L’importance d’éliminer les pensées parasites

Pendant longtemps, j’ai été préoccupé par le fait que je ne pouvais pas rester calme quand je faisais les exercices. J’avais l’esprit rempli de toutes sortes de pensées tenaces. A peine avais-je ramené mon esprit qu'il repartait ailleurs. Parfois ma conscience principale n’était pas claire non plus, et je piquais du nez de temps en temps. Au début, je n’y ai pas prêté beaucoup d’attention, et la situation est devenue de plus en plus critique. Après avoir longtemps lutté contre, et avec l’aide du Maître, j’ai fini par faire une percée. J’aimerais partager mon expérience avec les compagnons de pratique.


Commençons par un rêve que j’ai fait il y a quelques jours, où le Maître me coupait les cheveux. J’étais assis sur un tabouret en bois, je portais un beau costume sombre, une cravate aux couleurs vives, et une paire de chaussures en cuir noir brillant.


Maître a dit que des cheveux tombaient sur mes vêtements, il serait difficile de les enlever, alors, il m’a recouvert avec un grand morceau de tissu et a commencé à me couper les cheveux.


Maître a utilisé une paire de cisailles brillantes pour me couper les cheveux. Quand il m’a montré les cheveux qu’il avait coupés, j’ai été choqué de voir qu’il ne s’agissait pas de cheveux normaux-les mèches ressemblaient à des fils en acier de 1 pouce de long, très durs et tâchés de rouille ici et là.
Maître m’a rasé la tête mais a laissé quelques cheveux de couleur différente à un endroit inaperçu sur le devant. Tout dans le rêve semblait vivant et réel.


Quand je me suis réveillé pour pratiquer les exercices le lendemain matin, à ma grande surprise, j’ai été capable de me concentrer sur la musique avec l’esprit clair. C’était une sensation miraculeuse que je n’avais jamais éprouvée auparavant.


J’ai compris que le Maître avait éliminé les messages extérieurs et le karma de pensée dans mon propre esprit. Ma gratitude envers le Maître était au-delà des mots. En même temps, je me suis senti si honteux par ce que j’étais incapable d’éliminer les pensées impures dans mon propre esprit et je les avais laissées devenir de plus en plus fortes, au point qu’elles deviennent une grande tribulation que je ne pouvais pas surmonter seul.


L’indice du Maître m’a amené à réfléchir très soigneusement sur moi-même. J’ai réalisé que dès le départ je n’avais jamais pris mon problème au sérieux, et je laissais même mon esprit vagabonder avec toutes sortes de pensées.


Avant l’indice du Maître

J’avais toujours aimé faire les exercices, et quand j’avais l’esprit relativement calme et concentré, je pouvais trouver d'excellentes solutions aux problèmes rencontrés au travail ou dans la vie quotidienne.
J'ai été impliqué dans l'édition du journal Epoch Times. Quand je devais écrire un article, je classais les informations que j'avais, en faisais une ébauche et choisissais même les phrases descriptives à utiliser dans l'article tout en faisant les exercices. Lorsque je terminais les exercices, je pouvais écrire l'article sans beaucoup d'effort.


À cette époque, je voyais cela comme ma propre capacité et je me sentais plutôt content de moi-même. En fait, l'état dans lequel je me trouvais n'était pas très différent de la cultivation dans une voie perverse, que le Maître décrit dans Zhuan Falun. J'avais moi-même laissé libre cours aux pensées parasites et les laissais errer hors contrôle, et la perversité a profité de cet attachement et l'a amplifié.


Tout comme le Maître me l'a montré dans mon rêve, mes cheveux s'étaient transformés en fils d'acier durs, chacun d’eux semblables à une antenne qui recevaient toutes sortes de messages qu’ils déposaient dans ma tête. Pas étonnant que toutes sortes de pensées apparaissaient dans mon esprit lorsque je pratiquais les exercices: concernant le passé, le présent, le lointain, le proche, le bon, le mauvais, etc.


Parce que j'avais de nombreux attachements, il était très facile pour ces messages extérieurs de se connecter. Mon esprit était comme une radio sans fil, et mes attachements recherchaient les canaux auxquels ils s’identifiaient pour recevoir des messages extérieurs à travers les antennes. Cela semblait trop bien fonctionner quand je faisais les exercices.


Même si je faisais les exercices avec la musique et les instructions du Maître, mon esprit dérivait. Quand je faisais la méditation assise, mon esprit continuait à errer, et parfois j'étais encore dans mon propre monde imaginaire lorsque l'exercice s’achevait. De temps en temps, il m’arrivait même de m’endormir. J'ai eu des expériences similaires lorsque j'étudiais le Fa. Parfois, je n'étais pas conscient de ce que j’étais en train de lire.


Prendre le problème au sérieux

Après des échanges avec d'autres pratiquants, je me suis rendu compte de la gravité du problème, ce qui mettait un gros point d'interrogation sur ma cultivation. Je me suis rendu compte que je faisais trop attention aux choses des gens ordinaires au lieu d’accorder la priorité absolue à la cultivation.


Tout comme l'indice que le Maître m'a donné dans mon rêve : j'avais un joli costume et des chaussures en cuir brillant. N'était-ce pas un reflet de ma recherche de gain personnel et d'apparence superficielle?


Pour les gens ordinaires, je peux passer pour quelqu’un qui a réussi, avec un doctorat, un métier enviable et sûr, une famille heureuse avec des enfants bien-élevés, une belle maison et de belles voitures. Toutefois, avec toutes ces choses, j’étais plus facilement empêtré dans toutes sortes d’attachements.


Avec l'aide de compagnons de pratique, j'ai commencé à étudier le Fa de plus en plus et j'ai essayé de me concentrer en faisant les exercices. Je ne cessais de m'encourager avec les enseignements du Maître et faisais de Dafa la priorité absolue de ma vie.


Cependant, comme je m’étais relâché dans ma cultivation pendant longtemps, ce n'était pas facile de rattraper. Je me disais toujours: "Je veux cultiver Dafa, je veux changer, et la cultivation est ce qu’il y a de plus important pour moi ".


Dès que mon esprit commençait à dériver, je le ramenais, et je suis bientôt parvenu à garder un esprit relativement calme. C'est alors que j'ai fait le rêve que j'ai décrit plus haut.


Je suis profondément reconnaissant envers le Maître. Bien sûr, j’ai aussi vu dans mon rêve que le Maître a pratiquement enlevé tous les mauvais éléments, mais m’a quand même laissé quelques poils sur la tête. Je sais qu’ils sont laissés là pour ma cultivation Merci Maître pour votre arrangement compatissant. Je sais que le chemin de cultivation qui reste relève de moi-même.

Traduit de l'anglais de :
The Importance of Clearing Out Stray Thoughts


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.