Une récolte exceptionnelle sur des terres dont personne ne voulait

 


Après avoir perdu mon travail en 2000, pour n'avoir pas renoncé à ma foi en Falun Dafa, un ami à moi qui était directeur d’un centre de recherche agricole, m’a demandé si je souhaitais m’occuper de 0,16 acres de terres non cultivées et de 10 acres d’arbres fruitiers qui n’intéressaient personne à l’institut.


Il m’a dit que tout ce qui pousserait sur ces terres m’appartiendrait et que je devrais juste lui verser 2000 yuans chaque année. Toutefois, je n’aurais rien à lui verser si rien ne poussait.


Je n’avais jamais travaillé dans une ferme, sans parler de prendre soin d’arbres fruitiers, mais n’ayant pas d’autres options, j’ai relevé le défi.


Le jour suivant je me suis rendue dans le champ. Il était couvert de boue séchée provenant de la route en construction juste à côté. Le sol était vraiment dur et j’ai trouvé presque impossible de l’ameublir.


C’était déjà la mi-Juin, les fermes alentours se portaient bien, et certaines avaient déjà produit des légumes nouveaux.


Les arbres fruitiers avaient encore plus mauvaise allure. La plupart semblaient à moitié morts, les feuilles étaient couvertes de saleté, les racines exposées, et racines et écorces étaient rongées par les rats.


Croire que le Maître prendrait soin de tout

J’ai rapidement commencé à travailler dans le champ. J’ai retiré la boue séchée et semé des graines de melon. J’ai aussi planté des légumes près des arbres fruitiers, choux, pommes de terre, concombres et haricots verts.


Je venais tous les jours dans le champ tôt le matin avec mon enceinte. Je commençais par faire les exercices de Falun Dafa, et tout en écoutant les conférences du Maître, je travaillais toute la journée dans le champ.


Mon mari ne croyait pas que cette terre nue puisse produire quoique ce soit. Il objectait au fait que j’aille au champ tous les jours. Je ne l’ai pas écouté et j’ai continué mon travail agricole.


Un mois plus tard, les fruits des autres fermiers étaient mûrs et prêts à être vendus alors que les miens commençaient à peine à mûrir. Les pruniers commençaient à produire des fruits mais ils étaient vraiment petits. Je me rappelais à moi-même de ne pas être affectée – juste de continuer à faire ce que je devais faire, et que le Maître prendrait soin du reste.


Faire l’expérience du Pouvoir de Dafa

Lorsque les fruits des autres fermiers étaient vendus, mes prunes ont commencé à mûrir en peu de temps. Elles étaient très grosses, noires, brillantes et sucrées. J’ai donné aux passants l’accès à mon verger, les laissant cueillir les fruits eux-mêmes et me payer à la livre.


La culture du melon cantaloup a produit des melons très sucrés et juteux.


J’ai donné au directeur qui m’avait donné la terre, une boîte remplie de melons. Il était impressionné et a dit qu’il n’avait jamais goûté d’aussi bons melons depuis des années.


Il a recommandé mes melons aux administrateurs du Centre de Ressources Central des Fruits. Je leur ai vendu 25 boîtes de melons, chaque boîte pesant 66 livres. Je leur ai fait payer 50 yuans par boîte, trois fois le prix des melons normaux sur le marché.


Ce directeur était vraiment enthousiasmé et a dit, " Cette terre aride dont personne ne voulait a un rendement aussi étonnant sous vos soins ! "


Cette saison j’ai gagné plus de 10 000 yuans. J’ai aussi commencé à cultiver diverses sortes de légumes.


Ma vie était de nouveau sur la bonne voie.


Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/6/29/178260.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.