Maître Li prend soin des vrais pratiquants

Je suis une retraitée de 53 ans qui a commencé la pratique de Falun Dafa en 2008. Je suis persuadée que si une personne pratique véritablement le Falun Dafa, il ou elle sera sous la protection du Maître.


Le Maître prend soin de moi
J’ai été informée fin 2017 que l’endroit où je vivais était sur le point d’être démoli à cause d’un plan de développement urbain. Nous devions acheter un autre endroit mais ne trouvions rien qui convienne. En Janvier 2018, mon cousin par alliance a invité un ami à dîner pour nous aider à trouver un endroit. Cet ami avait justement une propriété à louer. Il avait récemment acheté un autre appartement dans un immeuble avec un ascenseur dans le même quartier, il louait donc l’autre. Mon cousin savait que cet appartement était au quatrième étage dans un bon quartier du centre-ville, il a donc immédiatement accepté de l’acheter.


Mais peu de temps après, l’ami et sa femme ont quitté la ville quelques mois pour aller chez leur fille. À cette époque, les gens profitaient des démolitions à grande échelle et des déménagements dans la ville en augmentant secrètement les prix du marché immobilier. En même temps, des agents municipaux de la Démolition et Délocalisation sont venus nous rendre visite de nombreuses fois pour nous demander de partir. Je n’ai pas été perturbée par ce qui se passait. Je croyais que si les pratiquants étaient diligents dans leur cultivation, le Maître ferait de bons arrangements pour eux. J’ai continué à travailler sur les projets pour sauver les gens comme je le faisais auparavant.


Les vendeurs sont revenus en ville 3 mois plus tard, et mon cousin par alliance est directement retourné discuter du prix avec eux. Après quelques négociations, nous avons fixé un prix de 600 000 yuans pour un appartement de 134 mètres carrés. Cela incluait les taxes et autres dépenses. C’était sans aucun doute une bonne nouvelle.


Nous n’avions que 230 000 yuans en main à ce moment-là. Mais des connaissances et amis nous ont aidés à rassembler suffisamment d’argent pour l’acheter. La transaction a été effectuée en une journée seulement, et après quelques ajustements, nous emménagions. Juste après avoir emménagé, nous avons reçu une lettre disant que notre ancien immeuble allait être démoli.


La transition entre chacune des étapes était si parfaite. Tout le monde a dit que ma famille avait vraiment beaucoup de chance. Je savais que c’était grâce à la compassion de Maître qui prenait soin de moi, pour que je puisse me dévouer à valider le Fa sans inquiétudes.


Le Maître prend soin de chaque pratiquant. Depuis que mon mari travaille en dehors de la ville, je supervise les activités journalières de notre maison et j’organise bien les choses. Je me suis toujours rappelée que je ne peux pas mettre la charrue avant les bœufs. Je ne suis jamais à la traîne s’agissant de sauver des gens.


C’était une période particulière pour notre famille. Je devais chercher une maison, préparer et apporter ses repas à mon fils à près de vingt kilomètres de là les week-ends. Je devais aussi préparer et apporter ses repas à ma fille deux fois par jour. Bien que ma fille soit mariée, elle dirigeait son magasin elle-même et ne pouvait pas le quitter. En même temps j’étais responsable de distribuer des documents imprimés aux autres pratiquants pendant la journée et d’emballer les documents finis la nuit pour notre projet de Dafa. Le temps dont je disposais était vraiment restreint, et je souhaitais vraiment que les choses necessitant normalement deux minutes puissent être achevées en une.


J’avais toujours marché lentement avant de commencer à pratiquer Dafa. Maintenant je cours presque. Peu importe à quel point je suis débordée, je garde toujours des pensées droites et ne me plains jamais. Même si je ne dors que très peu, mon visage rayonne et je suis toujours très alerte et de bonne humeur.


En croyant à Dafa, mon mari progresse bien dans sa carrière
Depuis qu'il a été licencié de son travail en usine en 1999, mon mari a occupé un emploi temporaire loin de la maison. Son premier emploi était pour une entreprise de bois de sciage. Il a débuté en tant qu’employé de première ligne, puis il est devenu chef d’équipe. Après que je sois devenue pratiquante il é été promu superviseur. Je lui ai souvent dit : " Tes augmentations régulières de salaire sont le résultat de ta croyance en Dafa et de ton soutien à ma cultivation. Tu es béni par Dafa. " Il a lui-même déclaré devant nos proches "J’ai vraiment eu beaucoup de chance dans ma carrière. J’ai été béni parce que ma femme pratique le Falun Dafa. J’apprécie vraiment le Maître de Dafa. " Lorsqu’il rentre à la maison pour les vacances, il apporte des fruits qu’il place personnellement devant le portrait de Maître pour montrer sa gratitude.


Ces dix dernières années, il a changé plusieurs fois d’emploi au sein de la même industrie, étant promu à des postes de plus en plus élevés et obtenant des augmentations à chaque fois. Il est maintenant directeur. A la fin de l’année 2018, il a été présenté au PDG d’une entreprise de l’industrie forestière. Le PDG a apprécié ses compétences techniques et de management, mais plus encore son caractère honnête et loyal. Le PDG l’a embauché pour un salaire annuel de 240 000 yuans plus une subvention de 60 000 et un bonus annuel de 8%. Avec ce salaire, la dette qu’il nous restait de notre achat immobilier a été payée entièrement en l’espace de 6 mois en 2019.


