Une femme âgée de la province du Gansu poursuivie pour sa foi

Mme Shi Shenghe, 72 ans, de la ville de Jinchang, province du Gansu, a été récemment mise en examen pour son refus de renoncer au Falun Gong, discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois en Chine.


Le 4 janvier 2017, Dai Baoji, agent des services de police de Longshou a suivi Mme Shi. Après qu’elle ait rencontré deux autres pratiquantes de Falun Gong, toutes trois ont décidé de faire du shopping ensemble. Elles ont été interceptées par deux véhicules de police près du supermarché. Plusieurs policiers les ont portées jusque dans leurs voitures et les ont emmenées au centre de détention.


Plus tard le même jour, Dai Baoji et plusieurs autres policiers ont pris les clés de Mme Shi et ont fouillé sa maison alors que personne n’était là. Ils ont confisqué des DVD et des dépliants liés au Falun Gong. Deux personnes ont signé l'inventaire des objets confisqués en tant que témoins. Mme Shi n’a aucune idée de qui ils étaient.


Mme Shi a été libérée vers 1h00 cette même nuit après que sa famille ait versé 1000 yuans de caution.
Elle a reçu un acte d'accusation du parquet du district de Jinchuan le 20 septembre. On lui a dit que la police du département de police de Longshou recommandait les accusations portées contre elle.


Mme Shi a été confrontée à la détention, au saccage de son domicile, et au harcèlement ces 18 dernières années. Elle a été détenue dans le centre de détention de la ville de Jinchang pendant 35 jours à la fin de 2001. Elle a été arrêtée et sa maison a été fouillée en 2008.


Version chinoise :
甘肃金昌市七旬石胜荷被警察构陷(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.