Présenter le Falun Gong dans le centre de Bruxelles : " Vous ne vous battez pas pour vous-mêmes mais pour l’humanité "

Les pratiquants de Falun Gong en Belgique ont organisé, le samedi 17 août 2019, des activités dans le centre de Bruxelles. Ils ont présenté la pratique et sensibilisé le public à la persécution en cours en Chine. De nombreux passants se sont arrêtés pour regarder la démonstration des exercices du Falun Gong, ont lu l’information affichée et ont posé des questions sur la persécution. Un certain nombre a exprimé sa gratitude et son soutien aux efforts des pratiquants pour dénoncer la persécution inhumaine et y mettre fin.

 
Des passants au coeur de Bruxelles signent la pétition condamnant le prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.
 
.
 
Les pratiquants répondent aux questions à propos du Falun Gong

Remercier les pratiquants de se battre pour l'humanité

Thomson et son épouse ont signé la pétition s'opposant au prélèvement d'organes par le régime chinois avec l'aval de l’Etat,sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants. Il avait appris la persécution en ayant assisté à des événements similaires à Bruxelles et Washington DC. Il avait également assisté à une représentation de Shen Yun à Paris dans laquelle une scène de danse évoquait la persécution du Falun Gong. Il a dit que la représentation de Shen Yun lui avait laissé une impression durable de la paisible pratique de méditation.


Il a dit que cela lui brisait le cœur d'entendre parler des vingt ans répression du Falun Gong en Chine. Il sentait que contrairement aux autres prisonniers arrêtés pour avoir commis des crimes, les pratiquants de Falun Gong sont de bonnes personnes et ne devraient pas être emprisonnés. Il s'est dit préoccupé par le sort des citoyens chinois, estimant que le régime communiste pourrait utiliser des moyens brutaux pour écraser quiconque s’opposant à eux. Il a remercié les pratiquants de Falun Gong pour leurs efforts persistants de résistance à la persécution. "Vous ne vous battez pas pour vous-même. Vous vous battez pour l'humanité." les a-t-il félicités.


Voix de soutien du public

Valentina est originaire d'Ukraine, un ancien pays communiste. Elle croit que le régime communiste est tout à fait capable de prélever des organes sur des pratiquants de Falun Gong et de les vendre à des fins lucratives. Elle a signé la pétition pour faire cesser cette atrocité.


Une Belge d'âge moyen s'est approchée d'un pratiquant pour en apprendre davantage sur le Falun Gong. Lorsqu'elle a été informée de la brutale persécution en Chine, elle a demandé ce qu'elle pouvait faire pour aider à y mettre fin. Elle a signé la pétition en guise de soutien et a dit : "Les gens devraient en savoir plus sur ce qui se passe dans le monde." Avant de partir, elle a accepté des documents d'information sur la discipline corps/esprit et la persécution.


Mehgi a parcouru les documents sur la table du Falun Gong. Il a signé la pétition pour faire cesser le prélèvement forcé d'organes. Puis il a raconté qu'il avait eu une grave maladie d'estomac il y a quatre ans et avait appris les exercices du Falun Gong à Bruxelles. Il a dit qu'il se sentait bien en faisant les exercices, mais qu'à l’époque, il avait été incapable de continuer à pratiquer le Falun Gong. Il est depuis guéri de sa maladie et veut reprendre la pratique.


Version anglaise :
Belgium: Introducing Falun Gong in Downtown Brussels

Version chinoise :
在比利时布鲁塞尔市中心介绍法轮功(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.