Forum de réflexion : les crimes du PCC contre l'Amérique (et le reste du monde)

Lors d'un forum en ligne organisé par le Comité sur le danger actuel : la Chine (CPDC), "Les crimes du Parti communiste chinois contre l'Amérique", le 10 novembre 2020, les intervenants ont discuté de la façon dont Parti communiste chinois (PCC) a diffusé son idéologie communiste dans le monde et s'est ingéré dans les élections américaines, le qualifiant d’organisation criminelle transnationale.

Le CPDC a organisé un webinaire "Les crimes du Parti communiste chinois contre l'Amérique" le 10 novembre 2020


L'investissement des entreprises américaines dans le PCC sert à financer des activités criminelles
Le CPDC a déclaré que le PCC est connu pour son oppression dans le pays et ses menaces à l'étranger, et qu'il en est venu à être largement perçu comme un tyran. Mais ce que le PCC est devenu en réalité de par son expansion mondiale, c'est une organisation criminelle transnationale.


Pire encore, des Américains financent involontairement la myriade de crimes du PCC - à hauteur de mille milliards de dollars - via des régimes de retraite et d'autres investissements boursiers dans des entreprises contrôlées par l'État et liées au Parti de Pékin. Le Pentagone a désigné un grand nombre de ces entreprises comme des «entreprises militaires communistes chinoises». Ces entreprises fabriquent les armes et la technologie destinés à dominer et asservir les gens épris de liberté en Chine, en Amérique et dans le reste du monde libre.


Frank Gaffney, vice-président du CPDC et ancien secrétaire adjoint à la défense (par intérim) sous l'administration Reagan, a déclaré que le PCC est l'ennemi commun du monde. De nombreux experts et hauts fonctionnaires ont percé à jour la nature du PCC après l'apparition de preuves de ses crimes lors des récents événements, en particulier le virus du PCC (le virus COVID-19).


Sur la base des massacres du PCC et d'autres crimes contre l'humanité, Gaffney a souligné qu'ils en sont arrivés à la conclusion que le PCC est une organisation criminelle transnationale et que le gouvernement américain devrait être au courant et interdire les actes criminels du PCC.


Un expert des questions chinoises: Le PCC s’est immiscé dans les élections générales américaines
Charles "Sam" Faddis, ancien officier des opérations de la CIA, auteur et commentateur de la sécurité nationale, a déclaré que le PCC a utilisé la propagande et la subversion contre d'autres pays. Il a essayé de subvertir les élites d'autres pays ou de travailler avec des groupes de ces pays pour "faire avancer le programme du Parti communiste chinois au profit de Pékin et au détriment d'autres pays».


Faddis a souligné qu'au cours des six ou sept derniers mois, le PCC a soutenu le mouvement "Black Lives Matter" (BLM) et d'autres groupes qui agissent dans la rue. "M. Faddis a souligné qu'au cours des six ou sept derniers mois, le PCC a soutenu le mouvement "Black Lives Matter" (BLM) et d'autres groupes qui agissent dans la rue. " Si vous regardez les fonds qui vont au mouvement BLM, vous verrez qu'une partie importante provient d'une organisation chinoise appelée l'Association progressiste chinoise (CPA)". La section de Boston de la CPA hisse chaque année le drapeau chinois à Boston. Son chapitre de San Francisco a des liens très étroits et de longue date avec le consulat chinois de cette ville. Les origines de la CPA remontent à une série de groupes dans les années 1960 et 1970, qui avaient tous des liens avec le PCC et qui ont promu le programme marxiste sur le sol américain.


Trevor Loudon, expert de l'activité séditieuse et révolutionnaire marxiste, auteur et réalisateur de The Enemies Within, a expliqué en outre que le consulat chinois à San Francisco et le CPA ont joué un rôle clé dans l'infiltration des États-Unis.


Loudon a déclaré: «Ce que nous avons observé ces dernières années, c'est un réseau d'organisations d'inscription des électeurs en masse, toutes présentes sur l’ensemble du territoire américain, mais principalement concentrées sur la partie sud des États-Unis et la Californie. Ces organisations sont principalement dirigées par la Liberation Road, qui est un groupe communiste pro-chinois. Ce groupe fournit effectivement du personnel à l'APC ». Ils ont créé un groupe en Virginie appelé New Virginia Majority pour faire signer des centaines de milliers d'électeurs minoritaires pro-démocratiques et les faire voter. Ils ont réussi à faire passer la Virginie d'un État républicain à un État démocrate.


Ces groupes travaillent dans les États du Sud pour y détruire la base du parti républicain, ce qu'ils ont déclaré ouvertement dans leurs écrits. Un groupe nommé "Seed the Vote", dirigé par un membre éminent de l'APC, travaillant directement avec le consulat chinois à San Francisco, a travaillé dans des États clés, notamment le Texas, la Floride, le Michigan, le Wisconsin, l'Arizona, le Nevada, la Pennsylvanie et la Caroline du Nord. Ils ont mis en place des groupes dans ces États pour procéder à des inscriptions massives sur les listes électorales afin de faire voter des centaines de milliers de minorités, dans une tentative de renversement de la situation dans ces États.


