Les voix du Falun Gong largement entendues à travers le Mexique

Les pratiquants de Falun Gong du Mexique ont organisé des événements devant l'ambassade et les consulats chinois, dans des universités et des centres communautaires et sur des places publiques pour sensibiliser à la persécution du Falun Gong en Chine toujours aussi intense depuis 18 ans.

Depuis que le Parti communiste chinois a lancé sa campagne contre le Falun Gong le 20 juillet 1999, les pratiquants ont été détenus, emprisonnés et torturés dans toute la Chine. Les décès de plus de 4100 pratiquants suite à la torture en garde à vue ont été confirmés.

Les pratiquants ont présenté les exercices de Falun Gong, distribué des brochures et des fleurs de lotus en origami, déployé affiches et photos, et collecté des signatures contre la tuerie de pratiquants pour leurs organes perpétrée par le PCC en Chine.

Mexico

Le 20 juillet a marqué le 18e anniversaire de la persécution, les pratiquants se sont rendus dans le centre historique de Mexico, un site touristique très populaire. Ils déployé des affiches et ont parlé de la persécution en Chine avec les résidents locaux et les touristes.


 
 
Les pratiquants de Falun Gong parlent aux gens de la persécution en Chine en dehors du centre historique de Mexico.


" Ce que vous faites est très important ", a déclaré Gerardo Roberto Cruz Martinez un local. " Les gens doivent être au courant. Nous ne pouvons pas laisser une telle tragédie se poursuive. "

Enrique Mendoza Guadarrama était d'accord, ajoutant que la pratique de la méditation du Falun Gong est excellente et belle. Il a déclaré : " La persécution en Chine nuit au monde entier... En persécutant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, le PCC ruine sa société. J'espère que les Etats-Unis pourront faire quelque chose pour aider à arrêter cela. "

Jorge Omar Beltran a encouragé les pratiquants à poursuivre leurs efforts : "La répression en Chine se produit à grande échelle. Je pense que la société internationale va y prêter plus d'attention. "

Puebla

Le même jour, les pratiquants ont recueilli des signatures Plaza Juárez à Puebla. Un grand nombre de passants ont signé les pétitions appelant le régime chinois à mettre fin à la grave violation des droits de l'homme.

Certains voulaient également apprendre les exercices de Falun Gong, y compris une fillette de cinq ans qui regardait les pratiquants alors que sa mère signait la pétition.

 
 
Les pratiquants parlent aux gens à propos du Falun Gong et de la persécution Plaza Juarez à Puebla, le 20 juillet 2017.

Cuernavaca

Des pratiquants de différentes régions se sont réunis sur la Plaza de Armas, siège actuel du Palais du Gouvernement et important site touristique visité en permanence par les touristes locaux et étrangers.

Les passants ont exprimé leur étonnement et leur empathie pour les prisonniers de conscience en Chine et ont condamné la violence et la persécution. Après avoir appris les sévices encore en cours en Chine, plusieurs policiers qui gardaient la place ont signé la pétition.

 
Plaza de Armas, siège actuel du Palais du Gouvernement
 
Un policier signe la pétition.


Guadalajara

Des exercices en groupe ont également eu lieu sur l'avenue animée Chapultepec à Guadalajara.

 

 
Exercices de groupe sur l'avenue Chapultepec à Guadalajara

De nombreuses personnes se sont arrêtées pour poser des questions et ont signé des pétitions qui seront transmises au gouvernement mexicain et aux Nations Unies.

Une femme a eu du mal à croire que la Chine, souvent considérée comme une grande puissance avec une économie au deuxième rang après les États-Unis, traite ses citoyens avec une telle brutalité.


Mazunte (Oaxaca), Cancún, Morelia, Querétaro, Tlaxcala, Acambaro et Yuriria (Guanajuato)

Les pratiquants ont organisé des événements similaires dans d'autres villes, dont Cancún, Mazunte, Morelia, Querétaro, Tlaxcala, Acambaro et Yuriria.


 
Exercices de groupe à Mazunte, Oaxaca
 
Des pratiquants présentent les exercices sur un site touristique populaire à Cancún.
 
Collecte de signatures à l'université Vasco de Quiroga – campus Altozano à Morelia, Michoacàn
 
Querétaro – Bibliothèque nationale Manuel Gómez Morin
 
 
Une mère et son fils, tous les deux pratiquants, parlent aux gens à Tiaxcala au sujet de la persécution en Chine.


Version anglaise :
l Voices of Falun Gong Heard Around Mexico

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.