Entendu à Québec à un rassemblement réclamant la fin de la persécution : "Votre combat est le nôtre. Le monde entier est avec vous. "

Le 22 août 2020, les pratiquants de Falun Gong de Québec, au Canada, ont tenu un rassemblement Place Youville , appelant à la fin de la persécution du Parti communiste chinois (PCC) longue de déjà 21 ans. Ils ont également demandé au gouvernement canadien de sanctionner les responsables du PCC qui ont commis des crimes contre les droits de l'homme.


Le Tian Guo Marching Band a donné le coup d'envoi du défilé en jouant plusieurs morceaux inspirants devant un public impressionné . De grandes bannières proclamaient les messages des pratiquants. Un grand nombre de personnes ont lu l'information disponible et signé la pétition après avoir appris les crimes du Parti communiste chinois, notamment le prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


Mercier, un père de trois enfants, a encouragé les pratiquants à poursuivre leurs efforts pour dénoncer le PCC. Il a dit penser que le monde est en train de prendre conscience de la véritable situation et que les activités des pratiquants de Falun Gong éveillent la conscience des gens.


Véronique Ruel encourage les pratiquants de Falun Gong.

Véronique Ruel s'est arrêtée et a regardé les pratiquants qui méditaient. Elle a condamné la persécution et espéré que la manifestation ouvrirait les yeux à davantage de Canadiens. Elle a encouragé les pratiquants :" Votre combat est le nôtre. Le monde entier est avec vous."


Albert Gagné condamne les crimes inhumains du PCC.

Albert Gagné, un habitant du quartier, a dit qu'il était bien conscient des crimes du régime communiste. Il avait de la peine à trouver des mots pour décrire ce qu'il ressentait à propos du prélèvement forcé d'organes, validé par l'État. Il a dit que c'était complètement contre la nature humaine. Il a exprimé sa sympathie aux Chinois devenus victimes de ces violations des droits humains perpétrées par le PCC.


Miles Oliphant, un autre habitant du quartier, a dit que sa famille venait d'Allemagne de l'Est et qu'ils avaient suivi les nouvelles au sujet de la Chine. Il a indiqué que le régime du PCC menaçait la démocratie et que la Chine dissimulait la pandémie pour des raisons politiques. " Le PCC n'est pas notre ami ", a-t-il déclaré. "Il persécute les groupes religieux sans raison et tente de les diffamer. "


Miles Oliphant dit que le PCC n'est pas un ami.


M. Oliphant a exhorté le gouvernement canadien à s'opposer au PCC et à choisir de faire des affaires avec des pays ayant de bonnes valeurs. Il espère que les activités pacifiques des pratiquants de Falun Gong vont mettre les Canadiens en garde contre le danger.


Traduit de l'anglais

https://en.minghui.org/html/articles/2020/9/1/186584.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.