Illusions

J’ai entendu raconter une histoire.

Il y avait une fois un couple ; les deux étaient des pratiquants. Le mari et la femme cultivaient parmi les gens ordinaires avec leur troisième œil et d’autres capacités supra normales scellées. Ils élevaient constamment leurs caractères et amélioraient leurs niveaux de pratique. Les gens ordinaires tenaient en haute estime comme les meilleures personnes parmi les meilleures.

Quelques années plus tard ils eurent un enfant. L’enfant était en très bonne santé et n’avait jamais été malade. C’était un enfant adorable ; chacun l’aimait. Bien que très affectueux envers leur enfant, ils ne se relâchaient jamais dans leur culture/pratique. Lorsque l’enfant eut un an, ils avaient presque atteint la réalisation, mais ils ne le savaient pas.

Un jour que le couple faisait la méditation assise, et sentant leur cœur devenir de plus en plus purs, l’enfant endormi se mit soudain à hurler comme s’il souffrait intensément. Entendant ce cri malheureux, la femme ouvrit ses yeux. Elle vit son mari encore en méditation sans manifester la moindre préoccupation. Puis elle se rappela que leur enfant n’était jamais malade, et qu’il allait parfaitement bien avant d’aller au lit, ainsi elle décida que c’était une interférence. Elle reprit sa méditation assise. Mais l’enfant pleurait de plus en plus fort, comme s’il éprouvait un grand inconfort. Puis sa voix devint enrouée. Maintenant sa femme était un peu inquiète mais elle essaya de se focaliser sur la méditation assise. Soudainement l’enfant cessa ses cris atroces et cessa de respirer. La femme ouvrit ses yeux et vit que l’enfant était mort. Comme si un couteau avait transpercé son cœur, la femme se leva immédiatement et prit l’enfant dans ses bras, gémissant tristement. A ce moment, le mari atteint la Réalisation. Il regarda sa femme et lui dit la cause de l’incident calmement et avec bienveillance.


‘’ Il y a longtemps pendant une certaine dynastie chinoise’’, dit-il, ‘ Nous étions des camarades de pratique, et nous aimions aussi, dans un enseignement Taoïste. Plusieurs pratiquants pratiquaient alors dans le même temple Taoïste. Il y avait un autre pratiquant parmi nous qui t’aimait et qui un jour t’a ouvert son cœur, mais tu l’as rejeté. Il savait que tu m’aimais, alors la jalousie l’amena à nous haïr tous les deux. A ce moment il a dit amèrement, ‘Ainsi tu veux cultiver ! Je t’empêcherai d’atteindre la Réalisation même si cela doit me coûter la vie !’ Cet homme est l’enfant que tu as maintenant dans cette vie. Meme s’il a échoué à t’arrêter dans ta pratique, il a interféré avec succès dans l’obtention de ta Réalisation. Puis le mari utilisa ses capacités supra normales pour montrer à sa femme l’Esprit Principal de l’enfant mort dans une autre dimension. C’était leur ancien compagnon de pratique qui avait juré d’interrompre leur pratique. Il riait fort maintenant, content de son acte. La femme était accablée de chagrin et de regret.


Cultiver est une affaire sérieuse. Aucun attachement n’empêcha le pratiquant d’atteindre la Réalisation.


Le Maître a dit :
L’opportunité ne se présente qu’une fois. Une fois que l’illusion que vous ne pouvez abandonner disparaîtra, vous réaliserez ce que vous avez perdu.
( De ‘’ Pratiquer et Cultiver Après la retraite’’ dans Points essentiels Pour Un Avancement Assidu)

Le Maître a dit :

« En tant qu’être humain, vous etes une bonne personne seulement si vous pouvez suivre les caractéristiques de universZhen-Shan-Ren. Une personne qui dévie de ce caractère est réellement une mauvaise personne. Sur le lieu de travail ou dans la société, quelques personnes peuvent dire que vous etes mauvais, cependant vous n’etes pas nécessairement mauvais. Quelques personnes disent que vous etes bon, mais vous pouvez ne pas être réellement bon. En tant que pratiquant, si vous vous assimilez à ces caractéristiques vous etes quelqu’un qui avez atteint le Tao. C’est simplement ce principe. »

( De Zhen-Shan-Ren est le seul critère pour déterminer les Bonnes ou les Mauvaises Personnes’ dans Zhuan Falun [ Tourner la Roue de la Loi- un livre contenant les principaux enseignements du Falun Gong] )

Le Maître a dit aussi :

« Pour vous dire la vérité, le processus entier de cultiver pour un pratiquant est de constamment abandonner ses attachements humains. »
(De ‘’ Guider Authentiquement les Gens Vers les hauts Niveaux’’ dans Zhuan Falun)

La vie n’est qu’ un rêve ou un drame. C’est lorsque le rêve est fini ou que le rideau tombe que nous réalisons que chaque chose dans le monde humain est seulement une illusion. Seuls la pratique et chaque chose acquise par la pratique est réelle. Soyons plus diligent dans notre pratique, et tirons nous nous même de ces rêves et illusions profanes

Note: ‘’Zhen, Shan, Ren‘’ peut être traduit par ‘’Authenticité, Compassion, Endurance’’

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.