Morts à la suite de traitements médicaux non nécessaires dans des hôpitaux psychiatriques

Beijing, le 27 septembre (Kyodo News Service)
 

Beijing, le 27 septembre (Kyodo News Service) – D’autres pratiquants meurent à cause de « traitement médical » forcé pour diagnostic incorrect de maladie mentale.

Shi Bei, une femme âgée de 49 ans, est morte le 10 septembre après qu’on lui ait injecté des médicaments à l’hôpital psychiatrique n°7 de la province de Hangzhou à l’est, a dit le groupe des Droits de l’Homme. L’hôpital refusait de servir régulièrement de la nourriture, mais néanmoins « administrait des médicaments » de manière forcée à ses patients récalcitrants. L’hôpital a refusé de confirmer la mort. Shi a été hospitalisée pour maladie mentale en juin 1999 parce qu’elle refusait de renoncer au Falun Gong.

Son fils, qui vit au Canada, a dit qu’il n’y avait eu sur sa mère aucun rapport concernant des troubles mentaux. Il a dit que son père reste en prison parce qu’il pratique le Falun Gong. Le groupe des Droits de l’Homme a déclaré que 52 pratiquants de Falun Gong étaient morts suite à des mauvais traitements ou à la torture depuis juillet 1999.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.