Dialogue sur une montagne

Assis devant une table en pierre dans la montagne, j’ai eu un dialogue avec un homme âgé.
L’ancien : De nos jours, la moralité est en déclin. La corruption sévit dans la société. Seuls ceux qui se battent pour le plus grand bien et soutiennent la justice sont de véritables guerriers.


Moi : Quel est le plus grand bien et la plus grande justice ?
L’ancien : Mettre les autres avant soi-même et persévérer dans l’effort pour la justice.


Moi : N’êtes-vous pas en train de parler des pratiquants de Falun Dafa ?
L’ancien : Je ne suis pas sûr.


Moi : Je dirai que les pratiquants de Falun Gong (également connu sous le nom de Falun Dafa) sont de véritables guerriers. Ils risquent leur vie pour que tous entendent la bonne nouvelle du Fa de Bouddha — Falun Dafa. En quoi sont-ils différents des anciens saints ?
L’ancien : Vous dites que le Fa de Bouddha se répand dans le monde. Comment pouvez-vous prouver que c’est le véritable enseignement ?


Moi : Grâce à la cultivation, on peut réaliser la véritable signification d’être humain et comprendre sa mission de vie. Qu’existe-t-il d’autre qui ait une capacité aussi édifiante si ce n’est le Fa de Bouddha ?
L’ancien : Voyez-vous quelqu’un y parvenir ?


Moi : Les êtres divins sont partout. Pourquoi les gens ordinaires ne peuvent-ils pas les voir ? On ne peut pas les voir parce que notre qualité d’éveil et l’opportunité ne sont pas encore mûres.
L’ancien : Si les pratiquants de Falun Dafa cultivent le Fa de Bouddha, pourquoi sont-ils encore impliqués dans les affaires du monde ?


Moi : Pourquoi les chrétiens prêchaient-ils l’évangile alors qu’ils savaient que la Rome antique réprimait brutalement les chrétiens ? L’évangile n’est pas que pour les chrétiens, mais pour tous les êtres. Ils n’avaient pas peur de prendre des risques pour le bien de tous les êtres. C’est la même chose aujourd’hui. La bonne nouvelle du Falun Dafa n’est pas uniquement pour les pratiquants, mais pour tous les êtres. Par conséquent, les pratiquants de Falun Dafa qui risquent leur vie pour répandre la vérité, ne le font pas pour eux-mêmes.
L’ancien : Pourquoi ne pas simplement apporter la Bonne Nouvelle de Dafa aux gens ? Pourquoi parlent-ils de la façon dont ils sont persécutés, pour se faire un nom ou pour obtenir un soutien social ?


Moi : Pourquoi ceux qui sont prêts à risquer leur vie pour les êtres ne peuvent-ils pas dénoncer les mauvaises actions ? À mon avis, c'est en fait une façon compatissante d'arrêter les malfaiteurs et de leur faire renoncer à faire le mal en exposant leurs mauvaises actions. Ils ne peuvent pas attendre que les autres dénoncent les mauvaises actions à leur place. Les guerriers doivent prendre l'initiative de faire quelque chose plutôt que de se sacrifier ou de se voir interdire d'agir. Cela n'aiderait pas du tout.
Pensez-y : n'est-ce pas le grand acte de compassion que les pratiquants du Falun Dafa risquent leur vie pour dire aux gens de ne pas se laisser tromper par le mal et de ne pas commettre de péchés impardonnables ?
L'ancien : Je suis profondément ému. Je pensais qu'un guerrier devait avoir les qualités de largesse et de force d'âme en raison de sa grande responsabilité et de sa mission, mais comparé aux pratiquants de Falun Dafa, mon point de vue n'est qu'un discours vide de sens. Les pratiquants de Falun Dafa sont de véritables guerriers qui accomplissent leur mission en dépit de grands risques.


Traduit de l'anglais
Version anglaise:
https://en.minghui.org/html/articles/2021/2/18/191004.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.