Impressionnante réponse au Falun Dafa dans le nord-est de l’Inde

Arunachal Pradesh, également appelé "le pays des montagnes éclairées par l'aube", est un véritable trésor de nature et de culture, situé dans la pointe nord-est de l'Inde et bordé sur trois côtés par le Bhoutan, la Chine et le Myanmar. C'est le plus grand état du nord-est, recouvert par plus de 80% de forêts à feuillage persistant et habité par 26 grandes tribus et plus de 100 sous-tribus de la race indo-mongole, chacune ayant une identité distincte de riche culture, de coutumes et de traditions artistiques et d'artisanat.


C’est l’état le moins peuplé de l’Inde avec seulement 17 personnes au kilomètre carré. La majorité de la population, composée de tribus, s’enracine dans d’anciennes traditions et coutumes, croyances et pratiques autochtones.


Certaines tribus pratiquent le Bouddhisme Mahayana, d'autres le Bouddhisme Hinayana, et certaines persistent dans leurs croyances traditionnelles et dans la pratique autochtone d'adoration du soleil et de la lune, appelée Donyi Polo. Certains gardent leurs pratiques autochtones de vénération, qui sont de nature animalières, et d'autres religions sont également pratiquées.


La capitale, Itanagar, également connue sous le nom de "Mini Inde", est un melting pot de cultures, on peut y voir des gens de tout le pays vivre ici en paix et en harmonie.


C’était pour la pratiquante de Varanasi qui s’est rendue dans deux autres États plus tôt cette année, le troisième et dernier voyage dans les régions du nord-est de l'Inde en 2016. C'était la toute première fois qu'un pratiquant de Falun Dafa se rendait dans cette région.


Au cours des deux derniers voyages dans le nord-est, la pratiquante avait au moins une personne de contact dans chaque état, mais cette fois-ci il n'y en avait pas même une. Alors que les deux premiers voyages en train avaient été pénibles, ce trajet de 30 heures de train de Varanasi à Itanagar s’est déroulé sans incident.


De nouveau en route pour le nord-est

Tout au long du voyage jusqu’à Arunachal Pradesh, beaucoup de choses miraculeuses se sont produites. La première et la plus importante a été simplement que la pratiquante ait pu l'entreprendre , car à la fin de son deuxième périple dans le nord-est, elle a commencé à ressentir une douleur subite et inexpliquée. Cela a évolué en de très graves épreuves de "maladie" et même en une épreuve de vie et de mort pendant six semaines, au cours de laquelle elle n'a même pas pu sortir de chez elle.


La pensée d’affronter les défis d'une gare indienne après presque six semaines de cloisonnement chez elle, en portant deux grosses valises remplies de matériaux de Falun Dafa, était presque inimaginable et suscitait dans l’esprit de la voyageuse une certaine inquiétude. Mais sachant que c'était la dernière chance de la saison pour s'aventurer dans le nord-est, elle a senti devoir juste prendre le risque et ne pas regarder en arrière. De manière remarquable, tout s'est bien passé, sans aucun signe de "maladie" apparent.


Le second "miracle" s’est produit à l’arrivée. La pratiquante a trouvé un endroit convenable, propre, sûr et tranquille pour se loger juste dans le centre de la capitale, avec des moyens de transport pratiques, l’accès à Internet, des imprimeries et d’autres commodités aisément disponibles. Ce qui n'est pas toujours le cas dans les régions éloignées de l'Inde.


Le troisième "miracle" s'est produit le deuxième jour à Itanagar, un dimanche, lorsque passant devant une porte la pratiquante a remarqué l'écriture à peine lisible du nom d'une école. Elle a hésité, car c'était un dimanche, et qu’elle faisait une simple promenade de reconnaissance dans la ville. Elle n’était par conséquent nullement préparée et n'avait pas sa présentation habituelle de lettres d'appréciation, photos, articles de journaux, etc. Elle a pensé: "On peut toujours essayer, je n’ai rien à perdre", et s’est décidée à entrer.


