Sensibiliser les touristes visitant le Tittisee en forêt noire, à propos des 20 ans de persécution du Falun Gong en Chine

Le 4 mai 2019, les pratiquants de Falun Gong sont allés à la rencontre des touristes, notamment Chinois, aux abords du lac Titisee en Forêt-Noire, en Allemagne. Ils leur ont expliqué le sérieux de 20 ans de persécution de la discipline spirituelle et de ses valeurs par le régime chinois.


Les températures étaient glaciales ce jour-là, et il a neigé l'après-midi. Bien que les cars de touristes étaient moins nombreux, les groupes se sont néanmoins succédés, dont cinq ou six venant de Chine.

 
Des pratiquants sensibilisent à la persécution au lac Titisee, en Forêt-Noire, en Allemagne, par une journée neigeuse le 4 mai 2019.
 
 
 
Les passants s’informent à propos du Falun Gong au Lac Titisee, dans la Forêt noire, en Allemagne.


Plusieurs touristes chinois respiraient l'air frais de l'Allemagne lors de leur visite de ce lieu pittoresque sous la neige. Lorsqu'un pratiquant de Falun Gong a mentionné la démission du PCC et de ses organisations affiliées, l'un d'eux a dit : "Nous sommes patriotes et ne faisons pas de politique.


À quoi le pratiquant a déclaré : "Etre patriote, c'est bien, mais le patriotisme n'équivaut pas à aimer le Parti ! Le PCC a ruiné les grands fleuves et montagnes de Chine. Il a tué plus de 80 millions de Chinois innocents.


"Le Parti a persécuté le Falun Gong au cours des 20 dernières années et prélève même les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant. Si vous êtes patriote, vous vous opposerez certainement au PCC et résisterez à sa politique maléfique.


"Les gens doivent choisir entre le juste et le faux, le bien et le mal. Pendant longtemps, le PCC a délibérément confondu les concepts de Chine et de Parti pour tromper le peuple et renforcer son contrôle."


Si quitter le Parti, c'est s'engager en politique, s'y joindre, l''est aussi ", a-t-il poursuivi. La différence, c'est qu'au moment où vous avez adhéré au PCC, vous êtes devenu un de ses membres. Maintenant, nous vous conseillons de démissionner et de ne pas être son complice. Démissionner c'et assurer votre avenir. Cela vous importe-t-il ?"


À ce moment-là, ces touristes chinois ont pris les documents de clarification des faits. Ils ont dit qu'ils allaient attentivement examiner l'information à leur retour à l'hôtel. L'un d'eux a dit qu'il démissionnerait sur le site Web d'Epoch Times.

 
Un visiteur de Karlsruhe feuillette le livre Zhuan Falun et l'achète.


M. Bley, de Karlsruhe (Allemagne), avait déjà rencontré des pratiquants de Falun Gong et été informé de la persécution du PCC. Il a vu le stand du Falun Gong dans la Forêt Noire et est venu directement signer la pétition contre la persécution du PCC.

Puis il a souri et a dit : "J'ai signé. Peut-être que je ne pourrai plus aller en Chine à l'avenir. Mais je dois néanmoins le faire. J'espère qu'un jour, le peuple chinois pourra également jouir de la liberté. Tout le monde a besoin de liberté."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.