Activités de sensibilisation dans les collectivités chinoises des villes côtières du nord-est du Brésil

La côte nord-est du Brésil a la deuxième plus grande population du pays, une longue histoire et une culture diverse. Pour clarifier la vérité à propos de Dafa aux Chinois de la région, un pratiquant de Falun Dafa (également appelé Falun Gong) s'est rendu dans plusieurs villes en novembre 2018.

Sur son parcours, il a rencontré de nombreux Chinois, la majorité ont accepté les faits fondamentaux du Falun Dafa et ont été d’accord pour quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations de jeunesse.


Joao Pessoa

Apprendre la vérité sur Dafa


Fondée en 1585, Joao Pessoa est la capitale de l'État de Paraiba. La population chinoise réside principalement autour du lac Lagoa, situé au centre de la ville.


Un jeune commerçant chinois a écouté les informations de base à propos du Falun Dafa. Il a dit n’avoir guère écouté la propagande contre Falun Dafa pendant ses études en Chine. Il s'inquiétait de l'avenir de la Chine, étant donné la corruption régnant parmi les fonctionnaires .


Son interlocuteur lui a montré comment le régime communiste était à l’origine de la corruption, refusant d’accepter les croyances justes et lavant le cerveau du peuple chinois. Ayant amené les citoyens chinois à ne plus croire dans le principe de rétributions pour les bonnes ou les mauvaises actions. Une fois que le niveau moral d’une société s’effrondre, il devient plus difficile de mener une vie harmonieuse.


Le jeune homme était d'accord se sentant proche du principe de Zhen-Shan-Ren (Véracité-Bonté-Patience) guidant la pratique du Falun Dafa.


"Je n'ai jamais entendu mentionner ces principes à l'école, a-t-il dit. "Que tout le monde devienne une bonne personne serait salutaire pour la Chine."


Le pratiquant lui a suggéré de lire Zhuan Falun, disponible gratuitement en ligne, qui l’aiderait à développer la sagesse et à apprendre le principe d’être une bonne personne.


Il a quitté la Ligue de la jeunesse chinoise, une organisation du PCC, et a remercié le pratiquant.


Avant que tous deux ne se séparent, le jeune homme a déclaré : "discuter avec vous a donné tout son sens à cette journée. Je suis plus heureux à présent. Je souhaite que vous puissiez revenir souvent."


Un chinois d’âge moyen, propriétaire d’un autre magasin a dit aimer le principe de Zhen-Shan-Ren, et a accepté de démissionner des Jeunes pionniers, une organisation de jeunesse contrôlée par le PCC.


Disposer des panneaux d’information et faire la démonstration des exercices de Dafa

La promenade côtière dans la ville n'est ouverte aux piétons que de 5 h à 8 h du matin. Beaucoup de gens s'y rendent pour leurs exercices matinaux.


Un matin, le pratiquant a disposé des panneaux présentant Dafa et a fait la démonstration des exercices. Maria était l'une des nombreux passants qui ont souhaité apprendre les exercices.


Après avoir appris la première série, elle a remarqué des changements positifs. "Mon bras était souvent douloureux et le muscle s'endurcissait. Je me sens plus détendue à présent. Pouvez-vous revenir enseigner le soir ?" a-t-elle demandé.


Elle est revenue le soir avec son jeune frère, sa belle-sœur et sa sœur. D'autres passants se sont joints à la séance et ont appris les quatre séries d'exercices. Le frère de Maria a également enregistré la séance en vidéo sur son téléphone afin de pouvoir regarder de nouveau les mouvements plus tard.


Maria a été étonnée de la vertu curative du Falun Dafa, et a partagé qu'elle se sentait beaucoup mieux physiquement et mentalement. La famille prévoit de continuer à pratiquer les exercices à l'avenir.

 
Enseigner l’exercice de méditation assise du Falun Dafa sur une plage à Joao Pessoa.


Recife

Recife est la capitale de l'État du Pernambouc, ainsi qu'un port important dans le nord-est du Brésil. De nombreux magasins chinois sont situés le long de l'avenue Boa Vista et sur l'île Santo Antonio.


Le pratiquant a salué un jeune commerçant chinois qui se tenait devant son magasin et lui a demandé la permission de parler du Falun Dafa. Le jeune homme a dit oui. Mais au bout d'un moment, il s'est inquiété et a dit : "Parler de ce sujet est illégal. Des hommes de l'ambassade de Chine viendront vous arrêter."


