La Commission des Etats-Unis sur la Liberté Religieuse Internationale invite la Chine à cesser de persécuter les groupes religieux et spirituels

La Commission des Etats-Unis sur la Liberté Religieuse Internationale (USCIRF), dans son rapport annuel sur l’état de la liberté religieuse dans le monde entier, a déclaré que le gouvernement chinois continue à s'engager dans des violations particulièrement graves de la liberté religieuse. Le rapport remis le 12 mai 2004, affirme que le gouvernement Chinois continue d’interdire le Falun Gong et d'autres groupes et justifie sa brutale répression en qualifiant ces groupes de "cultes". La commission a recommandé au gouvernement des Etats-Unis d’inviter le gouvernement chinois à en finir avec la persécution des groupes religieux et spirituels en cours dans l'ensemble de la Chine.

La Commission des Etats-Unis sur la Liberté Religieuse Internationale (USCIRF) est un organisme gouvernemental fédéral indépendant créé par l'Acte de Liberté Religieuse International de 1998 (IRFA) afin de surveiller la liberté religieuse dans d'autres pays et de conseiller le Président, le Secrétaire d'Etat, et le Congrès sur la façon de mieux la favoriser.

Selon le rapport, le gouvernement chinois continue à commettre des violations particulièrement graves de la liberté religieuse. Le Département d'Etat a énoncé publiquement que les conditions des droits de l'homme, y compris la liberté religieuse, se sont détérioré en 2003. D'ailleurs, le gouvernement chinois n'a pas respecté les engagements qu'il a pris lors du dialogue bilatéral des droits de l'homme de décembre 2002 entre les Etats-Unis et la Chine. Les fonctionnaires du gouvernement chinois contrôlent, surveillent, et restreignent la pratique religieuse, pour soi-disant protéger la sécurité nationale ou la stabilité et la sûreté du peuple ou même la santé. Cependant, les actions du gouvernement pour limiter la croyance et la pratique religieuses vont largement au delà de la protection légitime des impératifs de sécurité et outrepasse ce qui est permis en vertu du droit international. Selon le rapport, pendant les quatre dernières années, le USCIRF a conseillé que la Chine soit reconnue comme "pays d'intérêt particulier," ou de CPC. Le département d'état a suivi les recommandations de la commission et la Chine a été considéré comme un CPC.

Le rapport a également souligné la répression du Falun Gong par le gouvernement chinois. Il a indiqué, "depuis 1999, le gouvernement chinois a étiqueté le Falun Gong et les groupes semblables comme 'cultes' et les a littéralement interdit en ‘’justifiant’’ ainsi la brutale répression en cours. Il y a des allégations selon lesquelles des centaines de pratiquants de Falun Gong ont été envoyées dans des camps de travail sans procès ou envoyées dans des établissements de santé mentale pour une re-éducation.(1) Les pratiquants de Falun gong affirme que 430 (2) pratiquants ont été tués en raison de la brutalité de police. Selon le Falun Gong, le gouvernement chinois a continué à faire pression sur les entreprises étrangères en Chine pour établir une discrimination contre ses sympathisants. Beaucoup de fonctionnaires locaux dans les pays étrangers ont également déclaré qu'ils ont reçu des avertissements du personnel diplomatique chinois pour arrêter leur plaidoyer en faveur du Falun Gong et de ses pratiquants."

Selon le rapport, la Commission a recommandé au gouvernement des Etats-Unis de s'assurer que des efforts afin de favoriser la liberté religieuse en Chine soient intégrés dans les mécanismes du dialogue et de la coopération avec le gouvernement chinois à tous les niveaux, à travers tous les départements du gouvernement des Etats-Unis, et dans toutes les questions, y compris la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

Il suggère au gouvernement des Etats-Unis d’inviter le gouvernement chinois a mettre un terme à la persécution des groupes religieux et spirituels en cours dans l'ensemble de la Chine, y compris le harcèlement, la surveillance, l'arrestation, et la détention de personnes suite à la manifestation de leur appartenance religieuse ou de leur croyance ; la détention, la torture, et le mauvais traitement des individus dans les prisons, les camps de travail, les structures psychiatriques, et d'autres lieux d'emprisonnement ; et la contrainte exercé sur les individus afin qu’ils renoncent ou condamnent toute religion ou croyance.

En outre, la Commission invite également le gouvernement des Etats-Unis à interdire les entreprises des Etats-Unis faisant affaires avec la Chine de s'engager dans des pratiques qui constitueraient ou faciliteraient des violations de la liberté religieuse ou la discrimination sur la base de l’appartenance religieuse ou de la croyance.

La totalité du rapport peut être trouvée à :

http://www.uscirf.gov/reports/12May04/finalReport.php3?scale=800


(1) Les rapports venant de Chine indiquent que plus de cent mille pratiquants ont été envoyés dans des camps de travaux obligatoires sans procès, et au moins mille, peut-être plus, individus mentalement en bonne santé ont été confinés dans des hôpitaux psychiatrique où ils sont soumis au lavage de cerveau et aux injections forcées de drogues qui peuvent endommager le système nerveux.

(2) Actuellement, il a été vérifié qu'au moins 975 pratiquants de Falun Gong sont morts de la persécution en Chine, mais on pense que le nombre réel de mort est beaucoup plus important.


Version anglaise disponible à:
http://www.clearharmony.net/articles/200406/20006.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.