Un chef de village du sud de la Chine demande pardon pour avoir aveuglément participé à la persécution du Falun Dafa

J’ai soixante-cinq ans et suis chef d’un village dans le sud de la Chine. Notre village compte 207 familles, c’est le plus grand de la région.


Ma famille avait été la cible de la discrimination du Parti communiste chinois (PCC) parce que nous étions classés dans la classe inférieure, jusqu'à ce que la politique soit modifiée et que la terre soit divisée entre tous les ménages.


J’ai alors été élu chef du village par les fonctionnaires du Parti communiste chinois (PCC). Depuis, j’ai été manipulé lors de toutes sortes de réunions auxquelles j’ai assisté, et ma façon de penser a graduellement changé ; j’ai totalement oublié que notre famille avait aussi souffert de discrimination dans le passé.


Une douzaine de villageois ont commencé à pratiquer le Falun Dafa (ou Falun Gong) en 1998. Ils m’ont dit à quel point le Falun Dafa est bon, et comment Dafa avait guéri les maladies chroniques dont ils souffraient.


Falun Dafa a été attaqué par l’ancien chef du parti communiste Jiang Zemin le 20 Juillet 1999. Le PCC a banni et diabolisé la pratique. Ainsi, de nombreux pratiquants de Falun Dafa ont arrêté de pratiquer.
Ceux qui avaient une foi ferme en Dafa ont connu difficultés et tribulations. Il est regrettable que moi qui suis né pour être une cible de la discrimination du PCC, je sois devenu quelqu’un aidant le PCC à réprimer Falun Dafa.


La police m’a demandé de surveiller les pratiquants de Falun Dafa dans mon village. En 2003, une femme a été détenue un mois dans une commune en dehors de notre canton pour sa pratique du Falun Dafa. Elle avait 2 enfants en bas âge qui ont été laissé seuls chez eux. Lorsqu’elle est revenue, les mauvaises herbes devant sa maison avaient atteint plus d’1m,50 de haut. La scène était pitoyable !


Ayant suivi le PCC pour persécuter de bonnes personnes, j’avais accumulé beaucoup de karma et on m’a diagnostiqué un cancer au stade avancé. Cependant, la femme qui avait été détenue à cause de moi ne m’a pas abandonné. Elle a pris l’initiative de venir chez moi pour m’expliquer patiemment la vérité à propos du Falun Dafa et m’a fait comprendre que j’avais été aveuglé par la propagande du PCC. Je me suis senti coupable et honteux pour ce que j’avais fait.


Elle m’a suggéré d’aller sur internet pour déclarer tout ce que j’avais fait dans le passé contre Dafa, et de promettre de ne plus participer à la persécution plus longtemps. J’ai immédiatement accepté et j’ai écrit la déclaration suivante :


" Ce que j’ai fait contre Dafa et les pratiquants de Falun Dafa était injuste, j’ai commis un crime. Je déclare solennellement que je regrette ce que j’ai fait, et demande à Maître Li Hongzhi de me pardonner. J’ai aussi utilisé mon vrai nom pour quitter le PCC et ses organisations de jeunesse.


Avec cette déclaration je souhaite aussi dire aux chinois, qui ne savent pas encore la vérité ; trouvez, je vous prie des pratiquants de Falun Dafa et apprenez d’eux la vérité. Ne faîtes pas la même erreur que moi en aidant le PCC à persécuter de bonnes personnes."


Ma santé s’améliore maintenant. Je souhaite remercier sincèrement Maître Li pour sa compassion ! Merci aux pratiquants de Falun Dafa pour m’avoir clarifié la vérité et m’avoir donné l’opportunité de choisir un meilleur futur.


Je n’oublierai jamais ce que Maître Li a fait pour moi. " Falun Dafa est bon ! Zhen, Shan-Ren (Vérité-Bonté-Patience) est bon ! "


Traduit de l’anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2020/4/5/183912.html>http://en.minghui.org/html/articles/2020/4/5/183912.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.