l’utilisation répandue de divers dispositifs électriques pour pénétrer ou choquer les parties génitales, le viol collectif.

Malgré tout, les pratiquants en Chine tiennent toujours bon. A part leur fermeté extraordinaire ce qui est remarquable est que les pratiquants sont restés non violents. Ils ne rendent pas coup pour coup. Ils savent qu’on ne combat pas la perversité en rendant la pareille. Des observateurs ont noté que la Chine n’a jamais connu une telle résistance soutenue et pacifique dans toute son histoire. Et toutes ces personnes veulent dire au gouvernement que le Falun Gong est un grand héritage de la culture chinoise, et que le gouvernement ne devrait pas les priver de leurs droits constitutionnels à la liberté de conscience, d’expression et d’association.

La foi spirituelle est ce qui reste quand tout tourne mal et que tout est sens dessus dessous. La Chine aujourd’hui n’a besoin que de valeurs morales et de donner un sens à la vie qui aille au delà des biens matériels et je pense que nous serons tous d’accord pour dire que c' est quelque chose que la dictature communiste chinoise n'offre pas.

Pour justifier sa violation des droits de l’homme, la Chine essaie de donner du Falun Gong une image de "secte" et de quelque chose de très "controversé". Mais en réalité le Falun Gong pose un problème moral qui a rapport avec la protection de l’héritage de l’ancienne culture chinoise. Il s’agit aussi de dignité humaine – la protection des droits individuels à la liberté de conscience, d’expression et d’association. Tout au long de l’histoire nous avons vu que ne pas s’opposer au mal signifie trahir le bien et que l’injustice envers un seul revient à une injustice envers tous.

Les pratiquants de Falun Gong à travers le monde ont poursuivi en justice le responsable de cette effusion de sang – le dictateur chinois Jiang Zemin – pour torture, génocide et crime contre l’humanité. Aujourd’hui les poursuites à travers le monde ont été un véritable frein pour ceux qui exécutent les ordres de Jiang et semblent aider à empêcher certains incidents de torture et d’abus sur le continent chinois.

Le régime chinois déclare que la question des droits de l’homme va en saméliorant et ils essaient de le prouver à travers un jeu diplomatique avec la communauté internationale en libérant par ci par là un dissident. Ne nous laissons pas tromper. Nous devons voir à travers cette persécution insidieuse. La méthode de contrôle de l’esprit, d’endoctrinement et de lavage de cerveau n’est pas moins terrifiante que les descriptions de George Orwell dans 1984. Les obscénités, la douleur, les cris sont réels.

Il y a de courageux individus qui ont défié ce système pervers. Dr Jiang Yanyong de l’armée chinoise a risqué sa vie en racontant la véritable histoire du SRAS à la presse étrangère l’année dernière. Le citoyen américain Dr Charles Lee purge actuellement 3 ans d’emprisonnement dans une prison chinoise pour le "crime" d’avoir eu l’intention de révéler la persécution du Falun Gong en Chine. Un fonctionnaire du Consulat Américain basé à Shanghai a dit que le Dr Li a été torturé physiquement, forcé à suivre des classes de lavage de cerveau et faire des travaux forcés en prison.

Le génocide ne dépend pas seulement d’un nombre de personnes tuées – il dépend aussi de l’intention et du système mis en place pour exterminer un groupe de personnes. Jiang Zemin a exprimé cette intention depuis l’année 1999 et il a mis en place un vaste réseau d’exécutants, de médias et de polices pour le mener à bien. En surface les choses peuvent sembler calmes et les affaires marcher comme d’habitude en Chine, mais en vérité la vie de millions de chinois, hommes, femmes et enfants est détruite juste sous nos yeux. Chaque fois qu’un employé est renvoyé de son travail à cause de sa croyance, chaque fois qu’un voisin dénonce un pratiquant de Falun Gong, chaque fois qu’un enfant est forcé à dénoncer le Falun Gong afin de garder sa place à l’école, la société devient un peu plus corrompue et décadente. Rares sont ceux qui n’ont pas été affectés par cette persécution d’une manière ou d’une autre.

Le monde a déjà parlé ouvertement de la persécution brutale du Falun Gong par la Chine. Les membres des sociétés démocratiques ont condamné la persécution brutale du Falun Gong par la Chine. Le Congrès des USA et le Parlement Européen, par exemple, ont passé des résolutions demandant à la Chine de mettre fin à la persécution du Falun Gong et ont soutenu les droits humains du Falun Gong.

Nous apprécions beaucoup le bienveillant soutien de la communauté internationale ces cinq dernières années y compris celui de beaucoup de gouvernements et d’ONG comme Amnesty International etc. Nous espérons que ceux qui participent à cette conférence apporteront aussi leur soutien et aideront à mettre fin à cette atrocité des temps modernes qui se déroule en Chine.

Aujourd’hui, je terminerai par cette pensée – bien que les choses semblent difficiles, chaque fois qu’une personne décide de défendre ce qui est juste, quelle qu’en soient les conséquences, cette personne apporte courage et lumière. Cela pourrait être la meilleure arme pour combattre la perversité et la noirceur que nous pouvons tous porter dans nos cœurs en tout temps.

Merci beaucoup.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.