Fahui France 2020- Quelques expériences marquantes et prises de conscience dans la coordination pour Shen Yun

Bonjour à tous,

Je m’appelle Rosa, je voudrais partager avec vous quelques expériences marquantes au cours de la coordination pour Shen Yun (SY).


Ces quelques expériences que j’ai vécues assez intensément m’ont permis d’identifier des attachements que je ne voyais plus.


Pour commencer, cette année s’est très vite annoncée particulière avec le virus du PCC. Dès l’annonce de sa rapide propagation en Chine, j’ai fait le lien avec Shen Yun en pensant que cela risquait de créer des interférences, j’ai donc commencé à émettre la pensée droite afin que cela n’interfère pas avec Shen Yun et les êtres devant être sauvés. La totalité des représentations à Tour et à Nantes ont eu lieu sans interférences.


Nous étions encore en pleine promotion lorsque nous avons appris que les représentations de Shen Yun à Milan avaient été officiellement reportées à l’année prochaine. Je ressentais une pression car SY était attendu juste après en France. Malgré tout, je restais convaincue que nous pouvions traverser cela avec de fortes pensées droites.


Le jour de l’annonce de l’annulation du spectacle à Milan, on m’a dit que finalement il fallait faire venir la Compagnie en France en avance, le temps restant avant la prochaine ville française où Shen Yun était programmé, et éviter leur passage par Milan qui était déjà contaminé.


Il fallait donc en deux jours trouver un logement accueillant environ 80 personnes pour une durée de 9 jours et qui soit proche du nouveau lieu de représentation. Je ressentais une grande pression et une urgence mais j’avais conscience que le Maître veillait et que les divinités droites aideraient.


J’ai donc commencé à chercher sur internet, nous étions dimanche et personne ne répondait au téléphone. Finalement en y passant la journée une personne m’a répondu qu’elle était d’accord pour accueillir les artistes mais elle semblait assez méfiante (le virus commençait déjà à se propager en France et les déplacements de groupe n’était pas bien perçus, surtout dans l’urgence comme c’était le cas pour nous. Lorsque je lui ai donné le nom de l’association, elle a fait des recherches sur internet et vu qu’il s’agissait de personnes chinoises. A partir de là elle ne m’a plus répondu que par SMS et m’a dit que tout était pris malgré mes tentatives pour lui expliquer la situation. Je comptais vraiment sur cette option et y avais travaillé toute la journée.


La compagnie devait arriver en France le mardi après-midi, nous étions dimanche soir et je n’avais plus aucune piste.


J’ai peu dormi cette nuit-là, et le lendemain très tôt après la pensée droite et l’étude du Fa j’ai recommencé mes recherches, je me suis adressée intérieurement au Maître « Maître où voulez-vous que vos disciples aillent pour ces 9 jours, indiquez-moi » Tout en disant cela j’ai ouvert mon ordinateur, j’avais mis de côté la veille quelques adresses. J’ai commencé le premier appel très tôt en pensant laisser un message et là surprise, la personne me répond. Je lui pose quelques questions sur les chalets pour voir si cela pouvait correspondre, tout était bon pour accueillir la Compagnie. Je commençais à me sentir soulagée mais je me suis vite reprise en faisant la pensée droite (FZN).


Très vite la personne au téléphone me dit qu’ils sont fermés et en période hors saison. Je lui demande si elle peut faire un petit effort et j’essaie plusieurs arguments (financier, challenge, expérience) Suite à ma précédente expérience, j’essaie d’en dire le moins possible sur la compagnie, la présentant comme des étudiants. Elle m’explique que cela demande un sacré travail « je dois appeler toutes les équipes pour une ouverture un mois en avance car nous ouvrons normalement seulement dans 30 jours, vous vous rendez compte ? »


À ce moment-là je me suis dit que je devais m’adresser à sa conscience profonde (pendant qu’elle parlait je lui disais intérieurement que c’est ce qu’elle avait toujours attendu et que nous étions là aujourd’hui , je lui demandais de ne pas manquer sa chance ). À la fin de son discours, je lui ai dit d’accord, je pense qu’on peut le faire, on va y arriver (dans mon cœur je lui disais ‘nous allons t’aider, le Maître est là et les divinités droites aussi) et c’est une super expérience en même temps … elle m’a dit d’accord, on va essayer !


En raccrochant je remerciais le Maître, appréciant ce choix d’un endroit isolé qui protégerait les artistes (le virus étant d’une part en circulation, et ils seraient aussi protégés du regard des gens. )


Mon coordinateur principal a vérifié les conditions et validé le lieu avec la compagnie.
Nous avons réglé les détails financier et l’organisation de la journée avec notre hôte. Le sujet était à ce moment très sensible pour des questions de sécurité et nous évitions même de parler au téléphone de la venue de la compagnie en France.


