Assister aux enseignements de la Loi du Maître en personne

A la fin 1993, mon père m’a donné une copie du livre Zhuan Falun et m’a dit, « Ne traite pas ce livre négligemment. Avant de le lire, tu dois laver tes mains. En lisant, tu dois être assis droit. » Après que j’ai terminé le livre, j’ai senti très clairement que c’était un livre qui enseigne aux gens la bonté et que je devais pratiquer le Falun Gong.

En janvier 1994, mon père m’a donné quelques tickets et m’a dit avec émotion, « Le Maître vient enseigner la Loi. C’est vraiment une chance. » La première fois que j’ai vu le Maître, ma première pensée a été qu’il était celui que je devais suivre. Je me sentais comme un enfant qui après avoir erré un peu partout revient à sa propre famille, si heureuse, si chaleureuse, si joyeuse et si sûre.

J’ai écouté les conférences du Maître avec fascination, espérant qu’il m’en dirait davantage. Dafa a ouvert pour moi un monde totalement neuf et c’était exactement ce que j’avais cherché. Maintenant, en regardant en arrière, cette période de temps a été vraiment extraordinairement précieuse. Je suis sortie de la lutte mesquine pour le renom et l’intérêt. Mes blessures ont été soignées et mes maladies sont parties, j’ai commencé un nouveau voyage. C’est le Maître qui m’a tirée de la boue, m’a nettoyé et m’a conduit sur un chemin propre et éclatant, et m’a guidé dans la juste direction.

Je n’en avais jamais assez de la Loi du Maître. Je voulais enregistrer une série de conférences mais n’ai pas pu. Lorsque j’ai obtenu une copie de Zhuan Falun, j’étais très reconnaissant envers le Maître.

J’ai eu la chance d’assister deux fois à la série des enseignements du Maître, un total de 20 conférences. Au début de la première conférence de chaque série, il y avait toujours des gens qui se disputaient pour avoir une meilleure place. Mais une fois qu’ils entendaient les enseignements, ces situations disparaissaient rapidement. Quelque fut le nombre de gens et l’étroitesse de la salle de conférence, les pratiquants étaient toujours en bon ordre.

Au moment de commencer une conférence, Maître disait simplement « Tout le monde s’assied. » Alors l’auditorium, qui était plein de milliers de gens, devenait immédiatement tranquille et silencieux. Il n’y avait plus que la voix du Maître, sonore et claire. Personne d’autre ne parlait, ne fumait ou marchait, jusqu’à la fin de la conférence. Même les plus jeunes se tenaient aussi tranquilles.

De l’école élémentaire à l’université, j’ai assisté à de nombreuses rencontres et conférences, mais jamais avec un silence aussi absolu, solennel. Pendant l’enseignement du Maître, j’étais extrêmement serein dans un état merveilleux.

Le Maître venait toujours en avance et commençait les sessions à l’heure. Il ne reportait jamais d’une seule minute.

Aux premières séries, ceux qui avaient organisé les sessions rangeaient les pratiquants pour prendre des photos avec le Maître. Ma famille a eu la chance de prendre une photo avec le Maître. Après quoi suite, le Maître est immédiatement retourné à son siège. Maître n’a jamais fait perdre son temps à quiconque en aucune circonstance et il n’a jamais fait attendre les autres. Etant un professeur, j’ai senti que j’étais loin d’atteindre un tel critère.

Les dirigeants de l’organisation d’accueil demandèrent à un fonctionnaire d’examiner les références du Maître. Ce fonctionnaire s’est approché. Avant qu’il ne dise un mot, Maître a mis les papiers sur la table, y compris Maître de Qigong Populaire, Récompense d’Accomplissements en Sciences Frontières et la Récompense d’Or spéciale émises par l’état. Le fonctionnaire était très surpris. IL croyait que le Maître avait des capacités supra normales. Il est rentré chez lui et l’a raconté à sa femme, et toute sa famille a commencé à pratiquer.

Le Chef d’une entreprise de transport avait des douleurs de dos et a demandé au Maître de l’aider. Le Maître a simplement continué à lui parler. Il a trouvé que le Maître était plein d’humour et il a oublié son mal de dos. Puis il a senti une grande chaleur couvrir son dos, qui semblait très réconfortante. Sa douleur de dos a disparu. Après quoi, il disait à tous ceux qu’il rencontrait, « Maître Li Hongzhi est vraiment extraordinaire. »

Il y avait deux vieilles femmes d’une région rurale qui n’avaient pas assez d’argent pour acheter des tickets. En entendant cela, le Maître a demandé au personnel de les laisser entrer.

Il a tant d’épisodes comme celui-ci mais je m’arrête pour le moment.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.ca/mh/articles/2004/3/13/69867.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.