Apprendre que notre maison allait être démolie, se reloger et acheter une nouvelle maison, la rénover et déménager pourrait être traumatisant pour n’importe qui. Mais cela ne nous a pris que quelques mois et tout s’est passé en douceur. Cela montre que les disciples de Dafa sont chanceux et que leurs familles sont aussi bénies.


Les proches font l’éloge de ma fille
Depuis que je suis devenue pratiquante, j'ai toujours surveillé ce que je dis et fais en accord avec les principes de Vérité, de Bonté et de Tolérance du Falun Dafa. Dans le monde d'aujourd'hui, les valeurs morales se détériorent de jour en jour, mais j'ai éduqué mes deux enfants selon les valeurs traditionnelles.


Ma fille est née dans les années 1990 et est maintenant étudiante en droit. Elle n’avait pas la langue dans sa poche et avait tendance à argumenter un point à mort. Je pensais qu’en tant qu’enfant de pratiquants, elle devrait se comporter correctement. Je lui disais souvent " Nous devons tolérer dans n’importe quel conflit. Ne pas argumenter. Tu devrais traiter les autres avec compassion. Même si tu ne cultives pas encore Dafa, tu devrais essayer d’être une bonne personne selon les principes d’Authenticité – Bonté – Tolérance. "


Avec ces rappels constants et une influence imperceptible, elle a beaucoup changé. Elle m’a dit une fois " Maman, mon plus grand changement est que je suis maintenant capable d’endurer. Je rencontre tout type de personnes dans le magasin. Peu importe à quel point ils sont malpolis envers moi, je suis capable de prendre la situation calmement. " Oui, ma fille est effectivement devenue polie, calme, gentille et prévenante.


La mère de mon beau fils est décédée et son père travaillait toute l’année en dehors de la maison. En 2016 alors que le mariage de ma fille approchait, personne de sa future belle-famille n’avait pris en charge quoique ce soit. Comme mon mari travaillait en dehors de la maison, le futur beau-père de ma fille est venu discuter des détails du mariage avec moi, par exemple combien de cadeaux il devait offrir à ma fille, quel type de meubles il fallait acheter, ce qu’il était nécessaire de préparer.


Dans la société d’aujourd’hui, la coutume veut que si quelqu’un marie sa fille, il peut facilement demander100 000 ou 200 000 yuans à sa future belle famille. Mais je suis une pratiquante et je ne peux pas suivre une telle coutume. Les disciples de Dafa doivent être exceptionnels. Je lui ai dit " Nous n’allons pas vous demander de cadeaux. Pour les meubles et les appareils, s’ils sont encore utilisables, n’achetez rien de neuf. Nous ne devrions pas contracter des dettes pour leur mariage, car cela affectera leur avenir. " En voyant mon point de vue, il a dit avec soulagement " Faisons-le à votre manière ! "


Le Maître nous a appris à penser aux autres d’abord. La famille de mon beau-fils n’était pas riche et il n’y avait pas de climatisation dans le salon de leur nouvelle maison. J'ai acheté un climatiseur tout neuf pour 10.000 yuans dans le cadre de la dot de ma fille. J'ai aussi préparé tout le linge de maison et j'ai donné à ma fille 100 000 yuans pour sa dot. Je lui ai dit qu'après leur mariage, elle devrait utiliser cet argent pour aider sa famille à rembourser leur hypothèque.


De plus j’ai géré de nombreuses tâches fastidieuses, de la réservation du lieu de réception, l’embauche d’une entreprise de mariage et le réaménagement de la nouvelle maison. J’ai couvert la majorité des dépenses plutôt que de dépendre de sa belle-famille. J’ai fait tout ce que j’ai pu. Mon beau fils et sa famille ont été surpris et satisfaits de tout ce que j’avais fait.


Ce qui a rendu ma belle-famille le plus heureuse était d’avoir une bonne belle-fille. Dans sa nouvelle famille, ma fille respecte les aînés. Elle est polie, gentille et excelle à comprendre et considérer les autres. Mon beau-fils et son père travaillent tous les deux en dehors de la ville toute l’année dans des endroits éloignés l’un de l’autre. Leur famille est souvent séparée donc ma fille les appelle souvent. Une fois, son beau père ne s’est pas senti bien, elle l’a aidé à descendre les 4 étages une marche après l’autre et l’a fait admettre à l’hôpital. Elle est restée à ses côtés lorsqu’il passait ses examens médicaux. Elle a tout organisé pour lui avant de retourner travailler. Son beau père a deux filles à lui, mais les deux travaillent en dehors de la ville. Elles ne reviennent que rarement pour le voir ou prendre soin de lui. Ma fille le traite si bien qu’il se sent plus proche d’elle que de ses deux filles.


Lorsque qu'il est question de ma fille, tous mes proches et amis en font l’éloge, en particulier mon beau-fils, qui est comptable. Il ne tarit pas d'éloges sur ma fille et me complimente sur l’éducation que je lui ai donnée. Il dit que des filles comme elle sont très rares aujourd’hui.


Tout cela provient du Falun Dafa et du Maître. Maître Li a dit : " Zhen-Shan-Ren est le seul critère pour juger si quelqu’un est bon ou mauvais "(Première Leçon, Zhuan Falun). En tant que disciple de Dafa, je dois tout ce que j’ai au fait d’avoir utilisé les principes de Dafa pour me cultiver et éduquer mes enfants.


Merci maître !


Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/1/4/182018.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.