Sensibilisation à la persécution et Veillée aux chandelles ont marqué la Journée de la mémoire de l’holocauste à Helsinki

Les pratiquants de Falun Gong ont organisé une manifestation pacifique devant l'ambassade de Chine à Helsinki, en Finlande, de 9 h à 11 h le 23 janvier, suivie d'une veillée aux chandelles dans un centre commercial du centre-ville de 15 h à 18 h.


Les événements ont eu lieu pour marquer la Journée internationale de la mémoire de l'Holocauste le 27 janvier., Chaque année à cette période, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) commémore les victimes de l'Holocauste, réitérant sa détermination contre le racisme et toute intolérance qui pourrait conduire à violence visant un groupe de personnes.


Les pratiquants de Falun Gong ont organisé des activités ce jour-là pour sensibiliser le public à l’actuelle persécution de la pratique spirituelle par le Parti communiste chinois (PCC). De nombreux passants qui ont appris la persécution en Chine ont signé une pétition condamnant les brutalités.


Manifestation pacifique devant l'ambassade de Chine en Finlande le 27 janvier 2021
Veillée aux chandelles dans le centre-ville d'Helsinki
Les gens signent une pétition pour condamner la persécution du Falun Gong par le PCC
Les passants acceptent les dépliants du Falun Gong et des fleurs de lotus en origami.


Hannele Lohiniva, une résidente d'Helsinki, a dit que les gens devraient avoir la liberté d'expression et que la culture et les croyances d’une personne ne devraient pas être réprimées. Elle a estimé qu'il était de sa responsabilité de se tenir du côté de la justice. "Tout le monde devrait signer. En tant que résidente de Finlande, je n'avais pas réalisé à quel point la liberté dont nous bénéficions est précieuse. Pour moi, le sort de la Chine en matière de droits humains est difficile à comprendre ", a-t-elle déclaré.


Hannelle trouve que le PCC est une menace car il utilise des organisations de propagande pour atteindre ses propres objectifs. «Nous devons prêter attention à la menace du puissant PCC», a-t-elle dit.

Hannele Lohiniva a accepté une fleur de lotus en origami des pratiquants.


Linda Aura, qui travaille à Amnesty International, et sa sœur, Lotta Aura, sont venues signer la pétition.


Linda a dit qu'elle avait rencontré un représentant d'Amnesty International en Suède et avait travaillé pour initier le sauvetage du pratiquant Chen Zhenping. Elle comprenait les conditions difficiles dans lesquelles vivent les pratiquants de Falun Gong en Chine.


Linda a déclaré: "Nous nous battons en dehors de la Chine. Nous devons le faire. Les gens devraient connaître ces informations. En dehors de la Chine, la collecte d'informations personnelles est utilisée à des fins commerciales. Les gens ne ressentent aucun danger. Mais en Chine, elle est utilisée pour la politique. "


Elle a déclaré que les activités relatives aux droits humains, y compris les campagnes de signature, sont très importantes. Elle a souligné le sauvetage de Chen Zhenping comme une réussite d'un effort de collecte de signatures.

Linda et Lotta Aura acceptent les dépliants du Falun Gong des pratiquants.

Une étudiante nommée Oona a déclaré: "J'aimerais que nous vivions dans un monde meilleur. Je veux aider. Cette persécution est terrible. Les gens devraient être mieux traités. "


Oona signe la pétition.


"Je veux soutenir les événements relatifs aux droits de l'homme", a déclaré Teija Vallius, une autre passante. "La persécution est mauvaise. Le prélèvement d'organes vivant me rend triste et indignée. C'est horrible."

Teija Vallius accepte les documents d'information sur le Falun Gong.


Une autre résidente d'Helsinki, Lotta, est membre d'Amnesty International. Elle a appris la persécution du Falun Gong par le PCC grâce à Amnesty International et a dit qu'elle soutenait les efforts des pratiquants. "Le prélèvement d'organes vivants est terrible et dégoûtant", a-t-elle dit, ajoutant que la communauté internationale devrait faire plus pour améliorer la situation des droits humains en Chine.


Un homme nommé Niko est venu signer la pétition vers la fin de l'événement. Il a dit: "le PCC est un régime autoritaire. Une personne [prend des décisions pour] tout le pays. C'est inacceptable."


Il a remercié les pratiquants et leur a demandé quand ils reviendraient. Il a dit qu'il amènerait ses amis pour en apprendre davantage.


Version anglaise :
Finland: Practitioners Raise Awareness of Persecution and Hold Candlelight Vigil in Helsinki

Version chinoise :
芬兰学员举办真相信息日和烛光悼念活动

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.