Un écrivain et politologue français : l'Europe doit immédiatement résister à l'infiltration communiste

Dans une récente interview aux médias, Olivier Piacentini, écrivain et politologue français a exprimé, fort de ses années d'expérience et de sa perspective en politique, son point de vue sur la mondialisation et les dangers du communisme dans le monde, Il s'est notamment montré préoccupé par la montée du modèle communiste en France.



Les dangers et les conséquences de la mondialisation
Olivier Piacentini affirme que depuis la chute du mur de Berlin dans les années 1990, la mondialisation a été promue par les élites des grandes banques, des multinationales et des quatre géants technologiques (Apple, Google, Facebook, Amazon). Ces méga-conglomérats ont acquis une énorme puissance financière, qui a atteint pour certains pays européens un niveau comparable à leur produit national brut (PNB). "Et comme de nombreux pays européens ont l'habitude d'emprunter de la dette extérieure, ces consortiums adopteront leurs lois pour faire pression sur les pays endettés afin qu'ils atteignent progressivement un état de désindustrialisation".


Ce processus d'évolution vers la mondialisation, affirme-t-il, est centré sur le développement, la création et la production, aboutissant à une forte concentration du pouvoir économique qui met en danger un grand nombre de petites entreprises et finit par les faire disparaître.


La pénétration du communisme et du totalitarisme dans le monde
Parlant de l'infiltration du communisme en Occident, Olivier Piacentini s'est étonné qu'un gouvernement totalitaire comme le Parti communiste chinois puisse diriger la Commission des droits de l'homme de l'ONU pour l'Asie-Pacifique. Il s'est également inquiété que des millions de communistes chinois aient infiltré de grandes entreprises européennes, américaines et australiennes, telles qu'Airbus, Rolls-Royce aux États-Unis, HSBC et les principales institutions industrielles internationales.


La Chine compte 20 % de la population mondiale", a-t-il déclaré. De nombreux pays dans le monde aujourd'hui, dont l'Asie mineure, le Moyen-Orient et l'Afrique, sont des pays qui ont des liens avec la Chine. Parce que la Chine y a investi beaucoup d'argent, ces pays sont devenus les pays satellites de la Chine". Il voit également que des pays au label communiste encerclent les sociétés occidentales.


Olivier Piacentini a également parlé de "la France comme le pays le plus socialiste d'Europe". La 5G sera la nouvelle technologie Internet qui permettra de gérer de nombreux opérateurs dans un seul système", dit-il. Beaucoup de choses comme l'automatisation des voitures, des ascenseurs, etc. peuvent être gérées par les systèmes 5G de manière ciblée". Mais il s'inquiète : "Si notre pays décide d'utiliser le système 5G de Huawei, cela signifie que toutes les communications téléphoniques, les communications Internet seront contrôlées par Huawei, c'est-à-dire par le Parti communiste chinois".


Si la France accepte l'usine 5G de Huawei en Alsace, M. Piacentini estime que "le pays sera en réel danger d'espionnage industriel et même militaire". J'attends du gouvernement français qu'il reconsidère cette décision", a-t-il déclaré. Sinon, nous deviendrons également un État satellite du gouvernement communiste chinois".


M. Piacentini s'est dit préoccupé par le fait que l'infiltration du Parti communiste chinois se renforce alors que l'Occident ferme les yeux, et il a exhorté les pays européens à agir immédiatement pour lui résister .


Source :
https://fr.ntd.tv/olivier-piacentini-ecrivain-politologue-france-en-marche-vers-le-communisme/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.