Se mesurer au critère du Fa

Je pratique le Falun Dafa depuis huit ans, et j’ai toujours pensé que je progressais très bien sur mon chemin de cultivation.


J’ai pu m’asseoir facilement en position du lotus complet, pendant une heure, en moins d’un an après avoir commencé à pratiquer Dafa. J’ai pu réciter Hong Yin, Hong Yin II et la première leçon du Zhuan Falun après deux années de pratique. Pendant ma troisième année de pratique, j’ai participé à la vague de poursuites judiciaires contre Jian Zemin, l’ancien dirigeant chinois, qui a lancé la persécution contre le Falun Dafa.


J’ai lu tous les enseignements du Maître presque 20 fois et j’ai été très actif dans la clarification de la vérité du Falun Dafa au public, comme parler aux gens face à face, passer des appels téléphoniques, distribuer des CD et des brochures sur Dafa et enlever les affiches de propagande du parti communiste chinois (PCC). J’ai également aidé de nombreuses personnes à démissionner du PCC et de ses organisations de jeunesse.


Un compagnon de pratique m’a dit que je m’étais amélioré très rapidement dans ma cultivation et m’appelait un pratiquant “accéléré”. Au fil des années je suis devenu très satisfait de moi-même.


Cependant, si nous attrapons la grosse tête et pensons que nous sommes meilleurs que les autres, nous pouvons facilement chuter de niveau au point qu’il peut être difficile de remonter.


Je suis né dans les années 80 et je n’étais donc pas accoutumé à vivre selon les valeurs de la culture traditionnelle chinoise, qui auraient été conférées aux humains par les divinités. Ma grand-mère a été élevée avec cette sorte de mode de vie et respectait ces valeurs dans son comportement. Je n’ai jamais entendu de plaintes ou de griefs de sa part.


En ce qui concerne la génération de mes parents, qui ont passé leur adolescence pendant la révolution culturelle, leur croyance dans les Divinités et Les bouddhas diminuait. Mon père me racontait de nombreuses histoires sur le bouddha, tout en me disant que ces choses n’existent pas. Il a même dit des mots irrespectueux sur Confucius. Ma mère disait qu’avant de me donner naissance, elle allait chaque année au temple pour vénérer Guanyin et brûler de l’encens. Elle disait que les divinités existent seulement si vous croyez en eux.


J’ai été éduqué avec l’idéologie marxiste-léniniste à l’école et j’ai donc grandi dans un environnement totalement détaché de la culture traditionnelle chinoise et de toute croyance dans les divinités.


Me jugeant sur la base de normes sociétales et non de principes célestes, je ne pouvais pas distinguer le bien du mal, ou le juste du faux. J'ai toujours pensé que j'étais bon, jusqu'à ce que je commence à pratiquer le Falun Dafa.


J’ai lu les livres de Dafa, absorbant le Fa comme une éponge. J’étais immergé dans le Fa chaque jour. Le Maître a vu ma détermination et m’a donné la force de continuer à étudier le Fa afin de m’y assimiler. Cet état a duré environ trois ou quatre ans.


Après cela, il m’a semblé que je ne n’étais plus si motivé. Je lisais le Fa et faisais les trois choses que les pratiquants sont supposés faire, mais je n’avais pas la détermination ferme de cultiver que j’avais initialement.


L’interférence du cœur humain m’a saisi. Je pensais que j’étais meilleur que d’autres pratiquants Je suis devenu arrogant et j’ai oublié que le Maître m’aidait. Je tombais dans ma cultivation, jour après jour, mais je n’en étais pas conscient. Je ne pouvais pas trouver la plupart de mes attachements et même si je les trouvais, il m’était difficile de les enlever.


Le Maître a dit :


Après avoir lu cela, j’ai pensé : “Maître, je fais plutôt bien !”


Quelle arrogance je devais avoir pour penser de cette façon ! J’ai réalisé que j’avais fixé mes critères de cultivation très bas et que ma façon de penser était le vrai problème.


J’en suis venu à comprendre que les forces anciennes avaient détruit délibérément la culture traditionnelle pour rendre plus difficile pour les gens d’obtenir le Fa durant la rectification du Fa. Ceux qui ont grandi sous la culture athée du PCC, comme moi, doivent d'abord se débarrasser de l'idéologie et de l'endoctrinement du parti et se purifier. Ensuite, nous pourrons mieux comprendre la signification de la cultivation comme l'auraient naturellement fait ceux qui ont grandi à l'époque de la culture traditionnelle.


Le Maître est compatissant et il m’aide tout du long. Quand j’ai compris mes erreurs, Je me suis repenti ! La rectification du Fa n’est pas encore terminée, alors il y a encore du temps et une chance pour moi de rattraper le retard.


Version chinoise :
做个合格的大法新学员

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.