Les pratiquants d'Istanbul sensibilisent à la persécution lors de la semaine des droits de l'homme

Les pratiquants de Falun Dafa en Turquie ont marqué la semaine des droits de l’homme, la deuxième semaine de décembre, par une série d’activités à Istanbul. Une conférence de presse a été organisée devant le consulat chinois attirant l’attention sur la persécution en Chine, lors de laquelle les pratiquants ont fait la démonstration des exercices du Falun Dafa et recueilli des signatures pour aider à mettre fin à la persécution.


Exercices de groupe sur la place Besiktas à Istanbul, le 7 décembre 2019


Pratique des exercices sur une destination touristique
Les pratiquants se sont réunis le dimanche 1er décembre pour faire les exercices ensemble dans le parc Gulhane, une destination touristique populaire à Istanbul. Outre les habitants, des touristes turcs et étrangers, ont exprimé leur intérêt pour cette ancienne pratique spirituelle. En raison des lois locales interdisant les bannières ou les brochures sur le site, les pratiquants ont parlé avec les passants, dont beaucoup ont enregistré l'adresse du site Web de Dafa figurant sur les maillots des pratiquants.

Exercices de groupe au parc Gülhane, 1er décembre 2019


Une exposition de photos explicites
Le 7 décembre, les pratiquants ont fait la démonstration des exercices de Falun Dafa devant le monument de la démocratie de Beşiktaş, l'un des quartiers les plus populaires d'Istanbul, et ont également organisé une exposition de photos. Beaucoup de gens ont appris la persécution en Chine pendant la Semaine des droits de l'homme.


Plusieurs étudiants ont assisté à l'événement pour apprendre les exercices. D'autres personnes ont pris des vidéos et des photos à partager sur les réseaux sociaux. Certains ont demandé comment ils pouvaient apprendre et voulaient rejoindre les sites d'exercices. Un employé d'entreprise et un membre du club étudiant de l'université ont dit qu'ils voulaient inviter les pratiquants à présenter Dafa et ont obtenu les coordonnées des pratiquants.


Mekseliyna, diplômée du département de prothèse orthopédique et d'orthèses de l'université, vit actuellement à Istanbul. Elle a dit: "Je vais au site d'exercice et je participe à toutes les activités."


Mekseliyna a rencontré les pratiquants de Falun Dafa au Festival de la fleur d'oranger d'Adana il y a dix mois. Elle a déclaré: " Je suis tombée sur un événement très paisible au festival d'Adana. J'ai commencé à apprendre les exercices. J'ai appris que les principes de la pratique sont "Vérité-Bonté-Patience". Je pense au Falun Dafa depuis dix mois. Il y a eu de nombreux obstacles, mais je les ai surmontés et maintenant je suis ici. Falun Dafa est très bon."



Semra Cilara, une femme au foyer a dit: " J'ai vu les pratiquants de Falun Dafa lorsque votre page de médias sociaux est sortie. J'habite Trabzon. Je voulais vous rencontrer et vous parler quand je suis arrivée à Istanbul. Cette pratique a une énergie qui est si confortable et très belle. Je pense qu’elle aura plus d'effet lorsqu'elle sera pratiquér sérieusement."


Mehmet Bey, un colonel à la retraite a déclaré : " Lors de votre événement, j'ai vu et aimé les exercices de Falun Dafa. J'ai eu votre brochure. Je n'ai pas de problèmes de santé, mais je pense que j’irai beaucoup mieux si je faisais cette pratique. C'est très paisible. " M. Mehmet a reçu des informations sur le site d'exercice et a dit qu'il viendrait y participer.


Les pratiquants devant le consulat chinois à Istanbul le jour de la Journée des droits de l'homme

Démonstration des exercices devant le consulat chinois


Le jour de la Journée des droits de l'homme, le mardi 10 décembre, les pratiquants se sont rassemblés devant le consulat chinois d’Istanbul à à 9h00 pour une conférence de presse d'une heure. Ils ont distribué des documents d'information sur la persécution, ont fait la démonstration des exercices et ont envoyé des pensées droites, appelant à mettre fin à la persécution.


On peut lire sur l’affiche : "Le monde a besoin de Vérité, Bonté et Patience."


Pendant la manifestation, même les conducteurs se sont arrêtés et ont encouragé les pratiquants depuis leur véhicule. Certains qui savaient comment le gouvernement chinois persécute les groupes ethniques et leur propre citoyens ont fait des signes du pouce levé à l’intention des pratiquants.


Version anglaise :
Turkey: Practitioners in Istanbul Raise Awareness of the Persecution During Human Rights Week

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.