La Compagnie devait arriver le lendemain après-midi, nous avons essayé de voir avec un petit groupe de pratiquants qui pourrait les rejoindre pour les aider à s’installer et faire le lien avec la propriétaire, afin de pourvoir à leurs besoins etc.


J’avais pris pas mal de retard dans mon travail de préparation de la suite de la tournée et je préférais ne pas y aller si possible, mais au fil de la journée tous ont eu un contre-temps les empêchant d’y aller. Mon coordinateur m’a rassurée en me disant que cela devrait aller si nous y allions plus tard dans la semaine. Cette nuit-là j’ai peu dormi, je me suis levée très tôt et je me suis dit qu’il fallait partir pour être sur place avant les artistes. Je n’étais pas rassurée car je savais qu’il n’y avait dans ces chalets pas toutes les commodités et je voulais essayer de faire le nécessaire avant leur arrivée sur place , vérifier le chauffage , je craignais aussi trop d’humidité car proche d’un lac, les chalets venaient de ré ouvrir il n’y avait pas de papier toilette, je ne connaissais pas la taille exacte de la cuisine … J’ai réveillé mon mari lui ai expliqué mon point de vue , il était d’accord avec moi , nous avons donc déposé notre fille à l’école très tôt et fait un mot dans son carnet autorisant un pratiquant à venir la chercher après l’école ( je n’avais même pas eu le temps de demander l’accord de ce pratiquant avant ). Nous avions 8 h de route et il fallait partir.


En chemin, une personne de la compagnie nous a appelés pour nous dire qu’ils ne savaient pas où manger ce soir et qu’il fallait leur trouver un restaurant.


L’équipe de la cantine devait bien les rejoindre mais seulement en fin de soirée. La tâche me semblait toute simple j’ai donc répondu pas de problème. Sauf que dans la région c’était la période creuse et aucun restaurant ne pouvait accueillir autant de personnes à la fois du fait de la capacité d’accueil des restaurants de la capacité à servir autant de menus pour le soir même, le stock de denrées n’étant pas suffisant. Après quelques appels où les personnes nous demandaient si c’était une blague, si on était vraiment sérieux, la propriétaire des chalets m’a rappelée et m’a dit qu’elle allait m’aider car cela ne marcherait pas comme ça. Elle avait reçu des appels de restaurants de la région lui demandant si c’était un gag l’histoire du groupe d’américains ? Elle m’a dit « vous savez pour nous c’est un peu comme un indien dans la ville… les américains on n’est pas habitués ». Du coup et grâce à cette dame nous avons pu trouver un restaurant pour le soir


Nous sommes finalement arrivés sur place avant la compagnie et avons pu mettre en place tous les chalets avant leur arrivée, nous avons aussi clarifié les faits de façon plus approfondie à la propriétaire.


À ce moment, elle nous a raconté toutes les épreuves et efforts que lui avait demandé le fait d’ouvrir un mois plus tôt et que tout le monde l’avait prise pour une folle et même son directeur.


Elle a dit « au début la première fois que vous avez appelé je répondais juste à vos questions mais je me disais, ça ne me coute rien de lui répondre, de toute façon cela ne va pas se faire » et d’ajouter « et je ne sais même pas comment on en est arrivés là « c’est juste surréaliste ! » « C’est vrai qu’avant de voir les deux bus arriver j’ai commencé à douter de tout ça et je me disais mais non ils ne vont pas venir et quand je les ai vus arriver j’ai précipitamment appelé mon directeur et lui ai dit « ça y est ils sont là, je te dis qu’ils sont là juste devant moi. Tu vois j’avais raison d’y croire »

Cette personne avait manifestement une bonne affinité et en temps voulu nous avons pris le temps de lui parler de la pratique et de ses merveilleux effets, de la mission de Shen Yun, elle a alors dit « Ah je comprends mieux maintenant, tout est clair et prend sens, c’est vraiment formidable !


Maître dit dans Points essentiels pour avancer avec diligence II - Exposer à nouveau la superstition :

    « Humanité ! Réveille-toi ! La promesse de la divinité dans l'histoire est à présent en train d'être tenue, Dafa est en train de juger toutes les vies. Le chemin de la vie de l’homme, c’est à chacun de le parcourir soi-même. Une seule pensée de l'homme lui-même déterminera aussi son propre avenir. »


Les artistes se sont adaptés comme je le pensais aux conditions du chalets et ceux qui m’ont le plus touchée ont été les pratiquants travaillant à la cuisine.


Ils étaient environ 10 personnes venant d’Allemagne et quand ils sont arrivés au chalet nous revenions du restaurant avec la compagnie. Je ne sais même pas s’ils avaient mangé, ils sont arrivés et quand je leur ai montré la cuisine (adaptée pour cuisiner pour une quarantaine de personnes mais pas 80) ils n’ont rien dit ni même sourcillé. Je ne me sentais pas très à l’aise alors je me suis excusée car je savais que ce n’était pas adapté. Ils se sont retournés vers moi et avec un visage sans une ombre ils m’ont dit. « Mais non ne t’inquiète pas c’est très bien. On va faire comme ça. » Sans perdre une seconde ils ont sorti tout le matériel des camions et mis en place les denrées.


