Un rassemblement, un défilé et une veillée aux chandelles à Paris ont marqué 20 ans de résistance pacifique à la persécution du régime chinois

Les 19 et 20 juillet 2019, les pratiquants de Falun Gong de Paris ont organisé des activités commémorant 20 ans de résistance pacifique à la persécution du Parti communiste chinois (PCC). À cette occasion, les membres de l'Assemblée nationale Françoise Hostalier et Éric Alauzet et la sénatrice Sylvie Vermeillet ont envoyé des lettres exprimant leur soutien.


Rassemblement devant l'ambassade de Chine

Un rassemblement devant l'ambassade de Chine l'après-midi du 19 juillet a marqué le début des activités du week-end.


 
 
Manifestation devant l'ambassade de Chine pour sensibiliser le public à 20 ans de persécution du Falun Gong par le PCC

 
Le président de l'Association française de Falun Dafa, M. Tang Hanlong, a pris la parole au rassemblement


M. Tang Hanlong, président de l'Association française de Falun Dafa, a déclaré lors du rassemblement: "Le régime du Parti communiste chinois a calomnié le Falun Gong et emprisonné, torturé et soumis au lavage de cerveau forcé ses pratiquants. Si 4 326 décès ont, selon nos sources été confirmés, on estime toutefois ce nombre très inférieur au nombre réel de décès, compte tenu de la censure de l’information.


" C’est la peur du Parti communiste face à la popularité du Falun Gong qui a déclenché la persécution et sa litanie d’atrocités, bien que le Falun Gong soit une discipline traditionnelle guidée par le principe Authenticité-Bonté-Patience." M. Tang a appelé le président Macron à évoquer les violations des droits de l’homme lors de ses rencontres avec les dirigeants chinois.


Un défilé et un rassemblement en plein cœur de Paris

Un défilé de plus d’un millier de pratiquants de Falun Gong à travers Paris, le 20 juillet, a appelé à la fin de la persécution. L’ensemble Tian Guo Marching Band marchait en tête, suivi d’une danse du dragon, de bannières véhiculant des messages pour la fin de la persécution et rappelant les valeurs du Falun Gong, de jeunes femmes costumées en fées célestes, d'une dynamique équipe de tambours de taille et d’une démonstration des exercices.


Après être passé par les principales artères des quartiers chinois, la procession est passée par les quartiers les plus fréquentés de Paris et les principales attractions touristiques pour finalement s’achever sur la place du Louvre.

 
 
 
 
Le défilé arrive place du Louvre


 
Dr. Harold King, la personne de contact pour Médecins contre le prélèvement forcé d'organes (DAFOH) en France, a pris la parole lors du rassemblement.

Dr. Harold King, la personne de contact de Médecins contre le prélèvement forcé d'organes (DAFOH) en France, a déclaré dans son discours que les pratiquants de Falun Gong étaient une source importante d'organes pour l’industrie des greffes chinoise et le plus grand groupe de victimes de prélèvements forcés d'organes en Chine. Il a exprimé son admiration pour l’engagement pacifique à long terme des pratiquants de Falun Gong pour dénoncer ces crimes.

 
Mme Marie-Françoise Lamperti, présidente de l’Association Agir pour les Droits de l’homme a exprimé son soutien au Falun Gong lors du rassemblement.


Mme Marie-Françoise Lamperti, présidente de l’Association Agir pour les Droits de l’homme a mentionné " les vertus tout aussi admirables que courageuses" des pratiquants de Falun Gong. Assistant au défilé et au rassemblement, elle a trouvé le fait de " voir cette unité, extrêmement émouvant et la manifestation concrète de la solidarité " et a dit que c’était aussi sa raison d’être là.


Soutien des politiques français

 


Françoise Hostalier, membre de l'Assemblée nationale, écrivait dans sa lettre de soutien : "Ce triste jour marque 20 ans de répression brutale et totalement injustifiée de votre pratique. Je regrette de ne pouvoir être physiquement parmi vous pour commémorer cet anniversaire. Cela marque 20 ans d'emprisonnement arbitraire, 20 ans de torture, 20 ans en Chine, où tous ceux qui ont refusé d'abandonner leurs convictions sont devenus des parias de la société et ont été privés de leur droit de vivre.


"Cependant, vous ne croyez qu’au principe universel, résumé dans les trois mots: Vérité, Bonté, Patience.


"Le Parlement européen a condamné à deux reprises ce trafic d'organes humains, en 2013 et en 2016. La France promeut, dans ses lois de bioéthique, la liberté du libre don d'organes. Elle ne peut donc accepter le commerce international de greffes d'organes au prix de vies humaines et dont les Français seraient sans le savoir clients.


"Chers amis, vous n'avez jamais répondu à la violence par la violence. En tant qu'élue de la République française, je suis fière de la représenter et de faire valoir ses valeurs. Je voudrais dire 'Bravo !' L’histoire prouvera que vous avez raison et vous récompensera, car vous proposez un modèle de résilience et de pacifisme. Je vous apporte tout mon soutien et je conclus en vous disant, comme vos manifestants pacifiques arrêtés sur la place Tiananmen, l’ont déclaré: "Falun Dafa est bon ! "


 
La sénatrice Sylvie Vermeillet du Jura a écrit aux pratiquants: "Vous marchez pour lever le voile d’ombre d'un régime qui occulte la liberté démocratique des pensées."


