Mon année extraordinaire

Ces quatre dernières années, j’ai passé des appels téléphoniques à des agents des forces de l’ordre en Chine pour leur demander de cesser de participer à la persécution du Falun Dafa. Ayant été influencés par le Parti communiste chinois (PCC), leurs réponses sont souvent grossières, arrogantes, et profanes. Cela met à l’épreuve mon xinxing (qualité d’être), et je traite chaque appel téléphonique comme une occasion de m’améliorer.


Le Maître a dit :

    " Autrement dit, réfléchissez pourquoi tant d'êtres de hauts niveaux ont osé prendre un risque aussi dangereux et venir dans les Trois Mondes. Ce sont des divinités, alors comment pourrions-nous ne pas les sauver ? Ne sont-ils pas venus pour obtenir la Loi ? Si vous regardez d'un autre point de vue, leur courage en venant ici n'est-il pas une façon de valider la rectification de la loi et de placer leur espoir dans la rectification de la loi ? Voilà pourquoi je dis qu'on ne peut pas les laisser derrière et que nous devons tout simplement les sauver et trouver des moyens pour les sauver ! Même s'ils sont momentanément confus ou bien sous les conceptions déviées causées par ce parti et qu'ils ne peuvent pas reconnaître la vérité ni les faits réels, nous devons quand-même trouver un moyen de les sauver." (Enseignement de la Loi à la conférence de Loi internationale à Manhattan 2005 », Enseignement de Fa dans les conférences (V))


Même si certaines personnes m’injurient ou refusent d’écouter, je ne veux pas les abandonner. En Mars dernier, j’ai commencé à noter les numéros de téléphone de ceux qui ne voulaient pas écouter afin de pouvoir faire des appels de suivi.


J’ai parlé à un agent de la Province de l’Anhui pendant 12 minutes. J’ai eu le sentiment qu’il était responsable des centres de lavage de cerveau. Il ne cessait de répéter la propagande du PCC. Je savais que s’il ne comprenait pas la vérité, il pourrait polluer beaucoup d’autres personnes, alors l’appel n’était pas seulement pour lui-même.


Il a dit que les pratiquants de Falun Dafa étaient anti-Chine, alors je lui ai dit : " La plupart des pratiquants sont Chinois. J’aime la Chine autant que vous, mais je n’aime pas le PCC corrompu. Le Parti n’est pas la Chine. »


Il a dit que le Parti payait son salaire, alors il devait le servir. Chaque fois qu’il soulevait une objection, je clarifiais les faits. Finalement, il a dit qu’il devait partir mais qu’il pourrait discuter lendemain. Je lui ai téléphoné au cours de tous les jours suivants, et à chaque fois nous avons parlé quelques minutes. Notre discussion continue.


J’ai également téléphoné à un juge dans une petite ville de la Province du Liaoning. La persécution du Falun Dafa dans cette région était très sévère, il était donc important pour ce juge de connaître la vérité. Au cours de mon premier appel, Il n’a fait que proférer des jurons. Après qu’il ait raccroché, je l’ai rappelé. À chaque fois, il a commencé à jurer dès qu’il décrochait le téléphone. Je l’ai appelé tous les deux ou trois jours. Les huit premières fois, il m’a maudit tout comme la première fois. Après le neuvième appel, il n’a pas juré ; au lieu de ça il a commencé à écouter. Je l’ai maintenant appelé 14 fois, et nous continuons de discuter.


J’ai conservé les numéros de téléphone de 70 personnes qui avaient initialement refusé d’écouter les faits. Je les appelle entre les appels que je passe aux autres.


En 2019, au travers des appels téléphoniques et en me cultivant solidement, mon xinxing s’est considérablement amélioré. J’avais tendance à m’impatienter quand les gens que j’appelais commençaient à répéter la propagande du PCC – je sentais que la personne était sans espoir. Maintenant, je suis en mesure de maintenir mon xinxing et de rester indifférent. Je n’ai pas de pensées négatives à leur égard. Au lieu de cela, j’envoie calmement des pensées droites pour éliminer l’interférence derrière eux. Je sais que chaque personne est précieuse.


Avant, quand les gens m’agressaient verbalement ou étaient grossiers, je me sentais mal à l’aise. Maintenant, je ne suis plus ému. Je sens que ma compassion s’est accrue, et je veux les sauver. Je sais que je me suis également amélioré en termes de tolérance.


J’ai appelé une fois le maire adjoint d’une grande ville où la persécution était sévère. Je lui ai dit que je l’appelais parce qu’il avait commis des crimes et qu’en Juin 2019, un tribunal indépendant de Londres avait jugé que le PCC prélevait des organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants. Le maire m’a demandé de répéter ce que j’avais dit, et il a écouté attentivement.