Leur attitude m’a fait ressentir la différence avec moi et en même temps j’étais contente d’être avec eux (nous avons logé dans l’un des plus grands chalets avec eux) Ils ont manifesté un total désintéressement et don de soi. Il n’y avait pas d’ego visible juste se mettre au service de façon humble et discrète. Comme c’était beau et doux. J’étais vraiment admirative. C’est vrai que ce que je fais est très visible, je suis souvent sur le devant de la scène. Je me suis rendue compte que je faisais encore souvent les choses en me plaignant intérieurement des autres (surtout à la maison), et aussi que j’aimais encore que l’on voit ce que je fais, que l’on me félicite ou me rassure, leur exemple m’a permis d’en prendre conscience avec beaucoup de douceur. En même temps je me rendais compte que cette attitude discrète et plus intérieure correspond plus à ma vraie nature. J’ai l’impression d’avoir grandi un peu en leur compagnie.


Il nous restait quelques heures de sommeil avant de partir le lendemain matin. Nous comptions partir tôt mais le soir même, une des personnes de la compagnie m’a demandé d’aider les cuisiniers le lendemain pour faire les courses dans plusieurs magasins. J’ai répondu oui bien sûr. Je suis encore attachée au sommeil et je me disais que je n’aurais pas beaucoup d’heures à dormir encore cette nuit-ci, je me sentais courbaturée de partout et je tombais de fatigue.


Nous nous sommes donc levés tôt pour pratiquer les exercices et nous avons vu que les cuisiniers étaient déjà levés depuis plusieurs heures et avaient presque fini la pratique. J’avais l’impression de toujours courir sans arriver à rattraper le retard. En fait je pense qu’il s’agit d’une différence de niveau de xiulian et de conscience. Comparée aux cuisiniers, j’ai ressenti qu’ils avaient totalement intégré le xiulian alors qu’il y avait comme un écart entre ma cultivation et pratique et le reste de ma vie. Certes je pratiquais aussi mais ce n’était pas comparable. J’avais la sensation qu’ils avaient atteint l’état de vrais pratiquants, le niveau de cultivation simultanée du corps et de l’esprit, Je ressentais qu’ils avaient compris et intégré la pratique dans leur vie comme faisant partie de leur mission. Ils faisaient la pratique, oui, mais pas par habitude mais parce qu’ils avaient saisi au fond d’eux que c’était une partie d’eux-mêmes et le moyen leur permettant de mener à bien leur mission. C’était très différent de la manière dont je comprenais et vivais la pratique jusque-là, je voyais seulement que cela nous remplissait d’énergie, nous nettoyait et était ce qu’il fallait faire puisque le Maître nous le demandait. Cela m’a donné du courage et je me suis dit que le Maître me montrait et me faisait ressentir cet écart de niveau pour que je le rattrape. Et que moi aussi je pouvais devenir comme eux.


Nous avons donc fait les courses jusqu’en début d’après-midi puis nous sommes repartis sur paris.


Sitôt rentrée j’ai essayé de rattraper mon retard dans la préparation de la tournée. Nous devions partir Lundi très tôt dans la matinée pour Montpellier.


Il y a eu de nombreuses autres expériences extraordinaires qui m’ont permis de voir mes écarts et mon manque de diligence ou des notions cachées qui ne se conforment pas au Fa.


Depuis mon retour et le confinement je saisis le temps et me suis concentrée sur l’Étude du Fa et la pratique afin de mieux me rectifier en profondeur. J’ai l’impression de recommencer ma cultivation à zéro, J’ai l’impression que mes attachements sont exacerbés et je me sens très loin des critères d’un vrai pratiquant. Ce terme revient d’ailleurs souvent dans mes récentes études du Fa : « Élever son niveau ». Je me sens prête à renouveler mon vœu et à recommencer comme au début.


Je finirais par une citation de notre Vénérable Maître tirée de la Leçon 9 de Zhuan Falun :

    « j’espère que chacun d’entre vous se considérera comme un pratiquant de gong dans sa cultivation et sa pratique futures et qu’il continuera vraiment à cultiver et à pratiquer. .J’espère que les nouveaux élèves aussi bien que les anciens pourront tous cultiver et pratiquer dans la Grande Loi, qu’ils pourront tous parvenir à l’accomplissement du gong et à la plénitude parfaite! »


Ce partage combine quelques compréhensions auxquelles j’ai pu m’éveiller à mon niveau. Il est très loin de la véritable signification, bien plus élevée et bien plus profonde, de Dafa.


Merci Maître
Merci Compagnons en cultivation.


Partagé au Fahui 2020 en France (sur internet, en raison des événements)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.