Une étudiante de premier cycle du département d'Information de l’Université d'État de Pennsylvanie obtient la meilleure note de sa classe pour sa couverture des événements électoraux de 2020

Une étudiante de premier cycle du département de l'Information de l’Université d'État de Pennsylvanie obtient la meilleure note de sa classe pour sa couverture des événements électoraux de 2020


Lors des élections américaines de 2020, la Pennsylvanie était l'un des États pivots du champ de bataille pour le président Trump. Bien qu’il y ait organisé plus de dix rassemblements électoraux, les médias grand public ne leur ont gère accordé de couverture.


Xiaohua Li, étudiante de premier cycle du Département de l'Information de l’Université d'État de Pennsylvanie, a conduit pendant des heures pour couvrir les discours de Trump. Elle a soumis son reportage pour son devoir de journal télévisé. Elle pensait que son reportage agacerait le professeur, qui au lieu de cela lui a donné la meilleure note de sa classe.

Xiaohua Li est étudiante de premier cycle au département de l’Information de l’université de l’état de Pennsylvanie.


Son professeur a déclaré que son reportage serait envoyé à la Maison Blanche pour montrer qu'il existe des étudiants qui rapportent la vérité.


Lors des récentes élections, la plupart des médias ont supprimé les messages de Trump et profité de chaque occasion pour l'attaquer. Les facultés de la communication et des médias des universités américaines ont utilisé Trump comme exemple négatif tout au long de ses quatre années passées à la Maison Blanche. Les étudiants évitent généralement de parler positivement de Trump dans leurs devoirs.
Li a déclaré que son université et les professeurs avaient tendance à être très libéraux et que les enseignants ont souvent décrit Trump comme un " raciste ". Elle a dit que cette étiquette obligeait automatiquement les jeunes à condamner et à éviter une telle personne.


D’après elle tout commentaire positif sur Trump devant des camarades de classe ou des professeurs s’attire généralement dédain ou mépris et d’être considéré comme " bizarre " pour celui qui l’énonce . Les étudiants ont fermé les yeux sur les discours de Trump en Pennsylvanie.


Li a dit : " Quand j'ai dit à un professeur que je voulais assister au rassemblement de Trump, il s'est énervé et a dit: " Comment pouvez-vous aller dans un endroit aussi terrible? N'avez-vous pas peur?""


Son professeur de nouvelles télévisées a assigné des devoirs en octobre 2020. Ses camarades de classe ont couvert des événements tels que les festivals de citrouilles. Mais elle pensait que le rassemblement de Trump avait une plus grande valeur informative même si l'événement était à une bonne distance. Bien que cela signifiait de conduire pendant des heures, elle a décidé d’y aller.


" Une bonne amie à moi voulait y aller, mais elle n'a pas osé. Elle a dit que si le reportage sur le rassemblement de Trump était rendu comme devoir, l'enseignant pourrait être irrité et " pourrait me donner un zéro ".


Li a dit: " Même si j'obtiens un zéro, je dois respecter l'éthique que les étudiants en journalisme doivent avoir - rapporter de vraies nouvelles, pas de fausses nouvelles."


Elle a assisté aux rassemblements de Trump à Johnstown, Reading et Erie. Chaque voyage aller-retour prenait de cinq à six heures. Elle retournait généralement à son dortoir le lendemain matin.


" Une fois, j'ai attendu plusieurs heures à l'extérieur du lieu du rassemblement pour prendre une photo de l'atterrissage du Air Force One (l'avion du président). J'ai également interviewé des personnes ayant voyagé depuis le Japon pour assister à un rassemblement."


Li a dit avoir préparé des reportages de deux minutes en utilisant ses vidéos et ses interviews durant les trois voyages. "Je l'ai fait très soigneusement. Les reportages de deux minutes contiennent beaucoup d'informations. Ils étaient objectifs et véridiques, et je les ai soumis au professeur."


Li a alors eu une grosse surprise. Non seulement son professeur ne lui a pas donné un zéro, mais il lui a donné la note la plus élevée de la classe, un 96. Il a également écrit un commentaire très sincère et touchant sur son travail. Son professeur a déclaré que ses devoirs seraient envoyés au bureau de liaison de la Maison Blanche. Il était fier d'avoir une élève aussi " responsable et éthique ".


Le professeur a écrit: " C'est très bien. Ce sujet historique et important est transmis grâce à vos efforts. Le président a besoin de savoir qu'il y a de jeunes journalistes en herbe ici. Ils ne font pas de fausses nouvelles, mais apprennent les bonnes choses et sont responsables et éthiques. Le président doit également savoir que les professeurs ici enseignent l’actualité de manière juste et éthique.


Pratiquer Sincérité-Bonté-Patience lui donne du courage
Li a dit qu'elle respecte l'éthique du journalisme avec courage parce qu'elle est une pratiquante de Falun Dafa et qu'elle suit Sincérité-Bonté-Patience.


"Falun Dafa m'apprend à être honnête et à faire des choses véritables et me donne du courage. Je pense que la véracité est le principe auquel le journalisme devrait adhérer. Je ne me suis pas beaucoup souciée du résultat. Je n'ai pensé qu'à faire la chose la plus juste.


Li a expliqué qu'elle avait commencé à pratiquer le Falun Dafa avec ses parents. Elle a grandi sous la protection et la direction compatissantes de Dafa et de Maître Li. Elle a dit qu'elle en avait beaucoup bénéficié. Elle a donné un exemple: "J'ai reçu un diagnostic d'amblyopie à l'âge de 8 ans. Le médecin a dit que c’ était congénital et ne pouvait pas être guéri. S’il s'était aggravé, je serais devenue partiellement aveugle. Mes parents pensaient que je devrais subir une intervention chirurgicale en vieillissant.


" Quand j'étais jeune, j'ai souvent entendu mes parents et mes compagnons de pratique mentionner des gens qui se remettaient de maladies après avoir sincèrement récité: " Falun Dafa Hao -Zhen-Shan-Ren hao." (Falun Dafa est bon- Sincérité-Bonté-Patience est bon).


"J'avais foi dans le Maître et Dafa. J'ai dit à maman, je ne veux pas me faire opérer, je veux réciter 'Falun Dafa est bon'. Puis j'ai récité ces mots tous les matins et tous les soirs. En une semaine, je pouvais voir les choses de loin. Je pouvais même regarder la télévision en étant assise un peu loin."


Li a dit que lorsque le médecin a examiné ses yeux deux semaines plus tard, il a été surpris. Il s’est demandé comment ses yeux s'étaient rétablis si rapidement. Elle et sa mère ont dit au médecin que c'était parce qu'elle avait répété : "Falun Dafa est bon."


" Mes yeux ont été complètement guéris. J'ai une vue normale maintenant. J'ai expérimenté la puissance incroyable de Dafa! Falun Dafa est bon. Sincérité-Bonté-Patience est bon! Sans Falun Dafa, je serais en partie handicapée."


Les camarades de classe de Li disent toujours qu'elle est la meilleure élève. La pratique de Falun Dafa l'aide à éviter les mauvaises habitudes et elle se fixe des exigences élevées.


"Falun Dafa nous enseigne à être de bonnes personnes où que nous soyons. Le Maître a dit dans son enseignement que les étudiants doivent bien réussir dans leurs études."


Pratiquer Dafa lui donne la sagesse. Ce semestre, elle a obtenu des A dans chacune de ses cinq matières.


Version anglaise :
Pennsylvania State University: News Department Undergraduate Earns Highest Grade in Her Class for Her Coverage of 2020 Election Events

Version chinoise :
采访真相-宾大新闻系女生拿到全班最高分

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.