Le directeur de l'école, qui n'avait jamais entendu parler du Falun Dafa et n'avait alors reçu qu'un dépliant, a accepté immédiatement d'organiser une présentation dans son école. On se souviendra toujours de son école comme de la première école d'Arunachal Pradesh à accueillir les exercices de Falun Dafa.


Les enfants et les enseignants d'une école du nord-est de l'Inde apprennent les exercices de Falun Dafa lors d'une présentation des enseignements du Falun Dafa.
Les élèves de l'école élémentaire et leurs enseignants apprennent les exercices de Falun Dafa.
Les élèves apprennent le cinquième exercice de Falun Dafa
Les élèves apprennent le premier exercice.
Les enfants pratiquent l'exercice de méditation.
Une fillette restée un long moment en méditation, tandis que ses camarades attendent la présentation de Falun Dafa dans leur école à Arunachal Pradesh, en Inde.


Le directeur a écrit plus tard dans une lettre d'appréciation: "Il y avait une impressionnante réceptivité de la part des élèves en particulier. Les professeurs et les autres personnes présentes étaient également intéressés."


Un présentation en appelle une autre

Juste après deux présentations à l'école, chacune ayant duré plusieurs heures, le directeur a conduit personnellement la pratiquante dans une autre école, où une autre présentation a été organisée et donnée. Ce principal a donné à la pratiquante le nom du directeur d'un centre de jeunesse où une autre présentation a eu lieu . Et là encore le directeur lui a donné le nom d'une autre école (et d'autres précieux contacts), qui ont permis de mettre en place un programme de toute une journée.


La pratiquante a rendu visite à une école pour malvoyants et malentendants, où elle a enseigné les exercices de Falun Dafa sur trois jours différents. Les enfants étaient absolument incroyables. Les aveugles ont écouté attentivement la musique, et d'autres les ont aidés pour les mouvements des exercices; les enfants sourds se sont extraordinairement bien concentrés sur les exercices.


Dans le nord-est de l’Inde, les élèves d’une école pour malvoyants et malentendants apprennent l'exercice de Position debout du Falun
.
Les élèves apprennent l’exercice de méditation du Falun Dafa.


Le principal de l'école a écrit en remerciement : "Les élèves ont considérablement bénéficié de la mise en pratique d’Authenticité, Bonté et Patience et ont développé la confiance en eux, la moralité et l’éveil spirituel.


Lors de la deuxième visite, l'école a organisé de façon inopinée un programme culturel où plusieurs enfants aveugles ont joué d' instruments et chanté, et trois filles malentendantes dansé. Lors de la troisième visite, deux garçons aveugles ont écouté à plusieurs reprises la chanson "Falun Dafa Hao" (Falun Dafa est Bon) et ont dit qu'ils aimeraient l'apprendre.


Quelque chose d'étonnant s'est de nouveau produit lors de la visite quand plusieurs directeurs ont d’eux-mêmes soumis les coordonnées d'autres principaux et directeurs et d'autres personnes à rencontrer. Trois d'entre eux ont offert à plusieurs reprises de fournir d'autres contacts.


Quatre personnes différentes ont invité la pratiquante à séjourner dans leur école ou au centre au lieu de dépenser de l'argent pour l'hébergement et le transport.


Tous ces gens venaient de différentes parties de l'Inde, y compris Arunachal Pradesh, d'autres états du nord-est, et même d’endroits lointains tels que le Kerala, le Tamil Nadu, le Bengale, le Bihar et l'Uttar Pradesh. De même, d'autres enseignants, ainsi que des médecins, des bibliothécaires et des avocats, ont affiché la même volonté d'aider et ont souvent invité la pratiquante à revenir dans leurs écoles.


