Des visiteurs se familiarisent avec le Falun Gong à la semaine d’Almedalen, en Suède

La semaine d'Almedalen, également connue sous le nom de " Semaine de la politique " - le plus important forum politique annuel en Suède - s'est tenu sur l'île de Gotland du 1er au 8 juillet.


Alors que visiteurs et citoyens locaux rencontraient et se mêlaient aux représentants politiques locaux et nationaux, ils ont aussi rencontré des pratiquants de Falun Gong faisant des démonstrations des exercices méditatifs et sensibilisant à la persécution du Falun Gong (aussi appelé Falun Dafa) en Chine.


 
 
Des visiteurs apprennent les exercices du Falun Gong.aux personnes intéressées à la Semaine d’Almedalen

.
Comme les années précédentes, la tente du Falun Gong a été une halte appréciée des visiteurs dont l'âge variait de quelques années à plus de 70 ans. Cette année, le groupe d'âge le plus important était entre 10 et 30 ans. Ils s'arrêtaient en groupes et voulaient apprendre les exercices sur le champ.


Voici plusieurs années que les pratiquants de Falun Gong maintiennent une présence à la Semaine d’Almedalen, déployant des banderoles, présentant la pratique et enseignant les exercices aux personnes intéressées. Comme les années précédentes, la tente du Falun Gong a été une halte appréciée des visiteurs dont l'âge allait de quelques années à plus de 70 ans. Cette année, le groupe d'âge le plus important était entre 10 et 30 ans. Ils s'arrêtaient en groupes et voulaient apprendre les exercices sur le champ.


 
Deux frères, Jsak (au milieu) et Joel (à droite), s'informent sur le Falun Gong auprès d'une pratiquante.


Jsak, 20 ans, étudie dans une école de médecine. Son frère cadet Joel est lycéen. Ils ont dit avoir été attirés par la tente du Falun Gong en raison de l'atmosphère paisible et harmonieuse qu'ils avaient ressentie. Ils ont écouté attentivement une pratiquante de Falun Gong leur présenter la pratique.

Jsak a pris des notes durant la conversation. Il a dit qu'il était très conscient de tout le chaos du monde et qu'il voulait essayer la méditation pour purifier son esprit. En en apprenant davantage sur le Falun Gong, il a réalisé que la pratique avait davantage à offrir au-delà de son but immédiat de méditation.

 
Ce garçon de neuf ans est venu deux jours d’affilée apprendre les exercices de Falun Gong.


Un garçon de neuf ans est venu apprendre les exercices de Falun Gong deux jours d'affilée. Sa mère a également eu l'occasion de discuter avec les pratiquants de Falun Gong pour se familiariser avec la pratique.


 
Juliet et son amie se sont fait prendre en photo devant la tente du Falun Gong.

L'étude de la langue chinoise a suscité l'intérêt de Juliet pour la culture traditionnelle chinoise, y compris la musique. Elle voulait donc aussi apprendre les exercices de Falun Gong et s'est arrêtée à la tente du Falun Gong avec son amie. Elle a partagé son expérience de la langue chinoise avec des pratiquants. Ces derniers ont offert à Juliet et à son amie une série de documents sur le Falun Gong et l'adresse du site Internet où elles pouvaient télécharger gratuitement les instructions des exercices.

 
Nine Ordin essaye le cinquième exercice, la méditation assise.


Nine Ordin, 48 ans, s'intéresse depuis longtemps au corps humain et aux croyances spirituelles. Elle a dit qu’elle était en quête d’une façon de connecter le corps, l'esprit et le monde avec la nature. Elle a observé les activités à la tente du Falun Gong pendant un certain temps avant de s'approcher. Nine a dit avoir ressenti un champ d'énergie paisible et puissant près de la tente. Elle avait déjà essayé la méditation, mais pas le Falun Gong. Son frère cadet avait vécu en Chine de nombreuses années aussi avait-elle entendu parler de la persécution du Falun Gong en Chine.

"Je vais pratiquer le Falun Gong !" a déclaré Nine après avoir discuté avec un pratiquant.




Version anglaise :
Sweden: Visitors Encounter Falun Gong at Annual Politician's Week

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.