Le pratiquant a souri et a dit : "Pas d’inquiétudes jeune homme. Il y a des lois dans chaque pays. Au Brésil, la Constitution protège la liberté d'expression et la liberté de croyance. Les hommes de l'ambassade de Chine doivent aussi obéir à la loi."


Il a poursuivi en disant que la constitution chinoise garantissait également la liberté de croyance et la liberté d'expression, mais Jiang Zemin, l'ancien chef du régime communiste, jaloux de la popularité du Falun Gong a violé les lois existantes en le persécutant .


Abordant le sujet de l'incident d'auto-immolation sur la place Tiananmen, mis en scène par le régime pour inciter à la haine contre Falun Dafa, le pratiquant a demandé : "Avez-vous jamais vu des policiers patrouiller sur la place Tiananmen avec un extincteur sur le dos ? Comment pourrait-ce ne pas avoir été mise en scène ?"


Le jeune homme s’est détendu mais ne pouvait pas croire qu'il puisse exister des êtres divins tels qu’un Bouddha ou un dieu. Il a finalement quitté le Parti communiste.


Un homme travaillant dans la restauration rapide a dit que sa famille venait de la province du Guangdong et que les gens de cette région croyaient aux bouddhas.


"Je crois que l’on récolte ce qu’on sème ", a-t-il dit. "C'est vraiment mauvais que le PCC persécute des gens de bien qui ont une croyance. Je crois que la vérité sera tôt ou tard révélée." Il a accepté de quitter les Jeunes Pionniers.


Présenter Dafa

 
Distribuer des dépliants de Falun Dafa à Recife, Brésil.
 
Deux jeunes gens conduisant des jet boats de location apprennent les exercices du Falun Dafa
 
Vivalto, un enseignant lit un dépliant de Falun Dafa.


Salvador

Salvador est la capitale de l'État de Bahia, un port important, ainsi que la capitale du Brésil pendant 200 ans.


La plupart des magasins chinois sont situés le long de l'avenue Sete de Setembro et de deux rues parallèles. La propriétaire d'un petit restaurant est une jeune femme qui a aimé le principes Zhen-Shan-Ren de Dafa. Elle a quitté les Jeunes Pionniers.


Voyant le pratiquant transpirer, elle est allée chercher une bouteille d'eau et lui a dit : "Il fait chaud aujourd'hui, asseyez-vous et buvez un peu d'eau".


 
Enseigner les exercices de Falun Dafa dans un parc à Salvador .


La propriétaire d'un magasin de vêtements était assise avec une expression douloureuse. J'ai entendu parler de Falun Dafa en Chine, mais je n'y ai pas prêté beaucoup d'attention. J'ai seulement entendu dire que c'était interdit par le gouvernement chinois."a-t-elle déclaré d’emblée.


Le pratiquant lui a clarifié les faits en lui parlant de la puissance de Dafa éprouvée par de nombreuses personnes.


Elle a alors demandé : "Comment puis-je apprendre les exercices du Falun Dafa ? Regarde-moi, toutes mes articulations me font mal." Elle lui a montré les articulations rouges et enflées de ses doigts.


"Le rhumatisme est très difficile à guérir lui a dit le pratiquant. "Mais beaucoup de gens qui ont pratiqué les exercices avec diligence et ont lu les livres Dafa, se sont remis de leurs maladies graves. Pourquoi n'essaieriez-vous pas ?"


L'expression de la dame s’est éclairée. Elle a dit : "C'est vraiment une bonne nouvelle. Je vais lire le livre en ligne. Je n'ai que 40 ans mais je ne peux plus travailler (à cause des rhumatismes). Si je me rétablis, je ferai connaître Falun Dafa à plus de gens."


"C'est une bonne idée » l’a encouragé le pratiquant, mais Falun Dafa n'est pas seulement pour se remettre d'une maladie, il élève la moralité des gens pour qu'ils deviennent de bonnes personnes."


La femme a dit qu'être une bonne personne était l'un des espoirs de sa vie et elle a accepté de quitter les Jeunes Pionniers chinois.


Outreach Activities Held in Chinese Communities in Brazil's Northeast Coastal Cities

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.