Plus de 300 policiers mobilisés pour arrêter 18 pratiquants de Falun Gong

Plus de trois cents policiers de la ville de Zunhua, dans la province du Hebei ont été mobilisés pour arrêter les pratiquants de Falun Gong locaux le 6 juillet 2019.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Un chef de police a révélé qu'ils avaient plus de trente pratiquants sur leur liste à cibler et qu'ils avaient surveillé les téléphones portables des pratiquants pendant deux mois avant de faire le déplacement.


Il est confirmé que dix-huit pratiquants et trois des membres de leur famille qui ne pratiquent pas le Falun Gong ont été arrêtés le 6 juillet. Les arrestations ont eu lieu simultanément aux alentours de 3h00 du matin ce jour-là.


Sept des pratiquants arrêtés et les trois membres de leurs familles ont depuis été libérés. Les onze autres pratiquants auraient été convoqués à comparaître les 17, 19 et 23 décembre 2019 et le 13 janvier 2020.


On ne sait pas au juste si les 11 pratiquants ont été jugés ensemble ou séparément. Un autre pratiquant local, M. Zhang Yuming, qui a été arrêté le 2 juillet 2019, aurait plusieurs audiences prévues aux mêmes dates que certains des 11 pratiquants. Les détails des audiences prévues restent à examiner.


Noms des 18 pratiquants
Trois couples mariés figurent parmi les 18 pratiquants, dont M. Ma Kuo, 67 ans, et son épouse, Mme Wang Ruiling, 67 ans; M. Wang Kun, 43 ans, et son épouse, Mme Ji Huijun; Mme Sheng Jinling et son mari, M. Cai Zhihai.


Les 12 autres pratiquants comprenaient Mme Lin Xiuzhen, 63 ans, Mme Zhang Qin, la soixantaine, Mme Gao Jingru, la soixantaine, M. Wang Jian, la soixantaine, Mme Guo Shuhuan, Mme Lu Cuihua et Mme Tian Shuxue, environ 80 ans, Mme Gao Hongxia, Mme Guo Xudong, Mme Fu Yuhe, M. Chang Dengping et Mme Wang Suling.


Noms des trois membres de famille qui ne pratiquent pas le Falun Gong
Le mari de Mme Gao Hongxia, M. Sui Jinming, a échappé à l'arrestation et a été forcé de vivre loin de chez lui pour éviter la persécution. Leur fils, M. Sui Xin, a été détenu par la police pendant une journée.


Le mari de Mme Guo Xudong a également été arrêté avec elle et relâché plus tard dans la journée. Il a été battu par la police et avait des ecchymoses sur le corps.


La fille de M. Zhang Qin a filmé la police et leurs papiers d'identité pendant qu'ils fouillaient leur maison. La police a saisi son téléphone et effacer les vidéos. Elle a été amenée au commissariat et interrogée avant d'être libérée.


Statut actuel des 18 pratiquants arrêtés
La police a saccagé les 18 maisons des pratiquants et confisqué leurs ordinateurs, imprimantes, livres de Falun Gong et autres effets personnels. La police a pris une somme d'argent inconnue à M. Ma Kuo et à son épouse, Mme Wang Ruiling. La voiture du couple ainsi que celle de M. Wang Kun ont également été saisies.


Mme Tian Shuxue a été libérée sous caution après s’être vue extorquer 50 000 yuans. Six autres pratiquants, dont Mme Gao Hongxia, Mme Guo Xudong, Mme Fu Yuhe, M. Chang Dengping, Mme Ji Huijun et Mme Wang Suling, sont également rentrés chez eux peu de temps après les arrestations. On ne sait pas s'ils ont été libérés sous caution ou sans condition.


Les onze pratiquants restants ont été envoyés dans deux centres de détention, les hommes étant détenus au centre de détention de la ville de Zunhua et les femmes au centre de détention de la ville de Tangshan.


Persécution antérieure
La plupart des 11 pratiquants jugés ont été persécutés à plusieurs reprises pour leur foi au cours des 20 dernières années.


M. Wang Kun, un soudeur, a été arrêté à trois reprises pour sa foi. Il a été arrêté une première fois en 2002 pour avoir distribué des documents d'information sur le Falun Gong et a été condamné à un an au camp de travail forcé de Hehuakeng. Son ex-femme a divorcé en raison de la pression de la persécution.


M. Wang a de nouveau été arrêté en septembre 2009 et détenu pendant trois mois. Il a été condamné à payer 3 500 yuans pour ses repas. Sa deuxième épouse, Mme Ji Huijun, a également été détenue pendant trois jours.


Plus tard, M. Wang a de nouveau été arrêté après avoir été dénoncé pour avoir parlé aux gens du Falun Gong. Il s’est fait extorqué 13 500 yuans.


Mme Sheng Jinling, un médecin retraité, a été arrêtée quatre fois avant sa dernière arrestation, en juin 2007, novembre 2010, aout 2012 et mai 2015. Son domicile a été fouillé lors de son arrestation de 2012 et ses matériaux relatifs au Falun Gong confisqués.


M. Wang Jian a été précédemment arrêté six fois et détenu au camp de travail forcé de Kaiping en 2010. Il a subi des pertes financières se montant à 20 000 yuans.


Mme Wang Ruiling a été arrêtée le 10 mai 2011 et son domicile a été saccagé.


Mme Gao Jingru, qui travaille dans une cafétéria locale, a été arrêtée en 2010 et détenue au centre de détention de Zunhua après avoir été dénoncée par sa propre belle-fille, qui a été influencée par la propagande diabolisante du régime communiste contre le Falun Gong.


Mme Lin Xiuzhen, qui attribue au Falun Gong de lui avoir donné l'espoir de vivre après la mort de son fils de dix ans dans un accident de voiture en 1998, a été arrêtée en 1999 pour avoir fait appel pour le Falun Gong à Pékin. Elle a été détenue pendant 18 jours et s’est vue extorquer 3 000 yuans.


Mme Lin a été arrêtée et détenue à nouveau le 14 août 2016 après avoir été dénoncée pour avoir publié des informations sur le Falun Gong. Elle s’est vue extorquer1 000 yuans par Wang Aiqing, le chef du centre de détention.


Voir aussi en Chinois :
河北省遵化市国保警察近期恶行


Version anglaise :
More Than 300 Police Officers Mobilized to Arrest 18 Falun Gong Practitioners

Version chinoise :

河北遵化市12名法轮功学员面临非法庭审

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.