J’ai dit, " M. Le maire, vous travaillez pour ce Parti criminel. De nombreux pratiquants de Falun Dafa ont été persécutés dans votre ville. Dans un avenir proche, Quand le monde tiendra les représentants du gouvernement pour responsables de la persécution, comprenez-vous ce qui vous arrivera ? Je veux vous aider. Il n’est pas trop tard pour quitter le Parti. Ne soyez pas tenu pour responsable de ses crimes. "


Il a dit, " Je sais que ce que vous dites sur la persécution est vrai." Je lui ai dit que des millions de personnes dans le monde pratiquaient le Falun Dafa. Il a dit qu’il voulait lire des livres de Dafa mais qu’il ne savait pas où les trouver. Je lui ai dit que Zhuan Falun avait été traduit dans plus de 40 langues et qu’il pouvait le télécharger depuis le site web. Je lui ai ensuite donné l’adresse du site web et lui ai dit comment percer le pare-feu internet. Je lui ai expliqué pourquoi les membres du Parti communiste chinois devaient démissionner. J’ai senti qu’il comprenait vraiment, alors je lui ai proposé de l’aider à démissionner. Il s’est exclamé joyeusement : " Oui ! Je veux en démissionner ! " J’étais vraiment content pour lui.


Je me sens tellement honoré d’être un pratiquant de Dafa pendant la période de rectification de Fa. Les gens que j’appelle me donnent des occasions de m’améliorer. Leur discours et leur comportement sont comme des miroirs reflétant mes insuffisances. Quand ils me maudissent, je vois ma compétitivité, ma jalousie, et ma haine ; quand ils répètent la propagande du Parti, je vois en moi la culture du Parti dont je dois me débarrasser.


Clarifier la vérité à tout le monde autour de nous
Je vis dans une petite ville et je suis des cours de langue dans une école locale. Les étudiants viennent de plusieurs pays ; la plupart sont des musulmans du Moyen-Orient. Bien que je ne puisse pas leur clarifier la vérité en détail, je leur donne des documents dans leur propre langue.


Nous avons souvent des discussions sur différents sujets tels que comment améliorer la santé physique et mentale, et j’évoque Falun Dafa. Dans mon cours de rédaction, j’ai écrit sur la beauté de Dafa et la brutalité de la persécution. J’ai également remis à mon professeur une copie des Neuf Commentaires sur le Parti Communiste.


Lors d’une discussion de groupe, j’ai raconté aux autres étudiants comment la pratique du Falun Dafa bénéficie au corps et à l’esprit. Ils voulaient apprendre les exercices. Tout le monde était intéressé, alors le professeur m’a demandé de l’enseigner à toute la classe. Un étudiant Russe a suggéré que nous pratiquions les exercices tous les jours. Le professeur et tous les étudiants ont accepté, alors à partir de ce moment-là, nous avons pratiqué une série d’exercices chaque jour.


Avant la cérémonie de remise des diplômes, la professeur m’a demandé si je pouvais chanter une chanson en Chinois lors de la cérémonie. Je n’ai pas complètement compris ce qu’elle a dit à cause de mon mauvais anglais. J’ai pensé que beaucoup d’étudiants chanteraient et que c’était une bonne occasion de clarifier la vérité, alors j’ai accepté sa sollicitation. Elle m’a demandé de lui envoyer la partition musicale pour qu’elle puisse jouer du piano pendant que je chantais. Elle a dit, " Puisque tu seras le seul à chanter à la cérémonie, nous devons beaucoup pratiquer. " Mon cœur s’est emballé quand j’ai entendu cela, mais il était trop tard pour dire non.


Je me sentais nerveux, je ne savais pas chanter. J’ai grandi pendant la révolution culturelle du PCC, alors je n’ai jamais pris de leçon de musique. J’ai pensé à abandonner, mais je savais que je ne devais pas. Toute l’école savait que je pratiquais le Falun Dafa. En tant que pratiquant, je dois tenir mes promesses. J’ai finalement choisi de chanter " Be Saved " (Sois sauvé).


Beaucoup d’étudiants et de membres du corps enseignant ont assisté à la cérémonie. Je savais qu’ils voulaient tous entendre la chanson de Dafa. La salle était remplie, et les gens étaient même debout dans l’allée. Quand mon tour de chanter est arrivé, j’étais calme. J’ai clairement senti que le Maître m’aidait. Le public a applaudi chaleureusement. Les professeurs qui me connaissaient m’ont serré dans leurs bras et m’ont félicité.


Je savais qu’ils étaient touchés par les paroles de la chanson de Dafa plutôt que par mon chant. J’ai remercié le Maître qui a permis à une personne qui n’avait jamais chanté auparavant d"offrir une bonne prestation.


Cette expérience m’a appris une leçon : aussi longtemps qu’un pratiquant marche sur un chemin juste avec un cœur altruiste et le souhait de sauver les gens, rien n’est impossible. Au cours de ce processus, j’ai éliminé la peur, l’orgueil, la recherche de la renommée, et la paresse.


2019 a été une année extraordinaire. Le Maître a dit :

    " Je peux vous le dire clairement, dans les premiers arrangements du Maître, la persécution devait se terminer cette année, (tout le monde applaudit chaleureusement) en comptant avant et après cela fait vingt ans." (Enseignement de Fa au Fahui de New York 2019)


Je sais que le temps est limité. Je chérirai le temps de bien faire les trois choses et de cultiver diligemment.


Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/3/9/183577.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.