Les bénéfices du Falun Gong

Deux intellectuels haut-placés fidèles à leurs convictions malgré 19 ans de persécution
 

Un recteur d’université

Le professeur Xie Kun, ancien recteur et Directeur de la Bibliothèque de l’Université Shiyou, à Xian, a été hospitalisé de nombreuses fois en raison d’une maladie rénale. Souffrant de tachycardie et d’hypotension, il a en 1955 frôlé de près la mort en raison d’une artère coronaire bouchée. D’autres de ses maux incluaient des problèmes d’estomac, de la cholecystite, un kyste du foie, un désordre nerveux et des hémorroïdes. Il était, parmi plus de 2000 employés de l’université à avoir la plus mauvaise santé. Il gardait souvent 7 médicaments avec lui et devait être hospitalisé deux fois par an.


Un matin de juillet 1997, M. Xie a vu un groupe de gens s’exercer ensemble dans un parc. Ce soir-là il a été invité à visionner des conférences vidéo donnés par M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Gong, et il a été impressionné par le fait que la pratique enseignait à être une meilleure personne et à avoir de la considération our autrui.


La première chose que ceux qui le connaissaient ont remarqué est qu’il n’était plus impatient. M. Xie avait toujours été très exigeants et irritable. Il était à présent plus tolérant et s’entendait bien avec la famille, les amis et les collègues. Il était toujours là pour quiconque avait besoin d’aide, au travail ou à la maison.


Sa santé s’est également significativement améliorée. Atteint d’une gastrite, il avait toujours été difficile s’agissant de sa nourriture et avait des maux d’estomac. Ils ont disparu et de même pour son insomnie et divers autres maux.


Lors d’un examen physique de routine après un an de pratique du Falun Gong , tous les indicateurs de santé du M. Xie étaient normaux. Il a été depuis plein de vitalité et n’a eu besoin d’aucuns médicaments depuis les deux dernières décennies.


Bien qu’il ait presque 80 ans, M. Xie n’en paraît pas plus de 60. En dépit de la propagande diffamatoire et d’une pression considérable, il est reconnaissant au Falun Gong pour avoir apporté un tournant aussi heureux à sa vie. Rien, ni la détention ni le lavage de cerveau – n’a pu lui faire abandonner sa foi.


Un professeur de médecine

Mme Tang Xuzhen est professeure agrégée de pathologie anatomique à l'Université médicale du Sud-Ouest. En dépit de son expertise médicale, elle souffrait de plus de dix maladies chroniques, allant d’une gastrite fongique à l'hépatite, de cholécystite et de néphrite. En 1996, on lui a aussi diagnostiqué un cancer du nasopharynx, qui rendant difficile d'avaler et de manger.


Frustrée et déçue, Mme Tang perdait l'espoir. En avril 1996, elle a entendu parler du Falun Gong et a commencé à le pratiquer. En l'espace de trois jours, elle a perdu environ 600 millilitres de sang. Puis, le saignement de son nez s'est arrêté et le cancer a été guéri. Peu de temps après, ses autres maux ont aussi disparu miraculeusement.


En plus d'avoir retrouvé une bonne santé, Mme Tang a découvert que le principe Authenticité-Bonté-Tolérance la rendait plus ouverte d'esprit, sincère et aimable. Pour aider les patients des régions éloignées à obtenir leurs résultats de test plus rapidement, elle effectuait souvent des heures supplémentaires sans rémunérations additionnelles. Son dévouement et son expertise lui ont valu le respect des spécialistes, des membres du personnel médical et des patients. Même après sa retraite, son employeur l'a réembauchée.


L’expérience de Mme Tang est significative. Quand les gens tombent malades, ils vont généralement consulter un médecin. Mais les connaissances médicales de Mme Tang ne l'ont pas empêchée de tomber malade et elle souffrait sans espoir de guérison. C'est le Falun Dafa qui a renouvelé sa vie et lui a redonné de l'espoir. C'est pourquoi elle n'abandonnera jamais sa croyance, en dépit d'être persécutée.


Ce ne sont que deux exemples parmi tant d'autres similaires. En raison de la répression, de nombreux intellectuels ont été démis de leurs fonctions ou licenciés par leurs employeurs. Cela a été une énorme perte pour ces pratiquants et pour la société en général. De plus, si le Falun Gong n'avait pas été interdit en Chine il y a dix-neuf ans, des centaines de millions de personnes auraient bénéficié de la pratique, tant physiquement que spirituellement.


Version chinoise : 修炼法轮功身心受益——高知篇(一)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.