La police de Pékin harcèle les pratiquants de Falun Gong avant les rassemblements du Congrès annuel

Récemment, la police de Pékin a harcelé les pratiquants de Falun Gong sur une large échelle. Certains responsables ont révélé que la nouvelle vague de persécution avait été ordonnée par leur hiérarchie, après l'annonce par les autorités que les rassemblements du Congrès annuel du parti communiste chinois, repoussés à cause de la pandémie de coronavirus, se tiendront à Pékin dès le 22 mai 2020.


Falun Gong, aussi connu sous le nom de Falun Dafa, est une ancienne discipline spirituelle et de méditation, persécutée par le régime communiste depuis 1999.


Les autorités multiplient généralement les arrestations et le harcèlement des pratiquants de Falun Gong à l'occasion de réunions politiques importantes, de grands événements ou d'anniversaires liés à la persécution, dans le but d'intimider les pratiquants pour qu'ils ne dénoncent pas la persécution pendant ces dates "sensibles".


De nombreux pratiquants de Pékin, harcelés, ont vu leurs maisons saccagées. Ils ont également été interrogés par la police et forcés de remplir des questionnaires pour savoir s'ils pratiquent toujours le Falun Gong ou s'ils ont déjà signé une déclaration de renonciation à leur foi.


Cette année, les centres de détention locaux ayant refusé l'incarcération des pratiquants, du fait de la pandémie de coronavirus, la plupart d'entre-eux ont été libérés sous caution. Certains ont été obligés de quitter Pékin avec interdiction d'y revenir avant la fin du Congrès.


Ci-dessous, quelques détails concernant les arrestations et le harcèlement dans différents districts de Pékin.


District Tongzhou
Le 29 mars 2020, deux sœurs, Mmes Wang Jingjing et Wang Yanyan, ont été arrêtées après que la police les ait vues distribuer des documents d'informations au sujet de Falun Gong.


Le centre de détention local ayant refusé de les accepter, la police les a libérées sous caution le lendemain et obligées à retourner dans leur ville natale de la province du Henan. Dès qu'elles sont arrivées chez elles, à Henan, la police locale est arrivée et a dit que leurs collègues de Pékin leur avaient demandé de les surveiller, et qu'elles n'étaient pas autorisées à retourner à Pékin avant la fin mai.


Le 21 avril, trois autres pratiquantes du district de Tongzhou, Mmes Wang Xiumei, Wang Xiulan et Ai Hong, ont vu leurs domiciles fouillés.


Les livres de Falun Gong, l'ordinateur et l'imprimante de Mme Wang Xiumei ont été confisqués. Les autorités continuent de la surveiller après sa libération sous caution.


District de Fangshan
M. Li Wencai et son épouse, Mme Li Sujuan, ont été arrêtés le 18 avril. Leurs livres de Falun Gong et leur ordinateur ont été confisqués.


District de Shunyi
Dans la matinée du 24 avril, Mme Zhou Suxia et son fils, M. Liu Kuo ont été arrêtés. Les agents ont confisqué leurs documents relatifs au Falun Gong et les ont interrogés au poste de police de Houshayu.
Le 26 avril 2020, la mère et le fils ont été envoyés dans le centre de détention Shunyi. Les policiers ont affirmé à leur famille qu’ils agissaient sur ordre de leur supérieur.


Le 26 avril, deux couples mariés, M. Du Haihua, son épouse, Mme Sun Xiuying ainsi que M. Wang Zongcai et son épouse, Mme Wang Rulan, ont été arrêtés aux alentours de 06 heures du matin.
M. et Mme Wang ont été libérés, le soir même.


M. Du et Mme Sun ont été libérés le lendemain, après que le centre de détention local ait refusé à deux reprises de les accepter.


District de Xicheng
Le 24 avril, quatre agents de police sont entrés par effraction au domicile de Mme Li Xiuzhi, 84 ans. Cette dernière n'était pas chez elle, la police a fouillé son domicile et confisqué ses livres de Falun Gong, ses ordinateurs et autres effets personnels.
Lorsque Mme Li est revenue, les fonctionnaires ont tenté de l'emmener au poste de police, mais ont cédé devant les protestations énergiques de sa famille.


District de Shijiangshan
Le 25 avril, Mme Yang Wanxin a été harcelée par quatre agents. Ils lui ont demandé si elle pratiquait toujours le Falun Gong et l'ont menacée de ne pas sortir distribuer des documents sur Falun Gong. Deux agents sont restés à l'extérieur de l'appartement de Mme Yang et l'ont suivi lorsqu'elle est sortie faire ses courses.


Traduit de l’anglais
Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/5/9/184401.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2020/5/2/北京各区县派出所绑架、骚扰法轮功学员-404652.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.