Parutions dans la presse

Une association de bien-être, qui gère des écoles, un orphelinat, une ligne téléphonique d'aide aux femmes (WHL) et d'autres services, a publié deux courts articles intitulés "Falun Dafa pour la paix dans le monde" et "WHL présente Falun Dafa pour les survivants de la violence". La pratiquante s’est rendue deux fois dans l'école et l'orphelinat, où les enfants venaient de régions éloignées et de milieux pauvres. À la fin de la deuxième visite, près de 150 enfants, le plus grand nombre jusque là, ont regardé une prestation du Tian Guo Marching Band sur le petit écran d’une tablette. Ils étaient complètement fascinés, et ont applaudi avec enthousiasme. Ils ont souhaité apprendre la chanson "Falun Dafa Hao".

Les enfants apprennent la méditation assise
Les filles d'un orphelinat d'Arunachal Pradesh pratiquent la méditation assise du Falun Dafa.
.Dans une école et un orphelinat dirigés par une association de bien-être, près de 150 enfants regardent une prestation du Tian Guo Marching Band sur un petit écran de tablette.

La plupart des enfants, des enseignants et beaucoup d'autres ont été très touchés par le Falun Dafa et préoccupés par la persécution de la pratique en Chine. Ils se sont montrés sincèrement reconnaissants que la pratiquante soit venu dans cet état éloigné et ont posé de nombreuses questions.


Dès le tout début et tout au long du séjour, des personnes de différentes parties d'Arunachal ont invité la pratiquante à venir dans leurs régions respectives. Ils ont offert d’aider à organiser des activités, et fourni des informations de contact et d'autres formes de soutien. Ils ont également demandé davantage de documents de Falun Dafa et de matériaux de clarification des faits à distribuer une fois de retour dans ces régions.


Plusieurs articles sont parus dans les journaux locaux dont un très long article sur le Falun Dafa avec une photo en couleur d'une pratiquante en Inde.


Alors que la pratiquante revenait d'une ville voisine, un homme l’a prise en stop dans sa voiture jusqu’à Itanagar. Il s'est excusé d’avoir à s'arrêter dans une école en chemin pour y rencontrer l'enfant d'un parent. Bien sûr, ce n'était pas vraiment "fortuit". La pratiquante a rencontré le principal et le directeur de cette école, qui ont tous deux accepté d'organiser un programme d'une journée à l'école le lendemain.


Beaucoup d'autres événements merveilleux ont eu lieu ces dernières années, en particulier lorsque des pratiquants visitent de nouvelles régions pour la première fois. La seule différence étant que cette fois-ci, ces évènements ont été constants et apparemment sans fin.


Ce ne sont là que quelques exemples, mais de nombreux récits d'événements miraculeux pourraient être partagés.


Nombre de documents de clarification de la vérité et de Dafa, comme des livres, des magazines et des DVD, ont été déposés dans trois bibliothèques, ainsi que chez des médecins, des avocats, des politiciens et bien d'autres, qui les ont accepté et ont souvent exprimé un grand intérêt pour la pratique puis un choc face à la persécution, en particulier le prélèvement d'organes du régime chinois sur des prisonniers d'opinion en Chine.


Ils ont été étonnés de n’avoir jamais entendu parler du Falun Dafa et des graves violations des droits de l'homme en Chine. La plupart ont pris ces documents de leur propre initiative pour les distribuer à d'autres personnes dans leurs domaines respectifs. Ils ont également offert d'aider à organiser de futures présentations de Falun Dafa.


Bien sûr, des dépliants, des marque-pages, des imprimés, etc. ont été laissés aux directeurs et enseignants des écoles, ainsi qu'à de nombreux élèves.


À presque toutes les personnes mentionnées ci-dessus, à l'exception des élèves, la pratiquante a montré le film de cinq minutes "Chine-20 juillet 1999." La vidéo a été produite par des pratiquants indiens à Bangalore il y a quatre ans et continue à émouvoir son public. Il est vrai que ce court-métrage, sous la forme d'une chanson, "en dit plus que mille mots".


