Suède - Reconnaissante pour une seconde chance

Mme Elisabeth Ek a déclaré : "Cela fait tant d'années. Je n'ai jamais pensé à recommencer à cultiver. Je croyais même que c'était impossible. Il me semblait que j'avais déjà raté le dernier train... Je ne me jugeais pas digne de reprendre la cultivation."


Elle a continué, "Après avoir abandonné la cultivationdu Falun Dafa, aussi appelé Falun Gong, il y a plus de 10 ans, j’ai recommencé à cultiver."


Elle est reconnaissante que Maître Li Hongzhi (le fondateur) ne l'ait pas abandonnée. Elle espère que son histoire pourra éveiller les consciences, inciter à chérir Falun Dafa, et à ne pas se laisser tromper par les mensonges du Parti communiste chinois (PCC).


Mme Ek envoie ses vœux d'anniversaire à Maître Li Hongzhi
Mme Ek clarifie la vérité à propos du Falun Dafa le 13 mai, Journée mondiale du Falun Dafa


Mme Ek a participé à l’atelier de sept jours de Falun Dafa qui a aussi été enseigné par Maître Li à Göteborg, en Suède, en 1996.


Se rappelant ses émotions à l’époque, Mme Ek a souri : "C'était merveilleux ! Ce sentiment extraordinaire s’est profondément ancré dans ma mémoire. Je ne l'oublierai jamais. Dafa est une terre pure. C'est le chemin que je cherchais".


Un beau souvenir
Malheureusement, après cinq ans de pratique du Falun Dafa, des problèmes à la maison ont entravé la cultivation de Mme Ek. Elle n'a pas pu conformer ses actions au Fa. La cultivation est devenue difficile au point qu'elle a dû cesser de pratiquer.


"Ce n'était pas la faute de Dafa", a-t-elle déclaré. "J’ai dévié de Dafa, ce qui a rendu la motivation difficile. Surtout après que le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999, les exigences des pratiquants ont augmenté. Je savais la grande responsabilité que nous devions assumer. Cependant, je me considérais comme une mauvaise pratiquante, et je n'arrivais pas à résoudre ma lutte intérieure de vouloir faire quelque chose, mais de ne pas y arriver. La solution la plus simple était de ne pas cultiver. Je me suis dit qu'avoir Dafa dans ma mémoire était suffisant".


Elle a poursuivi : "En fait, mon cœur n'a jamais été à l'aise après avoir quitté Dafa. J'ai toujours su qu'il était précieux. Mon être véritable aspirait à Dafa. J'avais honte de l'abandonner si facilement. Mon cœur n'a jamais quitté Dafa... J'y pensais presque tous les jours. Chaque fois que je rencontrais mon ami qui est un pratiquant, je soulevais le sujet du Falun Dafa.


Le Maître a toujours veillé sur moi
Mme Ek et sa meilleure amie ont vu le spectacle Shen Yun Performing Arts à Londres en 2018. Elle a été très secouée dès le moment où le rideau s’est levé. Elle s'est sentie purifiée.


Mme Ek a également découvert le nouvel article d'introduction du Maître, "À propos de Dafa". Elle ne pouvait pas s'arrêter de pleurer en le lisant.


Son amie lui a dit : "Recommençons."


Ces mots ont touché le cœur de Mme Ek. Elle voulait retourner à la cultivation, être à nouveau une pratiquante de Dafa.


Mme Ek a évoqué cette conversation plus tard avec son amie. Son amie ne se souvenait pas d'avoir dit ces mots.


"J'ai finalement su que Maître Li a toujours veillé sur moi. Il attendait mon retour."


Un mal de dos a disparu
Quelques mois plus tard, Mme Ek est partie aux sports d’hiver en France. Elle souffrait de douleurs névralgiques et avait une hernie discale depuis quelques années. S'allonger sur le côté ou s'asseoir pouvait lui causer des douleurs insupportables.


Pendant le voyage, Mme Ek n'a pas pu s'asseoir sur le télésiège. Alors, au lieu de skier, elle a décidé de faire les exercices de Falun Dafa à l'hôtel.


"J'ai fait le 5ème exercice en m'appuyant sur le bord du lit, je n'étais pas capable de m'asseoir jambes croisées."


Retenant ses larmes, Mme Ek s’est souvenue. "Étonnamment, après avoir terminé l'exercice, toute la douleur dans mon corps avait disparu ! J'ai dormi sur les deux côtés cette nuit-là, et j'ai pris le téléphérique le lendemain. J'ai fait l'expérience de la compassion et de la puissance de Maître à nouveau dans mon propre corps".


Être une pratiquante diligente
La vie a changé après que Mme Ek a recommencé à cultiver. Elle lit à nouveau Zhuan Falun, le livre guidant la pratique du Falun Dafa, et fait les exercices quotidiennement.


Mme Ek a rejoint son groupe local d'étude du Fa, et participe à des activités qui diffusent la bonté de Dafa. Avec ses compagnons de pratique, elle fait la démonstration des exercices de Falun Dafa et informe le public sur la persécution de cette pratique de cultivation en Chine


"Les mots de Maître Li m'apparaissaient parfois comme des images. Ces images sont au-delà de ce que les mots peuvent exprimer. Elles m'aident à discerner les pensées qui ne viennent pas de mon vrai moi. La pensée de la honte et de l'indignité sont des choses du passé. Même si je ne suis pas toujours parfaite, mais je continuerai à aller de l'avant. Je suis reconnaissante que le Maître ne m'ait pas abandonnée, et je suis reconnaissante envers Dafa. Je chérirai Dafa à jamais et je respecterai ce que le Maître nous a donné."

Mme Ek (à droite) informant sur la persécution du Falun Dafa en Chine
Mme Ek (en veste bleue au premier rang) fait la démonstration des exercices de Falun Dafa


Version anglaise:
Sweden: Grateful for a Second Chance
Version chinoise:
-瑞典西人学员:重回修炼 感恩师尊(图

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.