Une déclaration appelant à agir pour mettre fin au prélèvement forcé d'organes en Chine, co-signée par plus de la moitié des eurodéputés

Au 12 juillet, plus de la moitié des eurodéputés avaient co-signé la Déclaration écrite (2016 / WD48). La déclaration demande au Parlement européen d'agi pour mettre fin aux prélèvements d'organes approuvés par l’état en Chine.


Du 6 au 8 juillet, les pratiquants de Falun Gong de 13 pays européens ont organisé des rassemblements devant le bâtiment de l'Union européenne à Strasbourg en France, sensibilisant les esprits et exprimant leur soutien à la WD48. La déclaration écrite a été initiée par 12 députés européens.


Du 6 au 8 juillet, les pratiquants de Falun Gong de 13 pays européens ont organisé des rassemblements devant le bâtiment de l'Union européenne.

Arne Gericke, un eurodéputé allemand et l'un des initiateurs de la WD48, estime que l'arrêt du prélèvement forcé d'organes est non seulement important pour les Chinois, mais aussi pour les Européens.


Gericke a dit que le Parlement européen devrait adopter des lois pour interdire à l'assurance médicale de couvrir les frais des transplantations d'organes impliquées dans le commerce illégal d'organes.


Hans-Olaf Henkel, un eurodéputé allemand, a dit quant à lui que bien qu’étant au courant de la question du prélèvement d'organes et ayant écrit à des organisations chinoises pour exprimer son inquiétude, les preuves découvertes récemment sur le prélèvement d'organes l'ont néanmoins secoué. Il a dit que nous devrions faire de notre mieux pour l'arrêter.


De nombreux législateurs sont venus rencontrer le groupe de pratiquants au cours des trois jours et les ont encouragés à maintenir leur résistance pacifique.


Julie Ward, députée européenne du Royaume Uni a dit que nous devrions faire clairement entendre notre voix. Le prélèvement d'organes ne doit pas se produire au 21e siècle.

Gerald Batten, eurodéputé du Royaume Uni, a discuté avec les pratiquants pendant une trentaine de minutes, et écouté deux d'entre eux raconter leurs propres expériences de torture en Chine.


Batten a dit qu'il était heureux de soutenir cette déclaration. C'est de sa responsabilité, a-t-il dit. Il a également félicité les pratiquants de Falun Gong pour leur courage, se disant profondément touché. Il n'avait pas de doute que les pratiquants allaient poursuivre leur résistance pacifique jusqu'à la victoire.


D'après Kelam les gouvernements européens n'ont pas averti leurs citoyens, et les gens ne savent pas que des Chinois sont tués pour leurs organes. C'est de la responsabilité de l'Europe, a-t-il dit.

Tunne Kelam, un eurodéputé d'Estonie et sympathisant de longue date du Falun Gong, a dit que les résultats de l'enquête indépendante sur les prélèvements d'organes ont un impact profond. Les gens doivent savoir ce qu'on ne leur a pas dit jusque là, a-t-il dit .


D'après Kelam les gouvernements européens n'ont pas averti leurs citoyens, et les gens ne savent pas que des Chinois sont tués pour leurs organes. C'est de la responsabilité de l'Europe, a-t-il ajouté.


Seb Dance a dit que beaucoup de gens, y compris les législateurs, ont vu les activités des pratiquants, qui éveillent la conscience du public. C'est remarquable, a-t-il dit.


“Votre voix sera entendue par le monde."

Jonathan Tessier, un journaliste indépendant de Paris, soutient pleinement les efforts pacifiques du Falun Gong pour résister à la persécution. Il a dit que beaucoup de gens, y compris les législateurs, ont vu les activités des pratiquants, qui éveillent la conscience du public. C'est remarquable, a-t-il dit.


Jonathan Tessier a signé la pétition et espéré que l'UE agisse rapidement.


Jauffray, un agent de la sécurité du bâtiment de l'UE, a entendu parler du prélèvement d'organes par ses collègues de travail. Il a lu la documentation, et est venu voir les pratiquants pour avoir plus d'informations.

“Jauffray a signé la pétition: "Tout le monde devrait avoir la liberté physique et spirituelle."

Mathis Halldorsson, un médecin d'Islande, a signé la pétition et condamné le prélèvement d'organes: "C'est un assassinat."

Tue Lundkvist, un avocat danois, a dit que tout le monde devait soutenir la résistance


Version anglaise :
Europe: Declaration Requiring Action to End Organ Harvesting in China Co-Signed by More than Half of MEPs

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.