Le succès inattendu d'une chanson d'Anna Kokkonen, musicienne finlandaise

Anna Kokkonen, chanteuse et auteure-compositrice finlandaise, a sorti son premier album, "Jardin Secret", en 2014. "La Terre dorée" une des chansons de l’album a connu un succès inattendu jusqu'en Chine.


Anna Kokkonen, musicienne finlandaise
Anna Kokkonen, musicienne finlandaise

La Terre dorée
Une femme porte les vêtements de deuil de la prison
Une innocente est enfermée dans une cage inclinée
Dans l’obscurité, elle se souvient encore de qui elle est
Et elle n’y renoncera pas.

En larmes, elle dit encore la vérité
Le prix d’une pensée est rouge comme le sang
Vous ne pouvez pas suffoquer le cœur, murmure-t-elle avec un sourire.

Allume la flamme d’une nouvelle bougie
Elles se propagent de cœur à cœur
Les lumières brillent derrière les barreaux
Faisant fondre la glace sur les visages
La terre dorée

Derrière le mur il y a un jeune père enchaîné
Son visage est maigre, sa peau est aussi blanche que la neige
En silence il attend, car il sait qu’aujourd’hui ses peurs seront évaluées
Choisissant entre la vie et la mort
Il lève sa tête, sans être découragé par la douleur
Profondément sous la surface le cœur bat plus fort que jamais

Allume la flamme d’une nouvelle bougie
Elles se propagent de cœur à cœur
Les lumières brillent derrière les barreaux
Faisant fondre la glace sur les visages

Les ailes dorées touchent la terre
Nous tissons les mèches des bougies ensemble
Ce soir l’aube s’élèvera
La trace des larmes disparaîtra
La Terre dorée
La Terre dorée ”


Le courage de parler haut et fort pour ceux qui sont persécutés

Étonnamment, la musique d’Anna s’est aussi diffusée en Chine. Pour un auditeur chinois, il est non seulement étonnant d'entendre sa voix, mais aussi choquant apprendre qu'elle pratique Falun Dafa. Cette cultivation/pratique donne à sa musique un timbre d’un autre monde.


“Terre dorée,” parle du Falun Dafa, la pratique de méditation traditionnelle chinoise, dont les élèves sont persécutés en Chine. Pourquoi soulève-telle ce sujet qui est interdit en Chine ? Qu’est-ce qui lui donne le courage de jeter la lumière sur ce groupe particulier persécuté ? C’est avec ces questions à l’esprit que j’ai interviewé Anna Kokkonen.


Anna Kokkonen, musicienne finlandaise

Anna, 33 ans, habite à Helsinki, elle enseigne la musique et est auteure-compositrice-interprète. Elle a étudié la musique à l’université et dirige à présent son propre studio d’enregistrement. Elle écrit et produit la plupart de sa musique et a formé un orchestre. Ils se produisent régulièrement lors de concerts en live.


Contrairement à son apparence fascinante sur scène, elle est sereine et même un peu timide dans la vie.


Marcher sur le chemin de la cultivation

“J’ai commencé à pratiquer Falun Dafa en 2006,” dit-elle.


Elle poursuit “Mon petit ami d’alors, qui est à présent mon mari, a toujours essayé de me persuader de faire du Yoga ou d’autres exercices similaires avec lui. Mais ça ne m’avait jamais intéressé.”


Elle m’a alors raconté qu’une fois où elle était très occupée, elle a demandé à son compagnon de la laisser seule un moment. Alors qu’elle se focalisait sur son travail, il est allé marcher dans les bois, où il a vu une femme faire une sorte d'exercice. Cela a suscité son intérêt et il l’a regardée, lorsque la femme a eu fini, elle lui a dit qu’elle cultivait dans le Falun Dafa.


Anna a dit “Quand mon compagnon me l’a raconté, ma première réaction a été ‘Mon dieu ! C’est exactement ce que je veux.'”


Se rappelant le passé, elle a continué :" Je m’inquiétais à tout propos. Depuis que j’ai commencé à pratiquer Dafa, je contrôle mieux mes sentiments et je peux trouver la paix intérieure. Cela me procure un si grand confort, et mon corps est léger comme s’il flottait. "


Puis je l’ai interrogée sur sa compréhension et son acceptation du Falun Gong, cultivation/pratique chinoise, étant donné les différences culturelles.


“Je ne vois aucun conflit entre les cultures occidentale et orientale," a-t-elle dit. " Quelle que soit sa culture, chacun a la bonté dans le cœur. Les principes du Falun Dafa transcendent les limites de culture et de nation.”


Un cadeau du ciel

Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, Anna a changé et son énergie positive est évidente et contagieuse.


“Ma mère m’a dit que ma pratique de Dafa est vraiment un cadeau du ciel" m’a-t-elle confié. "J’étais auparavant déprimée et assez mal à l’aise. A présent, lorsque je semble irritable, ma mère me dit : "Tu dois faire un peu les exercices de Dafa '”


Anna veut aussi que sa famille, ses amis, et ses élèves bénéficient de la pratique de Falun Dafa. Elle diffuse les principes de Dafa à travers son comportement et sa musique.


Elle a expliqué : “Lorsque vous démontrez la bonté de quelque chose, les gens s’y sentiront naturellement connectés. Tout le monde aspire à des principes universels. Certains l’ont peut-être oublié. Chacun fait ses propres choix, pratiquer ou ne pas pratiquer Dafa.”


Respecter le choix de chacun

Elle a appris à respecter le choix de chacun, mais elle a un fort sentiment de responsabilité. Voir d’aimables personnes être brutalement persécutées en Chine pour leur paisible pratique de Dafa l’attriste profondément. Une voix dans son cœur la pousse à s’impliquer et à faire quelque chose.


L’inspiration que lui a fait écrire la chanson Terre dorée lui est venu d’un souhait " écrire une chanson qui encourage davantage de gens à allumer une bougie en soutien à la justice et pour mettre un terme à la persécution en Chine. Lorsque les gens du monde entier auront allumé leur bougie, le monde sera couvert d’une lumière dorée. "


Elle attribue à Dafa le succès qu’elle a connu en appelant à la justice et à la bonté au moyen de sa musique.


“Tous les membres de mon orchestre sont de talentueux musiciens,” dit-elle. “Je sens que nous devons chérir notre talent en en faisant le meilleur usage et en transmettant le plus critique des messages."


Lorsque son nouvel album est sorti début 2016, je lui ai transmis les félicitations de ses fans chinois.


Sa réponse a été : “Falun Dafa est bon. Ses pratiquants sont de gentilles personnes. J’espère que tous les chinois pourront apprendre la vérité ”


Version chinoise :
芬兰音乐家与《金色的国度》(图)


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.