Nier complètement l’arrangement des forces anciennes (I)

Quand les tribulations surviennent pendant la cultivation, je remarque que beaucoup de pratiquants ont du mal à dire s’il s’agissait de l’ interférence des forces anciennes ou de l’arrangement du Maître. Incapables de très bien gérer la situation, certains pratiquants se débattent avec des symptômes de maladies à long terme ou des difficultés financières.


Certains pratiquants ne peuvent reconnaître comment les forces anciennes ont interféré avec eux et se sentent alors impuissants. Certains pensent qu’ils nient l’interférence mais en réalité ils la reconnaissent inconsciemment.


Une histoire inspirante

Dans un article intitulé : Divine Beings Produce Video Recordings of Practitioners Validating the Fa,”( " Des divinités produisent des vidéos de pratiquants validant le Fa " ) une pratiquante a dit qu’ en marchant, ses jambes on tout à coup semblé être de longueurs différentes, et elle boitait. Elle a réalisé qu’elle avait accepté l’interférence des forces anciennes et immédiatement elle a nié cet arrangement.


“Je suis un pratiquant de Falun Dafa", a-t-elle pensé, "et personne n’a le droit de me persécuter. Je ne reconnais pas les forces anciennes. Mon chemin est arrangé par le Maître et personne n’a le droit d’interférer. "


Elle a surmonté l’inconfort et a continué à marcher comme si rien ne s’était passé. Après une centaine de mètres environ, elle a entendu ses jambes craquer comme si ses os s’étaient remis en place, et ses jambes avaient de nouveau la même longueur. Cette pensée droite a changé l’incident.


Assumer au lieu de nier

Contrairement à la pratiquante mentionnée ci-dessus qui a nié les forces anciennes avec une pensée très simple et pure, d’autres essaient d’abord d’établir si c’est une interférence ou si c’est l’arrangement du Maître plutôt que de nier immédiatement l’interférence.


Un pratiquant a déclaré: "Si je faisais face à une telle situation, ma première pensée serait de regarder à l’intérieur. Je me demanderais si c’est une interférence ou si je m’étais simplement tordu la cheville. Je pourrais faire quelques échauffements, et si la situation ne s’améliorait pas, je scruterai alors mon xinxing et me demanderais pourquoi cela m’est arrivé.


Une autre pratiquante a dit qu’elle irait à l’hôpital se faire faire une radio pour s'assurer que sa jambe allait bien. Après quoi, elle regarderait à l'intérieur.


En fait, ces deux pratiquants avaient déjà reconnu l'interférence avant de faire quoi que ce soit pour lui résister.


Le Maître dit dans Zhuan Falun :

La pratiquante se redresse lentement et dit: «Ce n’est rien, vous pouvez partir.» Elle secoue la poussière de ses vêtements et repart au bras de son mari. "


Les paroles du Maître m'ont enseigné que lorsque nous faisons l'expérience du karma de maladie, notre première pensée devrait être que les forces anciennes sont indignes de nous persécuter. Cette pensée nie complètement l’interférence des forces anciennes et est conforme aux exigences du Fa.


Certains pratiquants pensent que si le problème de maladie était arrangé par le Maître, je le supporterais mais si cela vient des forces anciennes, alors je le nierai. Le problème-clé ici est qu’on est incapable d’identifier la cause fondamentale.


Maître a dit :

" Sous n'importe quelle interférence, il ne faut pas aller s'enfoncer dans des événements particuliers et en être perturbé, c'est seulement ainsi que vous pouvez vous en sortir, de plus votre vertu majestueuse sera encore plus grande. " (À propos de l'agitation suite à l'article sur le Fuyuanshen)


Je comprends que le Maître ne nous signifiait pas de comprendre d’où les épreuves étaient venues ; mais plutôt que lorsque nous essayons de le comprendre , il est facile de se retrouver coincé.


