Partager 'Authenticité-Bonté-Tolérance', le principe au coeur du Falun Gong, sur des sites emblématiques de Londres

Le 31 août, les pratiquants de Falun Gong européens rassemblés à Londres pour leur Conférence annuelle de partage d'expériences du Falun Dafa, ont participé à des activités dans le centre de Londres. La pratique a été présentée au public qui a aussi été sensibilisé aux vingt années de persécution du Falun Gong en Chine.


Ci-dessous des reportages sur plusieurs activités organisées à Trafalgar Square, devant le10 Downing Street, près du British Museum et à Leicester Square. Londoniens et visiteurs se sont arrêtés pour s’informer davantage à propos du Falun Gong et de la persécution toujours en cours en Chine. Beaucoup se sont dits choqués par la brutalité du régime chinois et ont signé des pétitions réclamant la fin des atrocités de violation des droits de l'homme.


 
Le 1er septembre 2019, méditation à Trafalgar Square.
 
 
Le 1er septembre 2019, pratique des exercices à l'extérieur du British Museum.


Soutien du public

 
Sur Trafalgar Square, des touristes signent la pétition demandant la fin de la persécution en Chine.


Mme Borget, une professionnelle de l'informatique, qui passait devant le 10 Downing Street s'est arrêtée pour discuter avec les pratiquants de Falun Gong. Elle a signé une pétition appelant à mettre fin à la persécution en Chine et déclaré que la répression, notamment le prélèvement forcé d'organes par le régime chinois sur des pratiquants de Falun Gong et d'autres prisonniers d'opinion, était éminemment préoccupante. "Merci beaucoup pour cette information, c’est une question très importante. " a-t-elle dit.


 
Un groupe d'étudiants italiens essaie les exercices.
 
Coner signe une pétition demandant au gouvernement britannique et à la société internationale d'aider à mettre fin à la tragédie en Chine.


Coner est un charpentier qui vient souvent à Londres. Impressionné par la méditation paisible des pratiquants de Falun Gong à Trafalgar Square, il a pris une photo avec son téléphone portable puis a signé une pétition pour montrer son soutien. Il a fait remarquer que de plus en plus de gens reconnaissent la brutalité du Parti communiste chinois (PCC) et a ajouté qu'il était essentiel de la dénoncer.


 
Les pratiquants de Falun Gong font les exercices à l'extérieur des bureaux du Premier ministre britannique, au 10 Downing Street.

Philip, du Liechtenstein, s'est dit choqué par les mauvais traitements subis par les pratiquants en Chine. Il a fait remarquer que les pratiquants veulent simplement mener une vie paisible et heureuse en suivant le principe Authenticité-Bonté-Tolérance. Il a dit en signant la pétition : « Mais ils ont été si cruellement traités. Je vous souhaite beaucoup de succès. »


Des Chinois apprennent les faits

Plusieurs chinois, touristes ou habitant Londres, ont discuté avec les pratiquants. Deux hommes, qui venaient de Chine mais travaillaient en Grande-Bretagne, se sont joints aux pratiquants pour faire les exercices. L'un d'eux a appris la méditation assise tandis que l'autre, au prénom de Li, prenait des photos. Un pratiquant leur a expliqué comment le PCC a fait du mal à des Chinois innocents tout au long de ses nombreuses campagnes politiques, y compris la répression actuelle du Falun Gong. M. Li a accepté de renoncer à son adhésion aux Jeunes Pionniers - l'une des organisations pour la jeunesse du PCC - alors que son compagnon a déclaré l'avoir déjà fait.


Shao, un propriétaire de magasin, a dit qu'il avait entendu parler de la persécution en Chine, mais qu'il n'en savait pas grand-chose. Un pratiquant a longuement discuté avec lui et lui a expliqué les tortures brutales infligées aux pratiquants en raison de leur croyance, y compris être tués dans le but de prélever leurs organes de force. Le pratiquant a dit à Shao que le PCC est condamné à cause de ses mauvaises actions, et que les membres du Parti devront également faire face aux conséquences. Shao a acquiescé d'un signe de tête puis a accepté de renoncer à ses adhésions à la Ligue des Jeunes Pionniers et à la Ligue de la Jeunesse communiste.


 

Un groupe de jeunes Chinois parle du Falun Gong avec des pratiquants.
Devant le siège du gouvernement britannique au 10 Downing Street, un groupe de jeunes touristes chinois a été accueilli par deux pratiquants occidentaux. Les jeunes hommes ont écouté attentivement les pratiquants expliquer les bienfaits du Falun Gong et la nature de la persécution perpétrée par le PCC. Puis ils ont lu l’information affichée à propos du Falun Gong. Avant de partir, ils ont souri et remercié les pratiquants. Plusieurs d'entre eux ont acquiescé lorsqu'on leur a demandé s'ils allaient démissionner du régime communiste chinois.


Deux Chinoises sont restées longtemps à Trafalgar Square pour regarder les pratiquants faire les exercices. L'une d'elles a dit qu'elle avait été attirée par la scène, car elle n'avait jamais rien vu de tel auparavant. Un pratiquant leur a parlé de la réalité derrière une partie de la propagande diffamatoire sur le Falun Gong diffusée par le PCC et leur a également dit comment contourner le pare-feu de la Chine pour accéder à l'information à l’étranger. Les femmes ont lu les documents donnés par le pratiquant et ont dit qu'elles téléchargeraient le logiciel pour accéder à l'information non censurée.


Fu, qui travaille en Grande-Bretagne, s'est également attardé à Trafalgar Square pendant un long moment. Il a d'abord regardé le groupe qui méditait, puis a écouté la prestation du Tian Guo Marching Band. Il avait lu le Zhuan Falun, l'enseignement principal du Falun Gong, et a posé plusieurs questions. Il a dit : " Pour autant que je sache, les pratiquants sont des gens gentils et pacifiques. Et j'apprécie d’ être ici. "


Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/9/4/179170.htm


Version chinoise


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.