Présenter le Falun Gong dans le cadre d’une exposition à Helsinki

Les pratiquants de Falun Gong de Finlande ont participé à l’exposition ' I Love Me ' au centre de convention d’Helsinki, du 18 au 20 Octobre 2019. L’exposition mettait en exergue la beauté, la santé, la mode, les styles de vies …. De nombreux visiteurs ont assisté à l’événement.


Les pratiquants ont présenté les exercices et attiré l’attention sur la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois. De nombreuses personnes ont exprimé leur volonté d’aider à arrêter la persécution.


Durant l’évènement de 3 jours de nombreux visiteurs ont participé à des ateliers proposés par les pratiquants et apprid les cinq séries d’exercices du Falun Gong sur place.

Des gens apprennent l’exercice de méditation assise durant l’atelier.

Lorsque Auli a entendu que la raison principale pour laquelle le Parti communiste chinois (PCC) persécutait les pratiquants de Falun Gong était qu’ils dépassaient en nombre les membres du parti communiste chinois, elle a dit : " Je le crois. Le PCC est capable d’une telle chose. "


Des gens signent la pétition condamnant la persécution.
Des gens se sont arrêtés pour en apprendre plus à propos du Falun Gong.


Jan-Mikael a rencontré à l’expo une pratiquante qu’il connaissait depuis 15 ans. Il a dit : " Je souhaite signer la pétition pour vous aider. Je vois de nombreuses informations sur Internet et je me tiens informé à propos de la persécution. "

Jan-Mikael pris en photo avec une pratiquante.


Minna, la collègue d’une autre pratiquante, a été surprise de la rencontrer à l’exposition. Elle a dit, "J’aimerais que tu me montres comment pratiquer. "


Elle a regardé la bannière avec les mots " Authenticité, Bonté, Patience " les principes du Falun Gong, et a dit : "Nous avons besoin de cela. J’ai besoin de davantage de patience. "


En apprenant les faits de la persécution du PCC, elle était consternée. Elle a pris des informations et dit qu’elle allait les lire.


Tarja tenait le stand en face de celui des pratiquants. Elle a dit : " Je sais que le prélèvement d’organes à vif a bel et bien lieu. "


Elle s’est dite très touchée par les efforts désintéressés des pratiquants durant toutes ces années.


Elle a utilisé son téléphone portable pour prendre une photo et l’a posté sur ses réseaux sociaux. Elle a écrit : "Je suis vraiment heureuse d’avoir pu rencontrer des pratiquants de Falun Gong. Ils pratiquent la méditation. "

Tarja s’est fait prendre en photo avec une pratiquante


Miranda, une professeure, a dit qu’elle n’avait jamais entendu parler du Falun Gong auparavant. Lorsqu’elle a appris le prélèvement d’organes à vif par le PCC, elle a dit : " le PCC est sans aucun espoir. "


Elle a demandé de quelle manière elle pouvait aider. " Si nous n’achetons pas de produits faits en Chine, est ce que cela pourrait aider ? " Avant de partir Miranda a dit : " Merci beaucoup. Ce que vous faites est très important. "


Version en anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/10/30/180531.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.