Après un accident de voiture, un pratiquant a pensé : “Pourquoi cela m’est-il arrivé ?, et pourquoi ai-je eu à faire à ce test mettant la vie en danger ? En essayant de regarder à l’intérieur et de comprendre la cause de l’interférence, ce pratiquant pourrait fort bien se retrouver avec de graves blessures, parce que sa première pensée n’était pas de nier les forces anciennes.


Maître a dit :

" À part les nouveaux élèves, Maître depuis le 20 juillet 1999 n’a créé pour vous aucun test de type de Xiulian personnel, car votre Xiulian personnel s’oriente complètement vers le salut des êtres et la validation de Dafa. " (Enseignement de la Loi au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003)


En se basant sur les paroles du Maître, nous pouvons voir que l’inconfort à la jambe de ce pratiquant était dû à l’interférence des forces anciennes. Mais le Maître les a prises à leur propre jeu et a donné à ce pratiquant une opportunité d’ établir sa vertu majestueuse en marchant sur un chemin droit.


Ce pratiquant a passé le test en niant tout simplement les forces anciennes. Tout d’abord, elles ne devraient pas exister, alors pourquoi même se donner la peine d’essayer d’analyser la situation et leur arrangement ?


Une pensée spontanée importe

Maître a dit :

" Nous disons que le bien ou le mal surgit d’une seule pensée, une différence dans la pensée provoque un résultat différent." (Zhuan Falun)

Les paroles du Maître indiquent une situation où les pratiquants ne réussissent pas à passer les épreuves de maladie parce qu’ils n’ont pas une bonne compréhension de cet enseignement du Fa.


Quand les symptômes de maladie apparaissent, je vois les pratiquants réagir différemment. Certains pratiquants pensent immédiatement qu’ils vont bien et envoient immédiatement des pensées droites.


Leur symptôme a vite disparu. Face à des situations similaires, d'autres pratiquants arrêtent ce qu'ils étaient en train de faire, et certains continuent à travailler sur des projets de clarification de la vérité mais reconnaissent néanmoins l'interférence dans une certaine mesure et certains pensent vraiment qu'ils sont malades : ils se mettent au lit, ne font pas les exercices ou ne lisent pas les livres et se marmonnent de temps en temps à eux-mêmes : " Je me sens si mal. "


Bien que ces symptômes puissent disparaître en quelques jours pour la plupart des pratiquants, certains s’y sont soumis à plusieurs reprises. Ils n’ont pas réalisé qu’ils avaient reconnu l’interférence des forces anciennes.


Nier la persécution des forces anciennes

Les forces anciennes sont attachées aux lois de l’ancien univers ; Toutefois, les pratiquants cultivent dans le fa du nouvel univers. N’oublions pas que même si nous ne faisons pas bien dans la cultivation, le Maître prend soin de nous, et les forces anciennes sont indignes de se mêler de notre cultivation.


Certains pratiquants pensent que lorsque nous avons des lacunes dans notre cultivation, les forces anciennes peuvent causer des problèmes. Ils l’acceptent passivement. Mais en fait, ce n’est pas juste basé sur le Fa du Maître. Ce sont les forces anciennes qui n’écoutent pas le Maître et qui persistent à interférer avec les arrangements du Maître. Donc nous ne devrions accepter les arrangements des forces anciennes en aucune circonstance.


D’un autre côté, tandis que nous ne reconnaissons aucun des arrangements des forces anciennes, nous devons encore maintenir un état d’esprit de pratiquant et regarder constamment à l’intérieur, surtout quand les forces anciennes interférent malgré le fait que nous nions jusqu’à leur existence.


Parfois, les forces anciennes se dissimulent dans les champs de nos attachements et sont donc protégés de notre gong quand nous envoyons des pensées droites. Dans ce cas, il nous appartient d’éliminer nos attachements pour nous débarrasser complètement des forces anciennes.


(À suivre )


Traduit de l’anglais :
Completely Negating the Old Forces' Arrangements (I)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.