Allemagne : "Je veux signer cette pétition pour vous soutenir"

M. Goren a vu plusieurs personnes accrocher des banderoles dans une rue du centre de Stuttgart et s'est arrêté pour les lire. "Il faut du courage pour accrocher ces banderoles. Faites-vous cela souvent ?" a-t-il demandé à Chen un de ceux qui travaillaient là


C'était le matin du 5 décembre 2020. Plusieurs pratiquants de Falun Dafa étaient occupés à installer un stand, des panneaux et des bannières. La deuxième vague de la pandémie du virus de Wuhan ayant frappé l'Europe il était devenu impossible d’organiser des manifestations publiques. Tous chérissent donc vraiment chaque occasion de pouvoir informer le monde les crimes du Parti communiste chinois (PCC) et des mérites du Falun Dafa (également appelé Falun Gong).


Une banderole disait : "Le Parti communiste chinois est le virus le plus malfaisant qui blesse le monde", et une autre: "Signez la pétition pour faire cesser le prélèvement forcé d'organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine".


Chen a dit à Goren qu'ils organisaient habituellement une journée d'information comme celle-ci toutes les deux semaines.


Goren a signé la pétition et a déclaré : "Cela doit être difficile pour vous. Cela demande beaucoup de courage. Je vous comprends et je veux signer la pétition pour vous soutenir". Il a également signé une pétition appelant à la dissolution du PCC.


Les pratiquant de Falun Gong font la démonstration des exercices de Falun Gong.
Journée d'information du Falun Gong à Stuttgart, en Allemagne, le 5 décembre 2020.


Marina et un ami sont venus à la table d'information et ont signé la pétition pour mettre fin au prélèvement d'organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine. Elle a dit à un des pratiquants qu'on lui avait donné un dépliant à Londres il y a longtemps.


Un jeune homme chinois signe la pétition

Un jeune Chinois s'est arrêté au stand pour parler avec un pratiquant. Il a grandi en Indonésie mais parle toujours couramment le chinois. Il pensait que la persécution en Chine n'avait rien à voir avec lui. Un pratiquant lui a dit que le PCC persécute la plupart des Chinois, quel que soit leur lieu de résidence.


Le pratiquant lui a expliqué que l'Indonésie avait été anti-chinoise au cours du siècle dernier parce que, dans le passé, le PCC avait incité les Chinois vivant en Indonésie à renverser le gouvernement. Mais le PCC n'a offert aucune aide lorsque les Chinois d’ Indonésie ont été tués, prétendant que la Chine ne s'immiscerait pas dans les affaires intérieures de l'Indonésie. Le PCC a même refusé de laisser ces Chinois retourner en Chine pour échapper au massacre.


Et le PCC demande toujours aux Chinois d'outre-mer de donner de l'argent et des biens lorsqu'il y a un tremblement de terre, une inondation ou d'autres catastrophes en Chine.


"Vous signez la pétition parce que votre conscience vous pousse à le faire. Et nous soumettons les signatures au Bundestag allemand, aucun mal ne vous sera fait", lui a dit le pratiquant.


Le jeune homme a signé la pétition pour mettre fin au prélèvement forcé d'organes.


Version anglaise:
https://en.minghui.org/html/articles/2020/12/19/188878.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.