Loudon a souligné : "Nous sommes confrontés à la fraude électorale partout, à la corruption des machines de vote, aux votes des morts, ... Mais ce que nous ignorons, c'est que, sous nos yeux, les communistes pro-CCP ont motivé 7 000 volontaires lors des dernières élections ... En Arizona, ils ont passé 7 millions d'appels téléphoniques. Ils ont frappé à un million de portes rien qu'en Arizona. Le tout généré par les communistes pro-CCP". Leurs activités pour faire voter les électeurs sont légales, "mais c’est exploité dans l'intérêt de la Chine communiste : spécialement pour élire Joe Biden qu'ils (le PCC) aiment et pour détruire Donald Trump qu'ils n'aiment certainement pas".


Gordon Chang : Le PCC est la première organisation criminelle transnationale
Gordon Chang est un commentateur, avocat et auteur de The Coming Collapse of China . Il soutient que le PCC utilise l'intelligence artificielle, le big data et des caméras de surveillance pour surveiller 1,4 milliard de Chinois. Tous les crimes à grande échelle contre les États-Unis et initiés depuis la Chine, y compris les faux billets, le fentanyl, les cyberattaques, le blanchiment d'argent et le vol de propriété intellectuelle, ne peuvent pas se produire du tout si le PCC ne l'approuve pas. "Nous devrions l'appeler comme Pékin l'appelle:" Guerre sans restriction. "


Chang a déclaré que le PCC, pour accroître son influence sur le monde, utilise des activités criminelles pour renforcer son pouvoir et affaiblir les pouvoirs des autres pays.


"Le régime chinois est connu pour sa perfidie", a souligné Chang. "Aucun crime n'est trop grand ou trop petit pour le parti."


Sean Lin: Le PCC a lancé la guerre contre la croyance et a promu le communisme dans le monde
Dr Xiaoxu Sean Lin est le directeur exécutif de l'Alliance mondiale contre la désinformation et la propagande communistes, microbiologiste, survivant du massacre de la place Tiananmen et pratiquant de Falun Gong.


Le Dr Lin a souligné que le PCC ne se soucie pas des vies humaines. Il a caché des informations sur le COVID-19 et a provoqué la propagation de la pandémie dans le monde.Plus de 200 000 Américains en sont morts.


Le PCC est en guerre contre toutes les religions en Chine. Il mène la persécution contre le Falun Gong, les chrétiens, les Ouïghours et de nombreux groupes ethniques et religieux.


"Ils veulent changer la spiritualité des gens - votre identité et votre esprit", a déclaré le Dr Lin.


Il a dit aussi que lors des élections américaines, à travers leur machine de propagande, "le (PCC) veut faire croire aux gens que la justice n'a aucun espoir aux États-Unis. Ils veulent que le monde entier voit que même le phare de la liberté et de la démocratie - les États-Unis - ne fonctionne pas. Ils veulent promouvoir leur idéologie et leur système totalitaire".


Ils veulent détruire la foi du peuple américain dans la voie que ses pères fondateurs ont tracée. "Nous sommes déjà en guerre en ce moment."


Outre les intervenants ci-dessus, Ilshat Hassan, directeur des affaires chinoises au Congrès mondial ouïghour et Maura Moynihan, spécialiste du Tibet, ancienne chef de bureau de Radio Free Asia/Népal et chroniqueuse pour The Asian Age ont également parlé de la persécution du PCC contre les populations du Xinjiang et du Tibet.


Informations générales: Le Comité sur le danger actuel: la Chine
Le Comité sur le danger actuel: la Chine est une organisation multipartite fondée à Washington, DC, le 25 mars 2019, par plus d'une vingtaine de personnalités américaines du monde de la défense, de la politique, de la religion et des médias. L'organisation estime que les élites américaines traditionnelles ont réalisé que, comme l'Union soviétique dans le passé, le PCC représente une menace pour les concepts et l'idéologie libéraux que les États-Unis défendent, et que pour vaincre cette menace, les États-Unis doivent parvenir à un nouveau consensus sur les politiques et les priorités.


Informations générales: Chinese Progressive Association (CPA)
Le CPA a été fondé en 1972 à San Francisco par des responsables d'une organisation chinoise I Wor Kuen (IWK). IWK a proclamé qu'il voulait «appliquer scientifiquement le marxisme, le léninisme et la pensée de Mao Zedong à la révolution américaine». Aujourd'hui, le CPA a des sections à San Francisco, New York et Boston. Le CPA aurait des liens étroits avec le PCC.


Pendant les élections américaines, le CPA a mis en place des groupes de travail spéciaux dans un certain nombre d'États, dont la Pennsylvanie, le Michigan, le Wisconsin, l'Arizona, le Nevada, la Caroline du Nord, la Floride et d'autres États clés du swing, et même le Texas, dans un effort de campagne pour Biden.


Version anglaise :
Think Tank Forum: The CCP’s Crimes Against America

Version chinoise :
智库-美国应将中共定为头号跨国犯罪组织

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.