La journée mondiale du Falun Dafa célébrée en Roumanie
 

La journée mondiale du Falun Dafa célébrée en Roumanie

Le 13 mai, les pratiquants de toute la Roumanie se sont rassemblés à Bucarest pour une série de manifestations marquant le 26ème anniversaire de la transmission publique du Falun Dafa en Chine. Leurs activités entendaient montrer aux locaux et aux touristes du monde entier la beauté du Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) et de ses principes de Sincérité, Bonté et Patience.


Dans la matinée une démonstration des exercices du Falun Dafa a eu lieu dans le cadre d’un programme hebdomadaire dans le parc Herastrau, où des bénévoles offrent un apprentissage gratuit de la pratique de développement personnel et de méditation à tous ceux intéressés.


La démonstration des exercices a été suivie par une manifestation pacifique de trois heures devant l’Ambassade de Chine, où les pratiquants ont appelé le régime chinois à mettre un terme à sa persécution du Falun Dafa longue de déjà presque 19 ans.


Dans l’après-midi, les pratiquants sont retournés au parc Herastrau pour récolter des signatures condamnant le pillage forcé d’organes sur les pratiquants du Falun Dafa, atrocités validées par l’état en Chine. Le public a également signé des pétitions de plainte au pénal appelant à poursuivre en justice l’ancien dictateur chinois Jiang Zemin, à l’origine de la persécution du Falun Dafa lancée en juillet 1999.

 

 
Démonstration des exercices du Falun Dafa dans le parc Herastrau à Bucarest.


Manifestation pacifique

 


 
Manifestation en face de l’Ambassade de Chine à Bucarest


Devant l’Ambassade de Chine à Bucarest, les pratiquants ont déployé des banderoles pour attirer l’attention sur la persécution du Falun Dafa en Chine et appelant à poursuivre en justice l’ancien chef du parti communiste chinois Jiang Zemin pour ses crimes contre l’humanité. Certains ont médité tandis que d’autres tenaient des portraits des pratiquants tués dans la persécution, beaucoup après avoir été torturés.


La manifestation devant l’ambassade coïncidait avec une cérémonie de récompenses pour les élèves de l’Institut Confucius. Les participants ont ainsi eu l’opportunité d’apprendre les faits concernant le Falun Dafa et de sa persécution en Chine.


Un pratiquant a expliqué pourquoi il était venu devant l’ambassade : " Cet appel en Roumanie n’est pas un phénomène isolé, il fait partie d’un ensemble d’activités organisées dans le monde entier en cette journée spéciale pour nous et pour ceux qui soutiennent les droits de l’homme. C’est un jour particulier où les pratiquants essayent de faire connaître la persécution en Chine, afin que chaque personne, chaque organisation, et chaque représentant des différents états puisse se positionner en faveur du Falun Gong ".


" C’est un acte d’humanité que je pense tout le monde peut faire… Pour ma part, connaissant les principes du Falun Gong, je ressens comme un devoir moral de faire quelque chose...Je pense que ce sont ces choses qui vous définissent comme étant un être humain".


Les efforts des pratiquants suscitent le soutien du public

Après la présence devant l’ambassade, les pratiquants sont retournés au parc Herastrau pour distribuer des informations, collecter des signatures, et répondre aux questions concernant le Falun Dafa et la persécution en Chine. Ils ont également offert des fleurs de lotus en origami et fait la démonstration des exercices du Falun Dafa.

 


 
signer les les pétitions condamnant la persécution.


Une femme ayant passé une grande partie de sa vie à affronter la dictature communiste a demandé à un pratiquant pourquoi les pratiquants du Falun Gong étaient persécutés. La réponse de ce dernier a rendu clair que le Parti communiste chinois se base sur la tromperie pour maintenir son pouvoir et craint qu'un grand nombre de personne suive le principe d’Authenticité de Dafa.


Elle s’est souvenue que la Roumanie sous le joug communiste était semblable à la Chine: " Je me rappelle que quand un collègue allait être injustement licencié, je n’ai pas été en mesure de le défendre en disant la vérité parce que j’avais trop peur. "


Visiblement perturbée par ce souvenir, elle a poursuivi : "Mais la conscience d’une personne est sacrée. Personne, aucun parti, ne devrait avoir le droit d’imposer à quelqu’un quoique ce soit d’autre que ce que sa propre conscience pense être juste ".


Une femme qui pratique un autre type de qigong a dit qu’elle signait la pétition parce que les techniques du qigong lui sont familières et qu’elle suit également des principes semblables à ceux du Falun Dafa.


Deux jeunes filles qui avaient signé la pétition auparavant ont dit qu’elles priaient pour la fin du massacre de pratiquants en Chine pour leurs organes. Elles ont encouragé les pratiquants à poursuivre leurs efforts et leur ont souhaité de réussir.


Un groupe de deux familles venant d’Italie et sept autres filles italiennes ont signé la pétition.


De nombreux enfants ont pris des fleurs de lotus en origami. Ils ont appris des pratiquants que ces fleurs symbolisent la pureté, car le lotus qui pousse dans la boue n'en conserve pas moins son éclat et sa beauté.


Dans l’une des familles qui a signé la pétition, les parents ont saisi cette opportunité pour donner à leurs enfants une leçon de civisme.

 
Une fillette apprend les exercices du Falun Dafa.


Une femme qui a signé la pétition a dit qu’elle avait lu un livre dans lequel un médecin expliquait le prélèvement criminel d’organes dans les hôpitaux en Chine.


Une autre femme a déclaré que ceux qui vont en Chine pour une transplantation d’organe devraient savoir que des gens devront être tués dans le processus et qu’elle même préférerait mourir que de savoir que quelqu’un d’autre a été tué pour qu’elle obtienne un organe.


Version anglaise :
Celebrating World Falun Dafa Day in Romania

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.