Bruxelles - Large soutien au Falun Gong devant le bâtiment du Parlement européen

Ces quelques derniers jours, les pratiquants de Falun Gong ont organisé devant le bâtiment du Parlement Européen des activités visant à sensibiliser davantage à la gravité de la répression du Falun Gong en Chine. Leur initiative a reçu un large soutien de personnes de tous milieux touchées par leurs efforts et leur courage.



Il est important de rendre la brutalité publique

Claudio Olivetti, qui travaille sur le Traité Constitutionnel en Europe, a déclaré que la situation en Chine est bien pire que ce qu’il pensait : “De telles choses [le prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant] sont terribles et nous devons suivre cela. » Alors qu’il signait une pétition de soutien. Olivetti a déclaré que la Chine veut toujours montrer au monde qu’elle s’améliore sur les questions de droits de l’homme. "Cela signifie qu’il est important de rendre cette brutalité publique pour que le gouvernement de la Chine l’examine. "


Le consultant en entreprise Stefan Schepers a examiné les affiches déployées avant de signer une pétition appelant à la fin de la persécution. " J’ai entendu parler de votre groupe par les journaux et autres canaux. Et je sais comment le régime communiste chinois cible les gens avec violence. " Il a encouragé les pratiquants à organiser davantage de tels événements pour alerter l'opinion publique sur la question, commentant que l’Europe ne devrait pas sacrifier les principes des droits de l’homme pour mieux conclure des affaires avec la Chine.


Le consultant en Entreprise, Stefen Schepers, pense que les droits de l’homme ne devraient pas être sacrifiés pour mieux conclure des affaires avec la Chine.

M. Thomas, un conseiller visitant les bureaux de l’Union Européenne a déclaré : " J’ai vu des reportages TV sur vous et j’apprécie à présent d’en savoir un peu plus sur cette question importante." Il a dit ne pas comprendre pourquoi le Parti communiste chinois (PCC) persécuterait des pratiquants innocents. " Je vais demander à mon représentant au Parlement de signer une pétition, également, parce que chacun devrait avoir la liberté de croyance. C’est la juste chose à faire, nous devrions nous aider les uns les autres et bien le faire. "


“Ceci concerne chacun d’entre nous”

Thomas Redmond, qui travaille au sein du gouvernement irlandais a déclaré avoir pour la première fois entendu parler du prélèvement d’organes il y a plusieurs années. " Cette atrocité me rappelle d’autres tragédies qui se sont produites dans l’histoire. Nous devons faire quelque chose pour les arrêter. " En plus de signer une pétition, Redmond a déclaré qu’il soulèverait aussi la question auprès de son représentant au parlement, plus tard dans la journée.


Thomas Redmond, a déclaré que les gens devraient tirer les leçons de l’histoire et empêcher des tragédies comme le prélèvement forcé d’organes

Kathleen Funchion, membre du parlement irlandais, est venue avec deux autres fonctionnaires irlandais. Ils ont pris des photos, discuté avec les pratiquants, et signé des pétitions de soutien. " Je suis au courant [du prélèvement forcé d’organes] et cela me fait honte. " Elle a affirmé qu’elle allait en parler à davantage de parlementaires.


“Merci pour votre courage ”

Anna Faias travaille pour une organisation de collecte de fonds. Elle a pris quelques brochures et posé de nombreuses questions. Le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine l’a profondément perturbée. " Nous devons permettre à davantage de personnes d’en être informées—les gens doivent être mis au courant " a-t-elle déclaré. " Ce que vous avez fait ici est formidable. Merci pour votre courage. ”


Maud Brichat, une passante a signé une pétition en allant prendre son bus. Elle a dit que ce que les pratiquants faisaient devant le bâtiment du Parlement Européen était " important ". Ceci est basé sur les valeurs traditionnelles, une chose que chacun d’entre nous doit soutenir."Elle a déclaré que plus de gens seraient informés, plus vite les atrocités prendraient fin.


Des passants signent des pétitions pour soutenir les pratiquants de Falun Gong..


Version anglaise :
Brussels, Belgium: Broad Support at European Parliament Building

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.