Habituellement, dans toutes les écoles, une courte introduction au Falun Dafa est faite en premier, suivie de l'enseignement des cinq exercices de Falun Dafa. À la fin de chaque session, les élèves apprennent les phrases "Zhen Shan Ren Hao" et "Falun Dafa Hao ". Ils se voient également montrer des posters dépeignant la persécution en Chine.


À travers des reproductions de peintures de l'Exposition Internationale L’'Art de Zhen-Shan-Ren, les élèves d'Arunachal Pradesh apprennent comment les pratiquants de Falun Dafa, et même leurs enfants, sont persécutés dans la Chine actuelle
.Les enfants regardent des reproductions de L''Art de Zhen-Shan-Ren, dont "Pourquoi?" "Papa reviens", "Sans abri" et "Inébranlable".

Toutefois, il n'y a pas de façon définie de présenter Dafa dans une école. Les présentations dépendent du temps accordé, de l'intérêt des élèves et de bien d'autres facteurs. Les pratiquants doivent garder à l'esprit et au cœur le souhait d’offrir Falun Dafa à tous ceux présents, en étant pleinement conscients de cette rare opportunité et du très précieux moment d'être là avec tous les enfants et les enseignants, et qui pourrait bien être la seule fois dans leurs vies.


Une autre lettre d'appréciation déclare : "Dans un monde déchiré par la suprématie des armes et la haine, [nom de la pratiquante] et le Falun Dafa agissent comme des anges de Paix et d'Amour et le message du Falun Dafa fait ressortir le meilleur de chaque enfant. Grâce à son message à la jeunesse sur les violations des droits de l'homme en Chine, les jeunes participants à la formation en sont venus à mieux apprécier la liberté et les principes démocratiques qui cimentent la société indienne.


Le retour

En attendant à l'unique gare d'Arunachal Pradesh le dernier soir, des événements encore plus remarquables se sont produits.


D'abord, quand une personne qui attendait là a reçu un dépliant de Falun Dafa, il a dit qu'il avait lu un article sur Falun Dafa dans le journal. Il était très intéressé et heureux de rencontrer la pratiquante.


Cette dernière a également rencontré la jeune femme qui avait écrit les deux articles sur l'activité à la WHL. La journaliste a été surprise de rencontrer la pratiquante de nouveau. Elle était accompagnée cette-fois-ci de nombreux parents qui tous se sont vus présenter le Falun Dafa.


Quelqu'un qui venait juste d'assister à un festival de musique a reconnu la pratiquante d'une rencontre précédente et s'est dit intéressés à apprendre les exercices. Il a été choqué en apprenant l'horreur de prélèvement d'organes à vif en Chine.


Le voyage de retour a duré plus de cinquante heures en raison d'un retard de train à quelques heures de chez elle. C'était le plus long voyage en train en Inde jamais effectué par cette pratiquante âgée de 26 ans, mais aussi le plus extraordinaire.


En se rappelant et en réfléchissant à Arunachal Pradesh, la pratiquante a été très reconnaissante pour tous les arrangements, l'attention constante et les indications du Maître, lui ayant permis de se rendre là-bas pour accomplir son vœu indépendamment des obstacles, des difficultés et des distractions.


Elle souhaite également exprimer ses remerciements aux nombreuses "mains secourables" et espère qu'à l'avenir, Falun Dafa puisse avoir des graines, des racines, des bourgeons et toutes sortes de fleurs magnifiques dans cette région et dans les autres états du nord-est de l'Inde.


Six enfants dans une école pour malvoyants et malentendants écoutent et regardent des enregistrements de l’ensemble Tian Guo Marching Band interprétant "Falun Dafa Hao".


Version anglaise :
Overwhelming Response to Falun Dafa in the Northeastern Tip of India

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.