Les pratiquants du Royaume Uni en appellent à la bonté lors de la visite du leader Hu Jintao

Le 31 octobre, Hu Jintao, le vice président chinois a achevé ses 4 jours de visite au Royaume Uni. Pendant cette visite, les pratiquants du Royaume Uni ont utilisé tous les moyens possibles pour faire entendre leur voix au leader et révéler aux médias britanniques et au public la vérité de Falun Gong et la persécution menée contre eux par le gouvernement chinois.

Les pratiquants attendaient à l’extérieur des endroits visités par Hu Jintao, tels que l’Hôtel Dorchester, le Collège Impérial de Londres, le British Museum et Downing Street .
Le message qu’ils voulaient faire passer était :

« S’il vous plait soyez directement impliqué dans la question de Falun Gong et s’il vous plait soyez juste envers les pratiquants de Falun Gong ».

Nous avons eu beaucoup de chance d’établir de proches contacts visuels directs avec Monsieur Hu . Nous lui avons fait signe et lui avons souri, souhaitant bienvenue au leader pour sa visite au Royaume Uni . « Bienvenue M. le Vice Président Hu ! Falun Dafa est la loi juste ».

Beaucoup de policiers en service étaient touchés par les pratiquants de Falun Dafa . Un policier nous a demandé : « pourquoi prenez-vous sur votre travail et vos loisirs pour être là sous le mauvais temps ? Ca vaut vraiment le coup ? » Nous lui avons raconté qu’en Chine, presque tous les jours les pratiquants de Falun Gong innocents étaient torturés à mort, et que nous n’avions simplement pas la possibilité de rencontrer les officiels chinois pour leur présenter notre demande. Le Bureau Chinois des Affaires Civiles n’est plus un endroit où les gens peuvent aller exprimer leurs griefs ; au contraire c’est devenu la maison des pratiquants de Falun Gong arrêtés. Quiconque dit « Falun Dafa est bon » peut écoper d’une sérieuse peine de prison et même être torturé à mort.

Nous avons dit aussi à la police que nous avions la chance ici d’avoir la liberté d’expression et d’avoir nos propres croyances, même si nous devions souffrir un petit peu sous le mauvais temps pour faire connaître notre point de vue au leader. En Chine, les pratiquants de Falun Gong sont dans une situation si incroyablement dure. Selon les directives officielles, toute mort d’un pratiquant de Falun Gong suite aux tortures sera considérée comme un « suicide ».

Tous ceux qui entendaient parler de la persécution nous ont témoigné d’un grand soutien. Pendant les heures précédant le retour de M. Hu à son hôtel, nous avons lu à haute voix les articles du « voyage tranquille » et du « voyage pour rentrer à la maison », à la fois en anglais et en chinois.

La police, les résidents et les passants ont entendu le texte que nous lisions. Chacun écoutait attentivement, spécialement quand nous avons lu la déclaration des pratiquants au tribunal, « Sans regrets ». Elle disait : « à tous ceux qui sont assis ici, s’il vous plait, posez-vous la question : êtes-vous capable de garder les standards justes de bonté, de vérité, de politesse, de sagesse et de confiance comme un véritable être humain : êtes-vous capable de protéger la droiture sans craindrel’égoïsme ni la perversité ? » Tout à coup, tout devint vraiment tranquille et les pratiquants qui faisaient les exercices versèrent des larmes. Nous avons senti soudainement comment la perversité dégénérée avait été éliminée et comment la fraîche création s’était formée du néant.

La police nous a demandé de nombreux flyers, et quelques uns exprimèrent même le désir d’apprendre les exercices. Des gens nous ont dit aussi qu’ils aimaient la musique de Falun Dafa et qu’elle les calmait.

Quand nous avons appris à la police que parmi les pratiquants présents se trouvaient beaucoup d’étudiants Phd provenant de célèbres universités, des consultants IT, des ingénieurs, des conférenciers et des consultants financiers, ils étaient vraiment surpris. Ils n’arrivaient pas à imaginer qu’un tel groupe de gens puisse accorder tant de prix à leur croyance.

Inconsciemment, nous avons changé l’environnement. Quand nous n’étions pas sûrs du chemin emprunté par le leader chinois, nous avons toujours pu obtenir l’aide des ces personnes au grand cœur. Plusieurs fois, nous avons attendu dans le froid, désirant seulement dire une phrase au leader chinois quand il se montrerait : « s’il-vous plait, impliquez-vous directement dans la question du Falun Gong, et s’il-vous plait, soyez juste envers les pratiquants de Falun Gong. ». Les assistants du leader, les gardes et le personnel de l’ambassade ont été les témoins d’une si grande tolérance et d’une ferme croyance, et nous montrèrent leur respect. Quand bien même quelques assistants chinois ne pouvaient pas parler, nous pouvions voir dans leurs yeux le respect.

Nous avons réalisé aussi que ce qui avait vraiment eu un impact étaient nos coeurs purs, tous en harmonie. Nous avons tenu ces démonstrations dans le but d’offrir aux gens de ce monde une chance de nous connaître. Si jamais nous rencontrons des obstacles, nous ne sommes pas piégés par eux, mais au contraire sommes patients et utilisons nos cœurs bons. De cette façon, tous les obstacles sont surmontés.


Source : http://clearharmony.net/articles/1643.html
Date de l’article original : 10.11.2001

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.