La sénatrice Sylvie Vermeillet du Jura a écrit: "Aujourd'hui à Paris, vous marchez pour rappeler le combat pacifique et éternel de la jeunesse chinoise. Vous marchez pour lever le voile d’ombre d'un régime qui occulte la liberté démocratique des pensées. Dans ce combat pour les droits de l’homme, contre la marchandisation des corps et pour la préservation des liberté vous avez tout mon soutien.


"Avec nombre de mes collègues parlementaires, nous aurons toujours à cœur d’œuvrer pour que la France condamne, dans la droite ligne de l’union européenne, l’horreur des prélèvements d'organes non consentis ainsi que toutes les opérations de dénigrement et de répression menées par un régime politique sur des minorités d’opinion et de vie."


Dans sa lettre de soutien au rassemblement pour exprimer sa solidarité avec les pratiquants de Falun Gong, le membre de l'Assemblée nationale, Éric Alauzet, a écrit: "Dans toute la Chine, un système de prélèvement forcé d'organes rapporte l'équivalent de milliards d'euros chaque année et coûte la vie à des dizaines de milliers de personnes. "


"La France, patrie des droits de l'homme, doit s'aligner sur l'UE qui a condamné ces pratiques par une résolution de 2013 et plus récemment par la déclaration écrite WD48 ... L'Union européenne demande également à ses Etats membres de soulever le problème des prélèvements d'organes en Chine, leur recommandant de condamner publiquement l'abus de greffe d'organes en Chine et leur demandant de poursuivre en justice ceux qui participent à ces pratiques."


Soutien du public


De nombreuses personnes ont assisté aux activités et ont exprimé leur soutien.

 
Lucky Jacob (à droite) et Laure Jacob condamnent la persécution. Lucky a dit : le Falun Gong appartient au peuple chinois.

Lucky a déclaré : "Je suis très touché par le défilé. Cette pratique appartient au peuple chinois. Je soutiens les victimes de la persécution. Elle doit être exposée! "


Laure a dit : "Vérité-Bonté-Patience c’est la culture du peuple chinois. Même si la persécution est terrible, elle ne peut empêcher les gens de faire ce choix. C'est comme ça que les choses devraient être. Nous avons la chance d'en être témoin. Le défilé est une belle façon de présenter vos idées. "

 
Pauline Lieunard et son ami soutiennent les efforts du Falun Gong pour mettre fin à la persécution.


Pauline, chef de projet à Paris, a déclaré: "C'est incroyable nous n’étions absolument pas au courant de la persécution en Chine. Nous devrions en savoir plus à ce sujet. Nous vous soutenons. Nous sommes avec vous ! "


 
De nouveaux pratiquants José (à gauche), Pierre (au milieu) et Sébastien ont partagé les changements positifs qu'ils ont expérimentés en pratiquant le Falun Gong.

Veillée aux chandelles

Le 20 juillet au soir, les pratiquants de Falun Gong ont organisé une veillée aux chandelles sur la Place des libertés et des droits de l'homme. Ils ont honoré la mémoire de leurs compagnons de pratique morts sous la persécution.


 
Les pratiquants ont organisé une veillée aux chandelles sur la Place des libertés et des droits de l'homme pour commémorer leurs compagnons de pratique décédés sous la persécution.
 
 
Après avoir appris la persécution, les touristes signent une pétition appelant à y mettre fin.


 
Liu Yumei tient la photo de sa sœur Liu Yueqing, morte à l'âge de 40 ans suite à la torture.


La sœur de la pratiquante Mme Liu Yumei, Liu Yueqing, a été soumise à une extrême torture, notamment celle du banc du tigre et soumise à des décharges de matraques électriques, juste pour avoir fait appel en faveur du Falun Gong à Beijing. Elle est morte de la persécution dans un camp de travaux forcés à l’age de 40 ans. Yumei a elle-même a été torturée de 30 manières différentes lorsqu'elle était en Chine. Elle a été libérée pour raisons médicales alors qu'elle était sur le point de mourir et a réussi à s'échapper à l’étranger.


Beaucoup de gens étaient en colère et bouleversés en apprenant la persécution. Certains ont demandé: "C'est grave. Pourquoi cela n'a-t-il pas été rapporté à la télévision?" D'autres personnes se sont enquises de la façon dont elles pourraient aider.


Voir les reportages en chinois:
http://www.minghui.org/mh/articles/2019/7/21/巴黎中使馆前反迫害-法国议员支持(图)-390338.html
http://www.minghui.org/mh/articles/2019/7/24/巴黎反迫害二十周年集会游行-各界支持(图)-390517.html
http://www.minghui.org/mh/articles/2019/7/24/巴黎反迫害二十周年集会游行-各界支持(图)-390517.html


Version anglaise :
Rally, Parade and Candlelight Vigil in Paris Mark 20 Years of Persecution


Version chinoise :
反迫害二十年-有缘人相继走入法轮功修炼(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.