Finlande : Députés et citoyens soutiennent le Falun Gong et la fin des persécutions en Chine

Les pratiquants de Falun Gong ont organisé des rassemblements pacifiques devant le Parlement finlandais à Helsinki du 1er au 3 septembre 2020 pour sensibiliser les membres du Parlement, en appelant à soutenir une déclaration commune de l'Alliance interparlementaire sur la Chine (IPAC). La déclaration exhorte le Parti communiste chinois (PCC) à mettre fin à la persécution du Falun Gong qui dure depuis 21 ans.


Cette déclaration commune a été initiée par deux éminents députés canadiens, Peter Kent et Judy Sgro, ainsi que par la députée suédoise Ann-Sofie Alm. Au moins 606 députés et anciens députés dans plus de 30 pays avaient signé la déclaration à la fin du mois de juillet.


"Au cours des deux dernières décennies, la campagne contre les pratiquants de Falun Gong a entraîné l'emprisonnement de centaines de milliers de ses adeptes, où ils ont été soumis à certaines des formes de torture les plus graves. ", selon la déclaration. Le texte intégral est disponible sur le site web de l'IPAC.


"Aujourd'hui, nous soulignons la situation critique du Falun Gong et de toutes les minorités religieuses qui ont souffert de la répression sous le régime du parti communiste chinois. Nous rappelons au monde les dépravations qu'ils continuent de subir et l'invitons à se lever et à s'exprimer pour mettre fin à cette répression, à l'impunité, et pour la justice, la responsabilité, les droits de l'homme et la dignité humaine pour tous les peuples de Chine".

Banderoles des pratiquants de Falun Gong devant le Parlement finlandais le 1er septembre 2020.


Des banderoles de 18 mètres de long ont été mises en place, l'un des côtés faisant face au Parlement et l'autre à une grande autoroute menant à Helsinki.


Ayant été témoin des activités pacifiques des pratiquants de Falun Gong pendant de nombreuses années, la police n'a pas envoyé d'agents pour maintenir l'ordre, et les agents de sécurité du Parlement ont également accueilli les pratiquants avec le sourire.


Commentaires des membres du Parlement

De nombreux députés qui sont entrés et sortis du bâtiment ont salué les efforts des pratiquants.


"L'un d'entre eux a déclaré : "Bravo ! merci de nous avoir apporté ce message important".


"Vos bannières sont très belles", a déclaré un autre député. Des fonctionnaires qui venaient de rentrer de vacances ont dit qu'ils allaient lire les courriels des pratiquants, ainsi que les documents distribués sur place.


Deux membres du Parlement européen, Heidi Hautala et Miapetra Kumpula-Natri, ont signé la déclaration de l'IPAC. La députée Hautala a écrit sur Twitter le 7 août qu'elle et Kumpula-Natri avaient signé le document. "La pétition des députés pour le pacifique Falun Gong - pour mettre fin à la persécution", a-t-elle écrit. Elle a également inclus dans son post un lien vers un article du Centre d'information du Falun Dafa sur ce sujet.


Le post de la députée Heidi Hautala sur Twitter à propos de la déclaration commune de l'Alliance interparlementaire sur la Chine (IPAC)

Mikko Kärnä et Johan Kvarnström, deux autres membres du Parlement finlandais, ont également signé la déclaration en juillet et août, respectivement. Les deux députés ont remercié les pratiquants pour l'information et ont été heureux de contribuer à l'effort.


Parmi les autres législateurs finlandais qui ont signé la déclaration figurent Anna Kontula, députée et sociologue, et Satu Hassi, députée et ancienne ministre de l'environnement.


Soutien des passants
De nombreux passants ont voulu signer la pétition demandant la fin de la persécution. Les pratiquants ont parlé avec les membres d'un groupe de près de 100 manifestants qui organisaient un rassemblement le 1er septembre devant le Parlement et leur ont expliqué les brutalités en Chine. Après avoir appris comment les pratiquants sont traités pour leur croyance, de nombreux manifestants ont signé la pétition.


Une femme a dit à son amie qu'elle avait vu des pratiquants de Falun Gong faire les exercices dans le parc Sibelius. "Beaucoup de touristes chinois sont là, mais apparemment ils ont été dupés en Chine. Je suis heureuse qu'ils puissent voir ce qu'est vraiment le Falun Gong ici en Finlande", a-t-elle déclaré.


Une photographe du nom de Nina est restée longtemps à lire les banderoles et regarder les portraits des pratiquants de Falun Gong ayant perdu la vie sous la répression. En discutant avec les pratiquants, elle a appris qu'un des portraits était celui de la sœur de l'une d'eux qui faisait la méditation assise , et un autre celui de la mère d'un pratiquant qui distribuait des tracts.


Gardant le silence pendant longtemps, Nina a demandé : "Puis-je filmer cet événement ? Je veux partager votre histoire sur les médias sociaux".


Les gens manifestent leur soutien pour mettre fin aux persécutions en Chine.

D'autres passants ont également été émus par les tragédies se déroulant en Chine. Une femme a dit qu'elle avait déjà signé la pétition et a remercié les pratiquants pour leurs infatigables efforts. Une autre femme était très triste en apprenant la souffrance des pratiquants. "Pourquoi les responsables du PCC feraient-ils cela à ces personnes innocentes ? a-t-elle demandé. "Regardez, une des victimes n'avait que 17 ans." Elle a dit qu'elle espérait que la situation en Chine s'améliorerait.


Une étudiante du nom de Lidia lisait régulièrement en ligne des articles sur les violations des droits de l'homme en Chine, notamment celles liées au Falun Gong. Elle a dit que c'était un sentiment différent de parler avec des pratiquants et d'entendre leurs histoires personnelles. "C'est choquant de voir et d'entendre parler de la persécution", a-t-elle dit à l'un d'eux. "Merci pour ce grand sacrifice".

Cinq indigènes samis posent pour une photo avec une pratiquante de Falun Gong.

Un groupe de cinq indigènes samis de plusieurs pays nordiques rendaient également visite à leurs députés avec un cameraman. Après qu'un pratiquant leur ait expliqué comment le Falun Gong, une pratique ancienne basée sur le principe de Vérité-Bonté-Patience, était sévèrement réprimée en Chine, tous ont signé la pétition pour exprimer leur soutien.


Traduit de l'anglais :
https://en.minghui.org/html/articles/2020/9/9/186692.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.